Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Emmanuel Jäger

Proviseur du lycée technologique du bâtiment et des travaux publics « Saint-Lambert »
Date de l'interview : 09/12/2015

Notre premier critère de sélection est la motivation et l’envie de réussir de l’élève.

Jouissant d’une très bonne réputation parmi les professionnels, le lycée parisien « Saint-Lambert » prépare au bac STI2D « Architecture et construction » et à plusieurs BTS dans les domaines du bâtiment et des travaux publics.

Pouvez-vous nous présenter votre établissement et ses formations ?

Le lycée du bâtiment et des travaux publics « Saint-Lambert » est un lycée technologique qui accueille environ 350 élèves, dont un tiers dans des formations pré-bac et deux tiers dans des filières post-bac. En pré-bac, le lycée a une classe de seconde générale et technologique et deux classes de première et terminale menant au baccalauréat STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) spécialité « Architecture et construction ».

En post-bac, le lycée prépare à 4 BTS : le BTS bâtiment (BTS BAT.), menant au métier de conducteur de travaux ou de chef de chantier, qui est proposé à la fois sous statut scolaire et en apprentissage ; le BTS études et économies de la construction (BTS E.E.C.), pour devenir économiste de la construction, proposé sous statut scolaire uniquement ; le BTS travaux publics (BTS T.P.), pour devenir chef de chantier ou conducteur de travaux, sous statut scolaire uniquement ; et le BTS technico-commercial « matériaux du bâtiment » (BTS T.C.), pour devenir technico-commercial spécialisé dans la vente de biens et de services liés aux matériaux de construction, qui est proposé sous statut scolaire ou en apprentissage.

Quels taux de réussite obtenez-vous pour ces diplômes ?

Nos résultats au baccalauréat STI2D sont d’environ 98 % de réussite. Pour les BTS, c’est variable mais nous sommes autour de 87 % de réussite. Ce sont d’excellents résultats, d’autant que le lycée accueille de nombreux élèves issus de filières professionnelles. Ils s’expliquent notamment par le niveau très pointu de nos 50 professeurs, dont 25 sont issus du génie civil, qui sont parmi les meilleurs dans leur domaine.

Vos élèves trouvent-ils facilement un emploi à l’issue de l’obtention de leur diplôme ?

Beaucoup de nos élèves poursuivent leurs études, en licence professionnelle en apprentissage notamment, après l’obtention de leur diplôme. C’est le cas de la plupart des élèves de BTS sous statut scolaire. Les élèves en apprentissage entrent plus souvent dans la vie active directement après leur diplôme. Mais certains s’inscrivent aussi dans une licence professionnelle s’ils ne trouvent pas un emploi immédiatement. Le bâtiment traverse une crise actuellement et nous avons eu l’écho de plusieurs élèves qui préféraient prolonger leurs études en attendant que le marché de l’emploi se débloque.

L’insertion de nos élèves est néanmoins excellente. Le lycée Saint Lambert a été créé en 1947 par la fédération du bâtiment. Il a une très bonne réputation sur les métiers auxquels il prépare auprès des professionnels du secteur. Notre établissement entretient des relations étroites avec les entreprises. Celles-ci proposent notamment des stages à nos élèves, qui débouchent régulièrement sur un emploi.

Est-ce facile d’intégrer l’un de vos BTS ?

Nos BTS sont dans l’ensemble très demandés. Le BTS bâtiment en particulier reçoit 9 candidatures pour 1 place. Le BTS Technico-Commercial  option « matériaux du bâtiment » est un peu moins demandé. Pourtant, de tous nos BTS c’est le plus porteur. Les entreprises nous font en effet part d’un besoin énorme pour ces profils qui allient des compétences techniques et commerciales.

Sur quels critères sélectionnez-vous les élèves de vos formations ?

Notre premier critère de sélection est la motivation et l’envie de réussir de l’élève. Nous sommes aussi attentifs dans l’examen du dossier des candidats à leur assiduité, à ce qu’ils ne soient pas en rupture avec l’école. Ces éléments sont aussi importants que les notes et nous savons qu’à ces conditions nous pouvons amener l’élève jusqu’à la réussite à l’examen. Au final les élèves sont affectés dans l’établissement via la procédure Admission Post Bac (APB), y compris les apprentis.

De quels cursus sont issus vos élèves de BTS ?

Nos BTS accueillent des élèves issus d’un baccalauréat technologique, dans l’idéal un bac STI2D spécialité « Architecture et construction ». Nous accueillons aussi de plus en plus d’élèves issus de baccalauréats professionnels, comme le bac pro TBEE (technicien du bâtiment : études et économie) ou le bac pro TB2A (technicien du bâtiment : assistant en architecture). Enfin, nous pouvons accueillir des élèves issus de bacs S ou ES, mais cela va devenir de plus en plus anecdotique, car ils ne sont pas prioritaires, contrairement aux filières technologiques et professionnelles.

Les métiers du bâtiment peinent à attirer les filles : qu’en est-il pour vos formations ?

Au lycée Saint-Lambert, la répartition est de 85 % de garçons pour 15 % de filles. La proportion de ces dernières augmente régulièrement, néanmoins nous sommes sur des filières qui restent encore peu attractives pour les filles. C’est très dommage, car les entreprises nous font part de leur volonté de pouvoir recruter davantage de filles. Celles-ci sont très appréciées, sur la conduite de chantier par exemple.

Pour attirer d’avantage de filles dans nos formations, le lycée a conclu un partenariat avec le programme Capital Filles. Dans le cadre de ce programme, les jeunes filles sont accompagnées par une marraine qui les aide à construire leur projet professionnel.

 

En savoir plus sur le lycée « Saint-Lambert »

 

Propos recueillis par Raphaëlle Pienne