Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Romain Grivet

Etudiant en licence professionnelle Métiers des arts culinaires et des arts de la table parcours Traiteur événementiel et banqueting
Date de l'interview : 03/12/2015

Les 2 principaux points forts de cette formation sont l'ouverture sur l'international et l’autonomie dans la réalisation de nos projets.

Zoom sur le parcours d'un étudiant dynamique et motivé de la licence professionnelle Métiers des arts culinaires et des arts de la table parcours Traiteur événementiel et banqueting.

Quel a été votre parcours de formation avant d'entrer en licence professionnelle Métiers des arts culinaires et des arts de la table parcours Traiteur événementiel et banqueting ?

J'ai effectué un bac technologique hôtellerie restauration puis un BTS gestion et marketing en hôtellerie restauration avant d'entrer en licence MACAT. 

Qu'est-ce que vous attire dans le secteur de la restauration ? Et du traiteur événementiel en particulier ?

Dans le secteur de la restauration, j'apprécie énormément de choses : l'infinité de métiers qui existent, le sentiment de rendre un réel service au client, approcher de beaux produits, rencontrer des personnes passionnées, évoluer tous les jours, pouvoir travailler n'importe où dans le monde, etc.

Dans le secteur du traiteur événementiel, c'est plutôt le côté organisation qui est intéressant : toute journée est littéralement unique et il faut toujours s'adapter. C'est aussi l'aspect spectaculaire des prestations proposées par les traiteurs haut de gamme, la qualité des produits, la clientèle que l'on côtoie, souvent très célèbre. C'est encore plus stimulant.

Qu'est-ce qui vous a motivé dans cette formation à l'université de Cergy ?

Le plus grand intérêt de cette formation est l'alternance, après tout un cursus assis sur une chaise à l'école, avec quelques stages, j'avais besoin d'apprendre sur le terrain et le long terme. Le deuxième intérêt est, pour moi, l'ouverture sur l'internationale avec le passage du TOEIC et la mission à Malte. 

Quels sont les points forts de votre formation ?

Les 2 principaux points forts de cette formation sont l'ouverture sur l'international et l’autonomie dans la réalisation de nos projets.

Nous avons la chance de pouvoir partir en mission à Malte, où nous allons rencontrer des professionnels et découvrir la culture gastronomique de cette île. Nous avons également des camarades d'un autre parcours qui sont étrangers. C'est bénéfique pour notre ouverture d'esprit, notre curiosité et notre culture, trois éléments indispensables dans notre métier. 

L'autre point fort, ce sont les événements que nous avons à organiser au sein de l'école, et ceci en quasi-indépendance. En effet, nous devons organiser et commercialiser plusieurs cocktails, dîners et séminaires, et c'est la classe qui se hiérarchise comme dans une vraie entreprise pour mener à bien ces projets. 

Quelles compétences sont développées au cours de cette formation ?

Organisation, résistance physique, au stress, adaptabilité, initiative. 

Quelles relations entretenez-vous avec les traiteurs professionnels durant votre formation ? 

Nous sommes tous en apprentissage chez un traiteur ou un hôtel au service des banquets, nous avons donc déjà tous des relations privilégiées avec un traiteur. Aussi, nous effectuons des TP déplacés sur des événements extérieurs organisés par divers traiteurs... nous sommes donc amenés à en rencontrer de nouveaux.

De manière générale, je trouve que les personnes travaillant dans le secteur sont plutôt accessibles, il est donc assez facile de rentrer en contact avec eux et de discuter. 

Votre formation est axée sur l'international, avec notamment une mission à faire à l'étranger. L'université vous accompagne-t-elle dans cette démarche ?

Oui, l'organisation de cette mission internationale est totalement organisée par le Pôle de Gastronomie, nous allons rencontrer de nombreux professionnels et assister à des conférences sur le métier de traiteur... in english please

Une fois la licence pro obtenue, pensez-vous continuer à vous former ou souhaitez-vous débuter votre vie professionnelle ?

Les deux ! Dans un premier temps je souhaite partir quelques années à l'étranger pour approfondir ma pratique de l'anglais et de l'espagnol, pourquoi ne pas apprendre une troisième langue, avant de poursuivre les études au niveau d'un master ou équivalent, plutôt dans le domaine de la gestion globale d'une entreprise. 

Quel type de poste visez-vous ?

Difficile à dire, il y a tellement de possibilités... Je me verrais plutôt à moyen terme dans une direction opérationnelle et je suis attiré par de nombreux secteurs : l'événementiel évidemment, mais aussi l'hôtellerie, la restauration collective, le facility management, etc. 

Je sais qu'un jour j'aurai également très envie d'ouvrir ma propre entreprise, après avoir mis des fonds de côté et acquis une certaine expérience en gestion et management. 

Propos recueillis par Sandrine Damie (décembre 2015)