Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Quelle ouverture sociale dans les grandes écoles?

Quelle ouverture sociale dans les grandes écoles?

Selon la 2e édition du Baromètre de l'ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l'association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet indépendant Inergie, la moitié des grandes écoles compte aujourd'hui plus de 30% de boursiers contre un tiers il y a 5 ans.


Le 31/08/2015

 

En décembre 2010, la Conférence des grandes écoles publiait son "Livre blanc de l'ouverture sociale". Cet ouvrage rappelait que les inégalités sociales dans l'ambition et dans la réussite scolaire s'installent très tôt dans le système éducatif français, bien en amont du bac et des grandes écoles. Il proposait différents leviers d'actions (actions en amont du bac, diversification des recrutements, aides au financement des études, etc.), pour contribuer à davantage d'égalité des chances dans l'accès à l'enseignement supérieur et aux grandes écoles en particulier. Il dressait enfin un panorama des actions engagées par les grandes écoles et un état des lieux à date de la diversité sociale de celles-ci, en utilisant un faisceau d'indicateurs.

 

Une convention avec Passeport Avenir

 

En 2011, la Conférence des grandes écoles et l'association Passeport Avenir, réseau d'entreprises engagées pour l'égalité des chances dans l'enseignement supérieur, ont signé une convention pour mener des actions communes, dont un baromètre régulier pour redéfinir les indicateurs d'ouverture sociale, les actualiser régulièrement et rendre compte des actions menées par les grandes écoles aujourd'hui.

 

Les actions majeures de cette convention sont :

  • la sécurisation du parcours des étudiants de milieu populaire ;
  • le renforcement des actions auprès des lycéens de l'éducation prioritaire ;
  • les opportunités de collaboration avec les entreprises membres de l'association ;
  • la valorisation des actions menées, réinvestissement des jeunes bénéficiaires au service de l'égalité des chances.

 

Pour cette seconde édition, près d'une centaine d'écoles de la Conférence des grandes écoles ont participé au baromètre 2015, dont la moitié sont partenaires de Passeport Avenir.

 

Le baromètre montre que les écoles partenaires de Passeport Avenir consacrent en moyenne à l'ouverture sociale un budget supérieur de 35 % aux écoles non partenaires.

 

30 % de boursiers dans les Grandes Ecoles

 

Le taux de grandes écoles comptant plus de 30 % de boursiers est passé de 32,5 % à 53,2 % en l'espace de 5 ans : une progression significative révélée par le baromètre 2015 par rapport aux données publiées en 2010 dans le "Livre Blanc de l'ouverture sociale".

 

Les grandes écoles comptent aujourd'hui en moyenne 30 % de boursiers CROUS (25 % pour les écoles de management, 31 % pour les écoles d'ingénieurs).

 

A noter : ces chiffres ne prennent pas en compte les 11 % d'étudiants en apprentissage (non éligibles aux bourses CROUS en raison de leur statut salarié), dont certains sont issus de milieu populaire.

 

Un recrutement plus ouvert sur la diversité des profils

 

La diversité des voies de recrutement participe à la diversité sociale. Si les grandes écoles recrutent aujourd'hui toujours autour de 40 % de leurs étudiants dans les CPGE et 20 % en admission post-bac (écoles en 5 ans), elles accueillent aussi 40 % d'étudiants en admissions parallèles, dont des BTS et DUT (13,5 %) et des licences universitaires (18 %) ; des modes d'admission notamment adaptés aux étudiants français qui ne pouvaient envisager de se lancer après le bac dans un cursus à bac +5.

 

Sandrine Damie