Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

A quoi sert un stage ?

RegionsJob vient de publier une enquête permettant d'analyser la place d'un stage dans le parcours de formation puis d'insertion des étudiants et jeunes diplômés.


Le 03/07/2015

 

RegionsJob, premier site d'emploi français dédié à la mobilité professionnelle de proximité, accompagne les candidats tout au long de leur vie professionnelle, les entreprises dans leurs enjeux RH et les centres de formation pour la valorisation de leurs offres.

 

Courant mars 2015, RegionsJob a interrogé un peu plus de 1 200 internautes sur leurs expériences de stage, dont 1028 répondants ont effectué au moins un stage au cours des 5 dernières années.

 

Dans cette enquête, les Français affirment être majoritairement satisfaits de leurs stages : ils sont près de 85 % à les juger formateurs, selon la dernière enquête de RegionsJob (premier site d'emploi privé en France). Les étudiants et jeunes diplômés consolident un projet professionnel grâce à leurs stages, mais n'y trouvent concrètement pas un emploi : seuls 22 % ont déjà été recrutés à l'issue d'un stage.

 

Des stages formateurs

 

Parmi les personnes interrogés, près de 85 % estiment avoir réalisé des stages formateurs : 41,5 % les jugent "très formateurs" et 43,3 % "plutôt formateurs". Et pour 83 % des ex-stagiaires, les tâches quotidiennes étaient en adéquation avec la formation.

 

Les répondants ont particulièrement apprécié l'autonomie que peut leur laisser le maître de stage en entreprise, mais cela peut se révéler à double-tranchant : marque de confiance lorsque la mission a été bien définie en amont, elle peut vite être pesante quand le stagiaire est livré à lui-même sans savoir que faire de ses journées.

 

A noter :  les stagiaires apprécient l'autonomie qui peut leur être accordée, ils n'en apprécient pas moins l'accompagnement offert par leur maître de stage. près de 75 % des répondants estiment avoir été accompagnés durant le stage.

 

Le déclin du stage "café-photocopieuse"

 

L'enquête dévoile que moins d'un tiers des ex-stagiaires ont déjà connu la galère du stage "café-photocopieuse" : ils sont 27,5 % à en témoigner !

 

Bon à savoir : près de 33 % des ex-stagiaires considèrent qu'ils n'ont pas vraiment été suivis par leur école pendant leur stage, et ils sont même 17 % à déclarer ne pas avoir été suivi du tout par leur école.

 

Pas d'emploi à la clé

 

Avec pour fonction principale la pédagogie et la formation, le stage ne doit pas être confondu avec un emploi. Selon l'enquête Regionsjob, seuls 22,3 % ont déjà trouvé un emploi suite à un stage ! C'est encore peu malgré les opportunités existantes et les besoins des entreprises.

 

Sandrine Damie