Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Quels résultats pour les lycées ?

L'édition 2015 des "indicateurs de résultats des lycées" vient d'être publiée par le ministère de l'Education nationale.


Le 16/04/2015

 

Avec la publication de ses indicateurs de résultats des lycées, il ne s'agit pas de réaliser un classement des lycées pour le ministère de l'Education nationale, mais de proposer une image de la réalité complexe et relative que constituent les résultats d'un établissement. L'objectif des indicateurs de résultats des lycées est ainsi de rendre compte des résultats du service public national d'éducation en diffusant au grand public des éléments d'appréciation de l'action propre de chaque lycée.

 

Ces indicateurs portent sur les 4 340 lycées publics et privés sous contrat :  2 300 lycées généraux et technologiques et 2 040 lycées professionnels.

 

Trois indicateurs complémentaires

 

Ils sont établis à partir des résultats des élèves ayant passé le bac, et des données liées au déroulement de leur scolarité :

 

  • le taux de réussite au bac, c'est-à-dire la part de bacheliers parmi les élèves ayant passé l'examen ;
  • le taux d'accès de seconde et de première au bac, c'est-à-dire la probabilité qu'un élève obtienne le bac à l'issue d'une scolarité entière dans l'établissement, y compris en redoublant ;
  • la proportion de bacheliers parmi les sortants, c'est-à-dire la part d'élèves ayant obtenu le bac, du premier coup ou après redoublement, parmi ceux qui quittent l'établissement.

 

 

La combinaison de ces trois indicateurs offre une analyse plus fine que celle du seul taux de réussite au bac des élèves de terminale. Elle évalue la capacité de l'établissement à accompagner les élèves depuis la classe de seconde jusqu'à l'obtention du diplôme.

 

Pour donner une image de l'apport de chaque lycée, le calcul statistique s'efforce d'éliminer l'incidence des facteurs de réussite scolaire extérieurs au lycée pour essayer de conserver ce qui est dû à son action propre. Pour juger de l'efficacité d'un lycée, la réussite de chacun de ses élèves doit ainsi être comparée à celle des élèves comparables scolarisés dans des lycées comparables.

 

L'analyse combine des facteurs individuels des élèves (âge et sexe, niveau scolaire à l'entrée du lycée, origine sociale) et des facteurs liés à la structure de l'établissement (pourcentage de filles, part des élèves en retard scolaire, part des élèves issus de chaque catégorie socioprofessionnelle).

 

Ainsi la valeur ajoutée d'un établissement mesure la différence entre les résultats obtenus et les résultats attendus.

 

Quels résultats en Ile-de-France ?

 

C'est l'Ecole active bilingue Jeannine-Manuel (15e arrondissement parisien) qui décroche la palme avec des résultats exceptionnels : 100 % de réussite pour les 3 bacs généraux, 100 % des élèves quittent l'établissement le bac en poche ; 2 % des effectifs quittent l'établissement entre la seconde et la terminale. Elle devance de peu les prestigieux lycées parisiens Louis-le-Grand et Henri IV (les deux présentant un taux de 4 % d'effectifs quittant l'établissement entre la seconde et la terminale).

 

Le ministère a distingué plusieurs lycées qui non seulement ont fait mieux réussir leurs élèves au bac 2014 que des lycées comparables, mais qui s'avèrent performants sur les 3 dernières éditions du bac. Parmi le top 10, on compte 7 lycées généraux et technologiques franciliens : Le Corbusier à Aubervilliers (93), Paul-Eluard à Saint-Denis (93), Voillaume à Aulnay-sous-Bois (93), Alfred-Nobel à Clichy-sous-Bois (93), Maurice-Utrillo à Stains (93), Galilée à Gennevilliers (92), Romain-Rolland à Goussainville (95).

 

Pour consulter les indicateurs du lycée qui vous intéresse, rendez-vous sur le site du ministère. 

 

Sandrine Damie