Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Quelle évolution pour le service civique ?

Quelle évolution pour le service civique ?

Près de 35 000 jeunes ont bénéficié d'un service civique l'an passé. Et si le dispositif venait à être généralisé ?


Créé en 2010, le Service civique permet aux jeunes de 16 à 25 ans de s’engager auprès d’une association ou d’une collectivité publique. C' est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, ouvert sans condition de diplôme.

 

Le Service civique, indemnisé 573 euros net par mois, peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées, etc.), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l'étranger, pour une mission d'au moins 24 h par semaine. Un engagement de service civique n'est pas incompatible avec une poursuite d'études ou un emploi à temps partiel.

 

De quoi s'agit-il ?

 

Le contrat de Service civique n’est pas un contrat de travail : la relation entre le volontaire et la structure d’accueil est une relation de collaboration. Le contrat signé par l’organisme et le jeune doit mentionner notamment le lieu et la durée de la mission ainsi que les tâches devant être accomplies.

 

Neuf grands domaines sont concernés : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d'urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

 

Les tâches confiées au volontaire ne doivent pas se substituer à l’action des salariés, stagiaires ou bénévoles de l'organisme d’accueil. Elles doivent notamment permettre d’expérimenter ou de développer de nouveaux projets au service de la population, de démultiplier l’impact d’actions existantes, ou de renforcer la qualité d’un service déjà rendu.

 

Une proposition d’accompagnement pour faciliter le déroulement de la mission est également faite : formation civique et citoyenne, appui à la réflexion sur le projet d’avenir.

 

 

Les conditions d'accès

 

Pour s’engager, il faut :

  • être de nationalité française ;
  • être ressortissant de l’Union européenne ou justifier d’un an de séjour continu en France ;
  • pour un engagement entre 16 et 18 ans, obtenir l’accord  parental.
  • Il n’existe pas de conditions de formation ou de qualification.

 

Les débats actuels

 

Après les attentats survenus à Paris début janvier 2015, le Président de la République avait annoncé une augmentation du nombre de jeunes volontaires au service civique. Cela pourrait concerner de 150 000 à 170 000 jeunes d'ici à 2017. Il est utile de rappeler que l'an dernier seuls 35 000 jeunes ont pu effectuer une mission de service civique : 4 demandes sur 5 sont restées sans réponse. 

 

Ces derniers jours, la question de rendre obligatoire le service civique est en débat. Certains y voient l'opportunité de renforcer la cohésion nationale et l'adhésion aux valeurs de la République. Un "service national républicain" pourrait voir alors le jour. Le Gouvernement devrait prendre une décision début février.

 

Sandrine Damie