Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Ma ville de demain ?

La Chaire Immobilier et Développement durable de l'ESSEC vient de réaliser une enquête auprès d'étudiants pour connaître leurs attentes en matière d'espaces de travail et de vie dans la ville de demain.


 

Le 04/11/2014

 

Créée en 2002, la Chaire Immobilier et développement durable de l'ESSEC a pour objectif de favoriser l'enseignement et la recherche en économie, finance et management de l'immobilier en intégrant les enjeux d'une démarche développement durable dans l'entreprise.

 

Dans un contexte d'urbanisation galopante, cette Chaire de l'ESSEC, sous la direction du professeur Ingrid Nappi-Choulet, s'interroge sur la perception de la ville de demain par les étudiants français. Il a ainsi été demandé aux étudiants de dessiner le portrait de la "ville idéale", afin de mesurer le niveau de priorité qu'ils accordent à l'enjeu environnemental au sein de la ville, ou encore d'approfondir ce qu'ils pourraient attendre d'une "ville intelligente".

 

L'enquête "Ma Ville de Demain" - réalisée entre juin et juillet 2014 par Harris Interactive, auprès d'un échantillon représentatif d'étudiants français - donne des informations nouvelles et complémentaires de celles que l'on peut obtenir dans les enquêtes classiques. C'est l'originalité de cette étude : 1 000 étudiants (54 % sont des femmes), dont la moyenne d'âge est de 21 ans, ont accepté d'exprimer leurs attentes concernant leurs espaces de travail et de vie dans la ville de demain.

 

Des étudiants attentifs à la pollution de l'air

 

81 % des répondants, notamment des étudiants franciliens, sont préoccupés par la pollution de l'air. La mauvaise qualité de l'air pourrait les amener à refuser une offre d'emploi dans une ville (pour 54 %).  Il en est de même si la nature n'était pas présente dans la ville (42 %).

Ainsi 87 % des étudiants accordent de l'importance au calme, à l'espace et à la qualité de l'air au moment de choisir leur lieu de vie.

 

Une "ville intelligente" est d'abord une ville durable

 

Pour 62 % des étudiants, une ville intelligente est avant tout une ville durable en harmonie avec son environnement naturel. Pour 19 % d'entre eux, c'est une ville technologique ultra-connectée. Pour 19 % d'entre eux également, c'est une ville dense qui favorise les déplacements doux.

...mais la ville de demain doit être aussi une ville verte  ! Les étudiants sont très attachés à l'aménagement d'espaces verts en ville (90 %), voire intégrés aux immeubles ("toits verts") pour 63 %. Ainsi 42 % des étudiants pourraient refuser une offre d'emploi dans une ville où la nature ne serait pas assez présente.

 

Quelles sont les villes rêvées ?

 

En France, les étudiants rêvent d'habiter Paris à 15 % (malgré la pollution...), Lyon à 7 %, Bordeaux à 7 %, Toulouse à 6 %.

A l'étranger, ils sont tentés par New-York à 11 %, Londres à 9 %, Sydney à 3 %, Barcelone à 3 %.

 

A distance ?

 

23 % des étudiants imaginent faire leurs courses depuis leur domicile : c'est le souhait de 19 % des femmes contre 28 % des hommes.

20 % des étudiants imaginent télétravailler. Encore une fois ce désir est plus prononcé chez les hommes (26 %) que chez les femmes (15 %).

Enfin 12 % des étudiants imaginent faire leurs études depuis leur domicile… mais seulement 8 % des femmes contre 16 % des hommes.

 

Sandrine Damie

 

Télécharger l'infographie (PDF)