Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Cadres : les métiers en tension

Malgré un climat économique morose, certains métiers ou secteurs d'activités peinent à trouver des profils qui correspondent aux postes à pourvoir.


Le 1/12/2014

 

L'Apec, l'agence pour l'emploi des cadres a publié une étude intitulée "Les tensions dans le marché de l’emploi cadre" en mai 2014. Elle fait ainsi le point sur les métiers en tension pour les cadres.

 

Trois familles de métiers fortement en tension

 

L'étude révèle que les profils d'ingénieurs, de commerciaux et des métiers de la construction ont des postes qui ne trouvent jamais preneurs !

 

Côté ingénieurs, ce sont les postes d'ingénieurs d'études, d'ingénieurs d'affaire, d'ingénieurs en développement et d'ingénieurs informatique qui connaissent les plus grandes difficultés. Les recruteurs sont nombreux à déplorer la rareté des candidats... et les ingénieurs en poste semblent réticents à se laisser courtiser. Il faut dire que les exigences techniques sont fortes et que les potentiels candidats ne semblent pas correspondre à ces profils très pointus.

 

Dans la partie commerciale, les postes de commerciaux, d'ingénieurs commerciaux et de technico-commerciaux manquent de candidats présentant une double compétence : à la fois technique et commerciale. La connaissance des produits propres à l'entreprise fait défaut à de nombreux candidats potentiels. Le manque de connaissances d'une autre langue, de mobilité et de qualité de commercial (fiable, motivé, sérieux, etc.) est un frein dans les recrutements.

 

Pour les métiers de la construction, les fonctions de conducteur de travaux, d'ingénieur d'études, de chargé d'affaire ou de projeteur restent vacantes faute de profils adaptés. Le principal frein au recrutement ? Le manque de compétences techniques des postulants ! Recherchant également des pros avec de l'expérience, les recruteurs se retournent vers ceux qui sont en poste et non vers les nouveaux diplômés.

 

Des compétences pointues très prisées

 

Quel que soit le secteur d'activités, les recruteurs rencontrent de nombreuses difficulté à trouver des profils pointus, avec une double compétence... ou déjà de l'expérience.

Dans les secteurs de la distribution, de l'action sociale et de la santé, les profils en adéquation avec les postes proposés sont rares !

Lors des recrutements, les demandes de rémunérations trop élevées sont aussi la source d'un refus d'embauche de la part de l'entreprise.

 

La localisation : un frein supplémentaire

 

Si les grandes métropoles n'ont pas de difficulté avec la mobilité des candidats, il peut être difficile de recruter pour certains bassins d'emploi : la région doit permettre au candidat mais aussi à son conjoint de décrocher un poste. Jugée alors peu attractive, la localisation hors des grands centres urbains limite considérablement le vivier de candidats.

 

Sandrine Damie