Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous pour la mixité au travail !

La nouvelle campagne d'information sur la mixité des métiers a débuté le 18 juillet. Et si vous changiez de vision sur certaines carrières ?


Le 21/07/2014

 

Cette semaine marque le coup d'envoi officiel de la campagne pour la mixité des métiers. La campagne « Au travail, c'est le talent qui compte », sera présente sur tous vos écrans à partir du 18 juillet sous la forme d'un spot détonnant pour chasser les préjugés et faire progresser les mentalités.

 

Initiée par la Fondation Egalité-Mixité et soutenue par la ministre chargée des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, cette campagne va se dérouler sur plusieurs mois, avec des déclinaisons sous forme d'affiches, de messages radio, sur le web. Les outils seront mis à disposition de tous pour que chacun devienne un ambassadeur de la mixité des métiers.

 

En cohérence avec la Plateforme d'actions pour la mixité des métiers que la Ministre Najat Vallaud-Belkacem a elle-même initiée le 6 mars dernier, cette campagne est portée par la Fondation Egalité-Mixité, sous l'égide de FACE (fondation agir contre l'exclusion), créée par Axa, GDF Suez, Michelin et Orange.

 

Quel message ?

L'enjeu majeur de cette campagne de communication est de promouvoir collectivement la mixité des métiers pour engager un véritable changement des conceptions et des pratiques, à très grande échelle, et de favoriser l'innovation sociale en matière d'égalité à partir du monde du travail.

 

Le réalisateur, Stéphane Barbato, met en scène une cheffe d'orchestre, une mécanicienne-auto, une grutière et une bouchère mais aussi un auxiliaire de puériculture et un assistant de vie en maison de retraite, prouvant ainsi que le talent se décline au quotidien, au féminin comme au masculin.

 

Quel objectif de mixité dans les métiers ?

 

Le gouvernement s'est fixé comme objectif de faire passer la part des métiers considérés comme mixtes (deuxième sexe représenté à au moins 40 %) de seulement 12 % à 30 % d'ici 2025.

 

Dans cette optique, un premier accord sectoriel a été signé dans le secteur des transports. Cela permettra aux partenaires de la branche professionnelle de travailler sur les représentations sexuées associées à certains métiers mais aussi de sensibiliser les entreprises à l’intérêt d’adopter une stratégie de recrutement favorisant la mixité. Il s'agit aussi d'accompagner et d'outiller les entreprises pour l’intégration des nouveaux salarié(e)s, notamment en accompagnant les conditions de travail et d’accueil au sein de l’entreprise (vestiaires distincts, ergonomie, etc.).

Enfin veiller au respect de l’égalité en matière de politique salariale, de formation, de promotion et d’équilibre des temps de vie au cours de l’évolution professionnelle est l'un des objectifs de cet accord sur la mixité.

 

 

Sandrine Damie