Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Elinor Ifergan

Etudiante à la Web@cadémie
Date de l'interview : 15/07/2014

Je suis en train d'acquérir une expérience professionnelle mais aussi une rigueur inculquée tout au long de la formation.

Elinor Ifergan évoque sa passion pour le web et sa formation actuelle à la Web@cadémie.

Quel a été votre parcours de formation avant de rentrer à la Web@cadémie ?

J'ai suivi un parcours classique. En effet, après l'obtention de mon brevet des collèges, mes parents m'ont poussé à entrer dans un lycée général, bien que je souhaitais continuer dans une voie professionnelle. J'ai passé mon bac en 2012, après avoir redoublé deux classes et je ne l'ai pas eu, par manque d'investissement : pour moi, rester assise à écouter un professeur a toujours été une labeur et une punition. Depuis toujours, j'aime ce qui est concret et je n'ai jamais supporté apprendre mes leçons par coeur.

Quelles ont été vos motivations pour vous lancer dans cette formation de 2 ans ?

Ma motivation première pour me lancer dans cette formation était et est toujours, ma passion pour le web. J'ai toujours rêvé d'en faire mon métier. Après avoir échoué au bac, je ne pensais pas qu'il serait possible de rejoindre une formation dans le web car toutes les écoles me fermaient les portes. J'ai attaqué la rentrée avec une hargne et une envie de bien faire que je n'avais jamais eu auparavant. L'envie d'une revanche contre toutes les personnes qui n'ont pas cru en moi, a été, je pense, décisif.

Pourquoi avez-vous choisi de vous orienter vers le numérique ?

J'ai choisi le numérique pour les possibilités d'évolutions et les nombreux débouchés. Le secteur étant en pleine expansion, je me suis choisie une valeur sûr, un métier qui ne souffrirait pas de la crise et du chômage. J'avais aussi envie d'un secteur avec une possibilité de travailler en télétravail et de changer de pays, voire de travailler à l’international. En un mot, je cherchais un secteur qui serait "flexible" et pourrait me suivre selon mes désirs.

Vous arrivez à la fin de votre cursus à la Web@cadémie. Quel regard portez-vous sur les 2 années de formation ?

Cette formation a changé ma vie, m'a permis l'ouverture à un métier que je ne pensais plus jamais pouvoir faire à cause de mon diplôme manquant. L'année d'initiation était particulièrement éprouvante et difficile mais je pense être ressortie de cette période grandie et prête à affronter le monde professionnel.

Quels compétences / savoir-faire / savoir-être avez-vous acquis/développé durant votre formation ?

Grâce à cette formation, j'ai appris à évoluer seule, sans avoir besoin de qui que ce soit pour m'apprendre de nouvelles technologies. J'ai maintenant toutes les cartes en main pour réussir dans ce métier et progresser, les technologies et les langages changeant et évoluant beaucoup, je saurais m'adapter au fil des années.

Selon vous, quels sont vos atouts pour votre prochaine insertion pro ?

Les atouts que j'ai développés grâce à cette formation sont vastes : je suis en train d'acquérir une expérience professionnelle mais aussi une rigueur inculquée tout au long de la formation. La Web@cadémie m'a aussi permis de créer puis d'élargir mon réseau professionnel. Sans parler de l'apprentissage du travail en groupe.

Cette année, vous êtes en alternance. Votre employeur va-t-il vous proposer un CDI à la fin de votre formation ?

Je suis un cas à part car, cette année, je suis en stage. Je dois donc effectuer 2 stages de 6 mois, l'un dans une petite entreprise et l'autre dans une grosse entreprise. La première m'a parlé d'une possibilité de contrat (CDD ou CDI) alors que j'avais commencé à travailler là-bas depuis seulement quelques mois.

A quel poste vous voyez-vous travailler pour vos 1res années ?

Je pense, dans un premier temps, continuer mes études à l'ETNA, une formation du groupe IONIS qui me permettra d’acquérir un master.

Après ces trois années supplémentaires d'études en alternance, je pense commencer à travailler en tant que développeur puis monter ma propre entreprise.

Propos recueillis par Sandrine Damie