Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Denys Chomel

Co-fondateur et directeur recrutement et développement Hetic
Date de l'interview : 11/06/2014

Le taux d'insertion à la fin du cursus est de 98 % et de 100 % dans les 3 mois qui suivent la date de fin de l'année.

Denys Chomel dévoile son secret pour avoir un taux d'insertion frôlant les 100 % à 3 mois : faire évoluer constamment sa formation !

Comment est née Hétic ?

Dès 2001, sentant que ce  nouveau secteur allait être porteur de changements majeurs dans notre société, les membres fondateurs ont imaginé une école novatrice alliant la technique, le design et le management. De là est née Hetic, une école en 5 ans proposant un cursus entièrement dédié au domaine d'Internet avec la particularité de n'avoir ni filière, ni option, la spécialisation de chacune et chacun s'affinant au fur et à mesure des projets réels qui prennent une place de plus en plus importante d'année en année.

Quelle formation proposez-vous ? Est-elle reconnue par l'Etat ?

L'école propose une formation en 5 ans aux métiers d'Internet sans filières et sans options : tous les étudiants suivent des cours de design, de technologie, de marketing et de business management et se spécialisent par les projets sur lesquels ils travailleront ainsi que lors de leurs stages de fin d'année.

Cette formation est reconnu par l'Etat et délivre un titre de niveau I d'Expert en ingénierie de la communication numérique.

Au fil des années, comment faites-vous évoluer le contenu de vos formation, le web et le numérique en général mutant à un rythme soutenu ?

Chaque fin de trimestre et chaque fin d'année, nous donnons la possibilité aux étudiants de chaque promotion d'évaluer les intervenants, la qualité ainsi que la pertinence des matières enseignées et le fonctionnement pédagogique. Ces échanges nous permettent d'être réactifs quant à l'adaptation du programme selon les besoins des étudiants et d'améliorer ce dernier, tout comme nos services d'une année sur l'autre.

La totalité de nos diplômés doivent avoir un emploi dès la fin du cursus. Pour ce faire, nous nous devons d'être continuellement en accord avec les besoins du marché professionnel.

Au-delà des bilans établis avec nos étudiants, nous réunissons également nos diplômés et nos entreprises partenaires afin de revoir la totalité de notre programme de sorte qu'il soit le plus adapté aux demandes et aux tendances mouvantes du marché. De ce fait, près de 30 % des cours sont supprimés chaque année pour être remplacés par des thématiques plus actuelles. Les 70 % restants sont entièrement revus sur le fond comme sur la forme.

Comment se déroule votre formation durant les 5 ans ?

Les étudiants suivent 4 ans de formation classique (un stage à chaque fin d'année), un stage de 6 mois en entreprise à l'internationale et une dernière année en alternance. A partir de la 3e année, les mises en situation réelles prennent de plus en plus d'importance, chaque promotion devenant une "entreprise potentielle" où se côtoient les diverses compétences nécessaires à l'aboutissement d'un projet. Ce système permet à chacune et chacun de trouver et de développer sa propre expertise. La dernière année en alternance est très orientée sur l'entreprenariat.

Quels sont vos domaines de prédilection ?

Hétic n'a pas de domaine de prédilection. Nous abordons tous les aspects du web aussi nombreux soient-ils : design, technologies web, marketing, management, gestion de projet, business, finance, droit et bien d'autres. Du fait des transformations sociétales en cours,  la culture générale, l'histoire de la pensée, la géopolitique sont au programme des premières années. Notre domaine de prédilection est Internet dans son ensemble.

Quelle place est faite aux stages en entreprise ?

L'objectif principal de l'école est de garantir l'insertion en entreprise. Pour familiariser nos étudiants à l'environnement professionnel, ils effectuent chaque fin d'année un stage en entreprise : 2 mois en première et 2e année, 4 mois en 3e année, 6 mois en 4e année (en général à l'étranger) et 12 mois d'alternance en dernière année.

Quels sont les profils de vos étudiants à l'entrée en formation ?

Nos étudiants viennent de tous les horizons. En première année, nous retrouvons la plupart des bacs existants : S, L, ES, STI, mais également des étudiants ayant entamé des prepa, des écoles de commerce et parfois même d'autres écoles des métiers du web. Parmi les admissions parallèles, nous retrouvons des DUT MMI (anciennement SRC), des DUT Informatique, des écoles de commerces et des écoles d'ingénieurs

Quelle est la part des jeunes femmes dans vos effectifs ? Est-elle en évolution depuis 10 ans ?

Nous comptons en moyenne 26 % de femme dans nos promotions, mais ce chiffre est en progression. La dernière rentrée de première année compte environ 30 % de femmes.

Quel est le taux d'insertion de vos étudiants en fin d'études ?

Le taux d'insertion à la fin du cursus est de 98 % et de 100 % dans les 3 mois qui suivent la date de fin de l'année. Sur la promotion diplômée, ces 2 % représentent 2 à 3 personnes qui vont rechercher un emploi dans un domaine très précis comme le bigdata et prendre le temps de trouver le bon poste. Il faut également savoir qu'environ 10 % des diplômés créent leurs propres entreprises.

Comment expliquez-vous une telle réussite ?

Ce n'est pas nous qui l'expliquons, mais les entreprises elles-mêmes. La particularité de nos étudiants est qu'ils possèdent une expertise propre, également un panel de compétences ainsi qu'un savoir large du fait de l'aspect polyvalent du cursus et des matières enseignées pendant 5 années.

Le problème majeur à la plupart des métiers aujourd'hui est le manque de vision globale d'un poste dans une chaine de production et la capacité à pouvoir comprendre et dialoguer avec les différents postes. Les Héticiens sont polyvalents et polyglottes. Ils comprennent parfaitement l'ensemble des postes nécessaires à la conception et la réalisation d'un projet numérique et en maîtrisent les aspects opérationnels. Certaines entreprises n'embauchent plus que des étudiants d'HETIC justement à cause de cette spécificité. Exemple avec l'agence Blank, Bold, MFG Labs, Cinémur, AWE Search performance et bien d'autres.

Sur quels types de poste se positionnent-ils ?

Le fait qu'il n'y ait ni filière ni option pendant le cursus permet aux étudiants de choisir leur domaine d'expertise. Celui se dessine petit à petit pendant le parcours et se précise fortement lors de la 4e année. De ce fait, le panel des métiers devient plus vaste chaque année, car il évolue en même temps qu'internet et que les demandes du marché.

Nous avons donc des diplômés experts en Web Analytics, directeur artistique, UX designers, consultant technique, architecte de l'information, data designer, expert adwords, expert référencement, expert en marketing social, chef de groupe, directeur de clientèle, développeur front-end, et bien d'autres. La liste est longue.

Propos recueillis par Sandrine Damie