Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Jean-Baptiste Bisman

Co-fondateur de L'Orangerie de Paris
Date de l'interview : 06/06/2014

Cette aventure est le fruit d'une rencontre humaine et d'une volonté commune d'entreprendre.

A peine diplômé et déjà à la tête d'une entreprise innovante, Jean-Baptiste Bisman évoque la création de L'Orangerie de Paris.

Vous avez créé l'entreprise "L'Orangerie de Paris". Que vendez-vous ?

L'Orangerie de Paris met gracieusement à disposition de ses clients ses distributeurs automatiques d'oranges pressées. Une pièce de monnaie suffit pour presser instantanément un jus d'oranges frais.

Ces Orangeries procurent une sensation de bien-être dans l'entreprise et véhiculent une image « healthy »(vie saine) tout en proposant un aliment essentiel et naturel : des fruits. 

 

Comment est né ce concept ?

Cette aventure est le fruit d'une rencontre humaine - avec Félix Canto, co-fondateur de l'enseigne - et d'une volonté commune d'entreprendre. De Paper board en Powerpoint, notre société existe aujourd'hui. La visite en Sicile chez notre fournisseur de machines a été le catalyseur. Notre première Orangerie a terminé sa phase de test chez notre client Ubisoft,  suivie de la mise en place de 11 orangeries chez des clients parisiens.

 

Aujourd'hui quels sont les profils de vos clients ?
 

Nous pouvons référencer 3 typologies de clients :

  • tout type d'entreprise de manière générale, avec une dominante d'entreprises du web qui sont très friandes de ce type de service ;
  • les hôpitaux et centres sportifs pour leur caractère Santé / Bien-être auquel nous sommes particulièrement attachés ;
  • les Ecoles de commerce et bientôt  les collèges et lycées.

Pourquoi avez-vous fait appel au pré-incubateur de l'ISC Paris pour monter votre projet ?

Après avoir validé la faisabilité de notre projet, nous recherchions un environnement propice au développement de notre entreprise. Le pré incubateur « La Route 66 » de l'ISC Paris était en phase de lancement au même moment. Nous avons saisi cette opportunité.

 

En quoi ce passage par le pré-incubateur vous a-t-il été bénéfique ?

L'ISC Paris met au service des jeunes créateurs de start- up ses « entreprises étudiantes », véritable ADN de l'ISC Paris afin de les coacher dans les différentes étapes de la création d'entreprise. Grâce au pré-incubateur « la Route 66 » nous avons été mis en relation avec 6 d'entre elles et avons pu bénéficier de l'expertise dans les domaines suivants : montage vidéo, graphisme, business plan, référencement sur internet, base de données client …

 

Les professeurs de l'école étaient également présents tout au long du process pour nous conseiller et nous accompagner sur les aspects juridiques et stratégiques.

 

De plus, l'ISC Paris nous a aidés sur le plan logistique en mettant à notre disposition nos premiers bureaux. 

 

Vous êtes vainqueur du concours entrepreneurial 101 Projets. Qu'est-ce que cela représente pour vous et pour le lancement de votre entreprise ?

 

Quand le trio de l'entrepreneuriat français parie votre projet, c'est vraiment valorisant !

 

Le concours des 101 Projets nous a apporté une confiance et une vraie crédibilité auprès des institutions financières, de nos clients et investisseurs, ce qui n'est pas négligeable.

 

L'entrepreneuriat est une aventure ultra-enrichissante que nous recommandons à toute personne qui a un projet auquel elle croit.

 

A votre entrée à l'ISC, pensiez-vous déjà devenir entrepreneur ?

Nous savions tous les deux que nous voulions monter notre boite, mais jamais nous n'aurions imaginé le faire dans ce secteur d'activité.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à un jeune tenté par l'entrepreneuriat ?

Lance toi !

 

Propos recueillis par Sandrine Damie