Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Objectif atteint dans les métiers du sport !

Objectif atteint dans les métiers du sport !

Najat Vallaud-Belkacem, Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, s'est félicitée fin avril d'avoir atteint l'objectif annuel fixé : 15 000 emplois d'avenir ont déjà été signés !


Le 13/06/2014

 

L'Etat  s'était  fixé  pour  objectif  d'atteindre  15  000  emplois  d'avenir  dans  les  métiers  du  sport  et  de l'animation d'ici fin 2014. L'objectif est d'ores et déjà atteint depuis le mois d'avril 2014, avec 15 800 emplois signés dans ce secteur depuis novembre 2012. L'implication des fédérations, des ligues, des districts et des clubs sur le terrain a été déterminante dans ce  succès. 

 

Les associations, qui maillent l'ensemble du territoire et jouent un rôle social majeur, ont vocation à se professionnaliser et à créer des emplois. Elles contribuent largement à la réussite de ce dispositif dans le domaine du sport.

 

Les fédérations largement impliquées

 

La convention "création de 1 000 emplois d'avenir dans le football" a été signée en 2013 par la Fédération française de football et le ministère des Sports. L'opération implique l'ensemble du monde professionnel et amateur du football. Au total, la FFF s'est engagée à financer 100 euros par emploi créé et par mois pendant 3 ans pour 1 000 clubs, soit un montant de 3,6 millions d'euros. La FFF accompagnera l'insertion professionnelle des jeunes à travers une convention avec la Fondation Agir Contre l'Exclusion (FACE) et par la valorisation du Certificat européen de compétences foot et entreprise.

 

La fédération française de tennis s'est engagée à favoriser le recrutement de 500 jeunes en emploi d'avenir dans les domaines suivants : accueil et secrétariat d'une association sportive, maintenance et entretien d'équipements sportifs, animation d'activités sportives.

 

Côté natation, la convention concerne le recrutement et la formation de 100 jeunes en emploi d'avenir dans des fonctions telles que agent d'accueil et d'administration des clubs, de maintenance technique, et d'encadrement sportif.

 

Quant à la Fédération française de voile, elle mise sur la signature de 50 contrats d'avenir tandis que la fédération française de gymnastique vise 100 contrats.

 

La ministre souhaite également développer l'apprentissage dans le domaine du sport et de l'animation : ces métiers requièrent souvent un compagnonnage sur les terrains de sport. Elle veut permettre aux  bénévoles de devenir maîtres d'apprentissage. Cette réforme devrait doubler le nombre  d'apprentis dans les métiers de l'animation et du sport d'ici 2017, avec un objectif de 6 000 apprentis. 

 

Un exemple francilien à suivre

 

Au CDFAS d'Eaubonne, l'opération "un club, un emploi" créée en septembre fait figure de modèle au niveau national. Le dispositif, porté par la ligue Paris-Ile-de-France de football, a déjà permis à 150 jeunes franciliens d'accéder à une formation qualifiante (un BPJEPS activités sports collectifs) tout en ayant le statut de salarié via les emplois d'avenir.

 

Sandrine Damie

 

 

Qu'est-ce qu'un emploi d'avenir ?
Les Emplois d'avenir s'adressent aux jeunes de 16 à 25 ans (jusqu'à 30 ans pour les personnes handicapées) pas ou peu qualifiés (jusqu'au niveau bac) qui connaissent des difficultés d'accès à l'emploi (en recherche d'emploi depuis au moins 6 mois pour les jeunes ayant un diplôme de type CAP). Ils s'adressent en priorité aux jeunes résidant en ZUS (zone urbaine sensible) ou en ZRR (zone de revitalisation rurale) pour les régions métropolitaines.