Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Alain Ribière

Directeur général d'une association gérant plusieurs centres socioculturels
Date de l'interview : 28/01/2014

Le centre socioculturel est une structure à vocation intergénérationnelle.

A la tête de plusieurs centres sociaux, Alain Ribière revient sur son parcours pro et évoque avec nous l'organisation et les métiers d'un centre socioculturel.

Quel a été votre parcours de formation et professionnel pour devenir directeur ?

J'ai débuté par un DUT "carrières sociales" et j'ai enchaîné par le DEFA, diplôme d'Etat aux fonctions d'animation. J'ai terminé mon cursus par l'obtention d'un master Management stratégique des entreprises.
De 1987 à 1992, j'ai été animateur Jeunesse puis j'ai évolué professionnellement en devenant directeur d'une maison de quartier durant 6 ans. En 1998, j'ai pris un poste de Directeur d'un centre socioculturel. Et depuis 2009, je suis Directeur général d'une association gérant plusieurs centres socioculturels.

Vous avez été directeur d'un centre social. En quoi consistait votre fonction et quelles en sont les missions principales ?

Fédérer, développer, encadrer, soutenir sont les missions du directeur d'un centre social, afin de permettre la mise en place des grandes orientations qui ont été fixées dans le cadre du projet social.

Un directeur doit ainsi piloter et mettre en oeuvre le projet social de la structure. Cela passe par de la coordination des actions des différents secteurs et le pilotage de projets transversaux au niveau de l'association. Il faut aussi assurer la gestion administrative et financière sans oublier les ressources humaines. La structure où je travaillais employait 11 personnes et j'avais bien évidemment la responsabilité de leurs activités.

Sur le terrain, le directeur doit aussi développer des partenariats avec les acteurs de proximité. Un des volets du travail est de faire vivre, avec les bénévoles, les différentes instances qui ont été mises en place tels le Comité d'usagers, le Comité directeur, le CA.

Enfin développer de nouvelles actions en lieu avec les habitants et les partenaires de proximité rythment le quotidien de toute l'équipe. Cela passe par le soutien de la vie associative sur le quartier où nous intervenions.

Quels publics fréquentent un centre social ?

Le centre socioculturel est une structure à vocation intergénérationnelle. Ainsi nous accueillons la structure familiale dans sa globalité, soit dès la petite enfance dans le cadre d'un multi-accueil et d'un LAEP, lieu d'accueil enfants-parents jusqu'aux seniors, dans le cadre d'activités et manifestations diverses.


Par ailleurs, le centre socioculturel ayant vocation à favoriser les liens entre les différentes cultures, nous accueillons une population issue de plus de 20 communautés.

Au total ce sont 1 300 adhérents et plus de 3 000 usagers qui fréquentent la structure chaque année.

De combien de personnes était composée votre équipe et quelles étaient leurs fonctions ?

L'équipe du centre socioculturel pris en exemple est composée des postes suivants :

- une directrice ;
- deux secrétaires d'accueil ;
- une animatrice familles ;
- une animatrice vie de quartier ;
- une responsable RAM LAEP ;
- une formatrice Ateliers sociolinguistiques ;
- Deux animatrices secteur enfance + salariés à temps partiel ;
- un animateur secteur jeunesse + salariés a temps partiel ;
- un animateur NTIC et CLAS + salariés à temps partiel ;
- une personne d'entretien ;
- des intervenants techniques (gym, arts plastiques,..).

Quels sont les profils les plus recherchés dans un centre social ?

Il s'agit de profil autour de l'animation, du sport et de la petite enfance. Les diplômes de BEPJEPS, DEJEPS, EJE sont particulièrement recherchés.

Quelles sont les qualités attendues pour travailler dans un centre social ?

Travailler dans le social demande la capacité de mobiliser les habitants autour des valeurs défendues dans le cadre de la Charte des centres sociaux. Il faut être militant de l'éducation populaire. On attend des pros d'un centre social qu'ils soient en mesure et prêts à travailler avec des bénévoles. Il est aussi important d'être capable de développer des projets avec des partenaires de proximité.

Ecoute, partage et conciliation sont donc de mise ! Enfin le respect d'autrui est essentiel pour évoluer dans le secteur social.

Propos recueillis par Sandrine Damie