Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Les apprentis d'Essonne récompensés au niveau national

Les apprentis d'Essonne récompensés au niveau national

La faculté des métiers de l'Essonne a l'honneur de compter sept de ses apprentis parmi les Meilleurs Apprentis de France 2013.


Le 15/11/2013

 

La Faculté des Métiers de l'Essonne affiche chaque année de beaux palmarès au concours "un des meilleurs apprentis de France'', organisé par la société des Meilleurs Ouvriers de France sous l'égide du Sénat et du Ministère de l'Education nationale. L'an passé, elle avait compté 2 apprentis sacrés Meilleurs Apprentis de France dans la catégorie peinture en carrosserie.

 

Cette année, elle pulvérise son record puisque ce sont 7 apprentis qui décrochent l'or aux épreuves nationales, accédant ainsi au titre de Meilleur Apprenti de France :

 

  • Stephen Carnerio, Kévin Charlon, Matthieu Couillaut, Quentin Millecamps, Kévin Pires, dans la catégorie peinture en carrosserie ;
  • Vivien Demel et Antoine Vaneroux, dans la catégorie soudage.

 

La faculté des métiers était présente dans 6 catégories (coiffure, esthétique, service en salle, soudage, peinture en carrosserie, réparation des carrosseries) avec au total 21 apprentis en compétition.

 

Si aucune essonnienne n'a brillé cette année, l'une d'elle s'est toutefois fait remarquer : Mélina Baron, apprentie en CAP Restaurant s'était qualifiée pour l’épreuve nationale dans la catégorie ''Arts de la table et du service'' mais une blessure a vu anéantir ses chances de victoire. Devant la qualité de ses résultats, le jury lui a exceptionnellement proposé de repasser l'épreuve l'an prochain.

 

Myriam Benama, chargée de communication de la faculté des métiers indique que "chaque année, nous tenons à présenter des apprentis à ce concours, car il s'agit d'un concours d'excellence qui véhicule une bonne image de l'apprentissage.  L'apprentissage n'est pas une voie de garage, mais bel et bien une formule gagnante. Ces apprentis sont motivés, ils s'entraînent sur leur temps libre. Malgré leur jeune âge, ils démontrent leur savoir-faire."

 

Les jeunes âgés entre 18 et 20 ans se verront remettre leur médaille au ruban tricolore au Sénat début 2014. Et si de ces parcours d'apprentis naissait votre vocation ?

 

Sandrine Damie