Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • L’IPJ Paris-Dauphine et Chimie ParisTech lancent un double-diplôme d’ingénieur-journaliste

L’IPJ Paris-Dauphine et Chimie ParisTech lancent un double-diplôme d’ingénieur-journaliste

L’Institut pratique du journalisme Paris-Dauphine et l’école Chimie ParisTech viennent de signer une convention de partenariat afin de proposer un double diplôme de journalisme et d’ingénieur.


Le 21/02/2013

 

Depuis le 19 février 2013, date de la signature de leur convention, l’Institut pratique du journalisme de l’Université Paris-Dauphine (IPJ) et Chimie ParisTech (Ecole nationale supérieure de chimie de Paris) proposent conjointement un double cursus ingénieur et journaliste.

 

Cette nouvelle formation permettra en 4 ans aux élèves ingénieurs de Chimie ParisTech ayant la vocation de devenir journaliste scientifique d’obtenir à la fois un master de journalisme de l’IFJ (reconnu par la convention collective des journalistes) et leur diplôme d’ingénieur.

Les étudiants sélectionnés bénéficieront d’une formation complète dans chacun des deux établissements.

Pour mettre en place ce programme novateur, l’IFJ et Chimie ParisTech ont coordonné leurs emplois du temps afin de les rendre compatibles. Ce programme respecte tout autant les exigences du référentiel du titre d’ingénieur que celui du diplôme reconnu de journalisme.

 

Ce double programme associant sciences dures et sciences sociales offre une formation interdisciplinaire très porteuse pour les deux partenaires : il permet à ces deux univers professionnels distincts de se découvrir et de s'enrichir mutuellement.

 

Ce cursus vise également à prendre en compte les évolutions du métier de journaliste. Il permettra notamment de proposer aux rédactions de nouveaux profils de journalistes à l’aise pour traiter des informations scientifiques de plus en plus pointues. Il existe aussi de nouvelles formes de journalisme qui impliquent de rendre intelligibles de grandes quantités de données, et pour lesquelles ces nouveaux profils seront adaptés.

 

 

Annie Poullalié