Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • La région Ile-de-France se mobilise contre le décrochage des jeunes

La région Ile-de-France se mobilise contre le décrochage des jeunes

Plusieurs dizaines de milliers de jeunes franciliens quittent chaque année le système scolaire sans diplôme. Trouver des solutions pour remettre ces jeunes sur la voie de la réussite est un objectif prioritaire pour la Région.


Le 10/10/2012

 

La prévention du décrochage scolaire des jeunes de plus de 16 ans est un impératif pour l'École, qui met en œuvre des mesures adaptées avec le soutien de l’Etat et des régions.

 

En Ile-de-France, chaque année, ce sont 33 000 jeunes qui quittent le système scolaire sans diplôme. La Région Ile-de-France se mobile et multiplie les initiatives pour inverser la tendance.

 

Elle s'appuie notamment sur une batterie d'outils adaptés à chaque profil de « décrocheur » : le Dispositif d'accès à l'apprentissage, les Écoles de la deuxième chance, le Parcours d'orientation professionnel, le Chantier école, ou encore Mobil'access.

 

Différentes actions s'adressent plus spécifiquement aux lycéens.


Ainsi, 4 micro-lycées, à Sénart (77), Ivry (94), La Courneuve (93) et Cergy (95), ont ouvert leurs portes dans le but de préparer à des bacs généraux des jeunes qui ont interrompu leur scolarité.

 

De son côté, le Pôle innovant lycéen (PIL), à Paris, ramène vers l’école des jeunes déscolarisés volontaires grâce à un accompagnement personnalisé qui s’étend sur un an.

 

Dans le cadre du dispositif « Réussite pour tous », la Région finance également des projets d'établissements très variés autour de thématiques telles que le soutien personnel, la restauration de l’estime de soi, l’acquisition des savoirs de base, l’accueil et l’accompagnement des élèves, etc.

 

Parmi les actions engagées,  on peut citer le projet « Estime de soi » monté par l'équipe médico-sociale du lycée Jean-Mermoz de Montsoult (95) pour lutter contre l'absentéisme des élèves.

 

Au Mée (77), le lycée George-Sand  a choisi une autre approche : depuis février 2012, un psychologue vient animer des groupes de paroles pour apprendre aux jeunes en situation d’échec à mieux gérer leur stress et leurs appréhensions.

 

Quant au lycée Alfred Nobel de Clichy-sous-Bois (93), il s’appuie sur le projet « Talan » (« Travail assisté au lycée Alfred-Nobel »), qui permet, dans des locaux appropriés, à des étudiants de venir offrir un soutien scolaire à ceux qui le désirent.

 

Lors de sa présentation des priorités du Gouvernement pour l’école, mardi  9 octobre 2012, François Hollande a annoncé la mise en place d'un référent dans les collèges et les lycées professionnels à fort taux d'absentéisme.

En savoir plus sur la prévention du décrochage scolaire en Ile-de-France.

 

Patricia Holl

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net