Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Gwenn Tréguier

Ostéopathe et examinateur dans des écoles d’ostéopathie dont le CEESO, Paris (75)
Date de l'interview : 02/07/2012

Il est hasardeux pour un ostéopathe de s'installer aujourd'hui.

Ostéopathe en secteur hospitalier privé, mais aussi formateur et juré externe pour les clinicats de plusieurs écoles d’ostéopathie en France, Gwenn Tréguier brosse le portrait d’une profession exigeante et en danger en raison du trop grand nombre de professionnels formés.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Vous pouvez trouver plusieurs définitions suivant le fait que vous êtes médecin, kiné ou ostéopathe exclusif. Je suis un exclusif et l'ostéopathie est une passion pour ma part. La définition, que j'ai toujours entendue est celle-ci : "L'Ostéopathie est l'art de diagnostiquer et de traiter, par la main, les dysfonctions de la micromobilité des tissus du corps, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l'état de santé" (définition extraite du Référentiel Profession Ostéopathe ®).

Où les ostéopathes exercent-ils et quel est leur statut professionnel ?

Dans 99,9% des cas, l’ostéopathe pratique en cabinet privé, parfois avec d'autres professionnels de santé. Il exerce en libéral, comme beaucoup de médecins, psychologues, avocats ou architecte.

Peut-on exercer l’ostéopathie en secteur hospitalier ?

C’est possible dans le secteur hospitalier privé, mais c’est très rare. C'est mon cas depuis 2006.  Par contre, il n’y a pas d'ostéopathes dans le secteur hospitalier public car il n'y a pas de rémunération prévue à cet effet.

Quelle formation faut-il suivre pour devenir ostéopathe ?

Le cursus dure 5 ans, à temps plein. Mais attention au choix de l'école ! Le SNESO, Syndicat National de l'Enseignement Supérieur en Ostéopathie, regroupe des écoles de grande qualité. En dehors du SNESO, il existe quelques autres établissements très bien, mais les 3/4 des écoles sont peu satisfaisantes. Elles sont également trop nombreuses.

Le SNESO souhaite que soit relevée et unifiée la durée des formations en ostéopathie en France. Qu’en pensez-vous ?

C'est correct, c'est le seul moyen d'améliorer la qualité des futurs diplômés tout en limitant leur nombre.

Le nombre de personnes formées à l’ostéopathie a en effet significativement augmenté. L’insertion des jeunes diplômés reste-t-elle bonne ?

Le nombre d’inscrits dans les centres de formation augmente depuis 2002, et encore bien plus depuis 2007. Je pense que le futur des jeunes diplômés est obscur par rapport à celui des « anciens ». Il y a 5 fois trop de diplômés par an en France. Les jeunes ne trouvent plus les patients nécessaires pour acquérir l'expérience.

Existe-t-il des spécialités dans le domaine de l'ostéopathie ?

Non, l’ostéopathie est une pratique holistique (1) par définition. Par contre, je peux préférer traiter des bébés, ou des sportifs. Mais attention au business qui est fait autour des formations pseudo-spécialisantes dans le sport ou dans une région du corps : cela n'est pas de l'ostéopathie.

Les ostéopathes exclusifs et les kinés-ostéopathes  sont-ils en concurrence ?

Oui clairement, mais les patients font la différence. Dans les pays qui respectent les recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) sur l’ostéopathie, il n’y a que des ostéopathes exclusifs. En France, le lobbying médical et paramédical est fort, et la profession est divisée.

Combien un ostéopathe gagne-t-il ?

Si on parle de bénéfice (chiffre d’affaires moins les charges, qui sont très importantes pour nous les libéraux), et si l’on se fie aux données des associations de gestions et de l’Observatoire Socio-économique de L’Ostéopathie (dit « OSEOstéo »), dans la majorité des cas, un ostéopathe débutant se situera autour de 500 €/mois au mieux, et avec une perte de 600 €/mois pour les moins bien placés ! Les ostéopathes qui ont été diplômés ou se sont installés avant 2005 ont actuellement un bénéfice de l'ordre de 4 000 €/mois le plus souvent, et jusqu’à 6 000 €  pour les plus anciens. Il faut savoir qu’en moyenne, tous les revenus sont en train de baisser, le revenu moyen étant lui ramené à 2 250€/mois, pour l’instant. Certaines personnes sont contraintes de mettre la clef sous la porte à cause de pertes trop importantes, d’où des reconversions et des reprises d’études.

Quelles sont les perspectives d’emploi pour les ostéopathes en  Ile-de-France ?

Il est clair que l’Ile-de-France, comme les grandes agglomérations et les régions côtières, est déjà saturée. Conservez en mémoire les revenus des ostéopathes débutants, il n’y a pas de gros espoir de les voir augmenter. Je pense qu’une installation nouvelle aujourd'hui est hasardeuse.

Propos recueillis par Patricia Holl

 

(1) La médecine holistique est une pratique visant à traiter la personne de façon globale (le corps et l'esprit) et non pas seulement la partie affectée par les symptômes.