Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

09/05/2012 à 17h00 - Les métiers de l'aérien

Le secteur de l'aérien représente environ 270 000 emplois directs en France, presque également répartis entre transport aérien et industrie aéronautique et spatiale. Il regroupe des métiers très variés, allant de l’emploi peu qualifié à l’expertise de haut vol.

Les invités

Philippe Dujaric - Directeur adjoint aux affaires sociales et de la formation au GIFAS

Mickaël Le Guen - Conseiller emploi formation transport aérien de l'Espace Orientation Airemploi

Question :

Modérateur lesmetiers.net : Bonjour à tous, bienvenue sur le chat lesmetiers.net

Réponse :

 

Philippe Dujaric : Bonjour à tous ! Je suis Philippe Dujaric, responsable formation au Groupement des industries au GIFAS. C'est un syndicat professionnel des constructeurs aéronautiques et spatiaux : Airbus, Dassault, Safran...Nous regroupons 300 entreprises, maitres d'œuvre équipementiers et sous-traitants qui participent à la conception, à la fabrication et à la vente des avions, hélicoptères, fusées, etc.

Mickaël Le Guen : Bonjour à tous et à toutes ! Je représente AirEmploi, qui est le centre d'information et d'orientation sur les métiers et les parcours de formation sur les métiers du transport aérien et de l'industrie aéronautique et spatiale. Les entreprises du transport aérien sont les compagnies aériennes, les sociétés d'assistance et les gestionnaires d'aéroports. Je suis conseiller emploi formation spécialisé dans le transport aérien. Je peux répondre à toutes vos questions.


Question :

Yo : Quelles formations proposez-vous au GIFAS ?

Réponse :

 

Philippe Dujaric : Le GIFAS n'est pas un organisme de formation, mais il peut vous informer sur les formations qui conduisent à un métier dans l'industrie aéronautique et spatiale. Nous avons une brochure sur les formations. Cette brochure est gratuite, sur simple demande, à adresser par mail à myriam.gonnand@gifas.fr

Question :

Conficius : Comment devenir pilote de ligne ?

Réponse :

 

Mickaël Le Guen : Il existe 2 voies pour être pilote : la voie militaire et la voie civile. Concernant la voie militaire, vous pouvez vous renseigner auprès de votre CIRFA (Centre d'information et de relations des forces armées).
Concernant la voie civile, il existe une école nationale qui est l'ENAC (Ecole Nationale d'Aviation Civile) à Toulouse. Pour y accéder, il faut posséder au minimum une 1re année de classe prépa scientifique validée, un excellent niveau d'anglais, et l'aptitude médicale au métier de pilote.
Il existe également une voie privée, mais comme son nom l'indique, les formations sont payantes et peuvent coûter excessivement cher (entre 70.000 et 100.000 euros pour se former). Pour le moment, la filière Cadets d'Air France est suspendue (Air France formait une partie de ses pilotes).

Question :

Question: Quels sont les différents métiers du secteur ?

Réponse :

 

Philippe Dujaric : dans l'industrie aéronautique, il existe 3 grands types de métiers :
- le métier d'ingénieur qui concerne la conception des avions, de leur système et leurs équipements ;
- celui de technicien supérieur qui assiste l'ingénieur dans son travail de conception. Il peut travailler également dans la fabrication des aéronefs et d'autres domaines (après vente, qualité...) ;
- les opérateurs qualifiés et les mécaniciens qui s'occupent de la fabrication et de la réparation des avions. Par exemple, les appellations de métiers sont ajusteur monteur, soudeur, usineur, etc. 


Mickaël Le Guen : Dans le transport aérien, coexistent  différentes grandes familles de métiers : par exemple, dans la famille du commercial, se trouvent des analystes de vol, des analystes pricing, des ingénieurs de l'exploitation, des vendeurs...
Dans celle de l'exploitation, au cœur des aéroports, exercent des agents d'escale, de sûreté, de piste, ou de trafic...
Dans celle de la maintenance, travaillent des mécaniciens aéronautiques, des techniciens de production, des techniciens logistiques, des ingénieurs...
Dans celles des navigants, se côtoient les navigants techniques (pilotes), les navigants commerciaux (hôtesses de l'air et steward)...
Enfin la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) emploient des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne (les contrôleurs aériens), des ingénieurs électroniciens, des techniciens...
En résumé, vous avez le choix parmi une grande variété de métiers accessibles à différents niveaux d'études (de sans qualification à bac +5).
N'oublions pas l'anglais qui est un pré-requis important pour les métiers de l'aérien.

Question :

Charlot : Dans la conception ou construction, c'est seulement des métiers d'ingénieurs ?

Réponse :

Philippe Dujaric : Il n'y a pas que de métiers d'ingénieur dans les bureaux d'études bien que ceux-ci soient majoritaires. Vous trouvez également des techniciens supérieurs dotés d'une formation bac+2 ou bac+3.

Question :

Jules : Peut-on travailler dans l'aérien sans le bac ?

Réponse :

Mickaël Le Guen : Oui, il est possible de travailler dans l'aérien sans le bac. Néanmoins n'oublions pas que beaucoup de métiers de l'aérien s'exercent en horaires décalés, d'où la nécessité de posséder le permis de conduire.


Philippe Dujaric : Pour la construction aéronautique, les grandes entreprises demandent majoritairement pour leurs techniciens un niveau minimal de bac. Toutefois, il existe quelques CAP aéronautiques qui sont très prisés par les employeurs parce que très spécialisés (par exemple : le CAP mécanicien cellule d'aéronef).

Question :

Vinvin75 : Pour la voie civile, quel est le coût de la formation?

Réponse :

 

Mickaël Le Guen : La formation à l'ENAC est prise en charge. Concernant la voie privée, vous trouverez des éléments de réponse ci-dessus.

Question :

Cindiely : Bonjour messieurs. Je vais passer mon bac en juin. Est-ce je peux trouver un emploi dans une compagnie aérienne qui me formerait ? Si non quelles études /formation suivre ? Merci !

Réponse :

 

Mickaël Le Guen : Oui ! Air France accueille pour la rentrée prochaine 140 alternants pour les métiers d'agents d'escale et de vendeurs. Il faut être titulaire du baccalauréat, et posséder un excellent niveau d'anglais, avoir moins de 26 ans.
La formation se déroule par la voie de l'apprentissage, 15 jours en centre de formation et 15 jours chez Air France. Pour suivre la formation (mention complémentaire accueil dans les transports pour le métier d'agent d'escale ou mention complémentaire vente à distance pour le métier de vendeur), vous devez rapidement vous inscrire sur le site du CFA des métiers de l'aérien.

Question :

T.Patty : Bonjour. Je n'habite ni en Ile-de-France, ni à Toulouse, mais vers Clermont-Ferrand. Est-ce qu'il y a de l'emploi dans toute la France ? Dans la région ?

Réponse :

Philippe Dujaric : L'Auvergne n'est pas à proprement parler une terre d'aéronautique. Toutefois, de nombreux sous-traitants sont implantés dans la région et travaillent pour Airbus et les grands avionneurs. Ces sous-traitants sont spécialisés dans la fabrication de pièces et de sous-ensembles aéronautiques. Exemple : Auvergne Aéronautique.

Question :

tchat : Quelles qualités pour devenir pilote ? Zola : J'ai des lunettes de vue car je suis astigmate. Je dois oublier mon rêve de devenir pilote? Je peux exercer un autre métier pour voler ?

Réponse :

 

Mickaël Le Guen : Il faut avoir une bonne condition physique et la garder. Tous les pilotes passent une visite d'aptitude médicale dans un centre médical spécialisé du personnel navigant. La visite médicale est très complète : la vue, tension artérielle, dépistage maladies sanguines, mesure du souffle...

Question :

kelo_27 : Il parait qu'il faut une condition physique de ouf pour être pilote, c'est vrai ?

Réponse :

 

Mickaël Le Guen : Il faut avoir une bonne condition physique et la garder. Tous les pilotes passent une visite d'aptitude médicale dans un centre médical spécialisé du personnel navigant. La visite médicale est très complète : la vue, tension artérielle, dépistage maladies sanguines, mesure du souffle...

Question :

Question : Si je veux travailler dans l'aérien, quel bac dois-je passer ?

Réponse :

 

Philippe Dujaric : Si vous êtes intéressé par les métiers techniques de construction aéronautique et si vous voulez travailler tout de suite après le bac, il faut s'orienter vers un bac professionnel. Plusieurs bac pro intéressent le secteur : bac pro aéronautique, mais pas uniquement ! Bac pro mécanique également, bac pro électrotechnique. Si vous envisager de continuer vos études, vous pouvez envisager un bac STI2D et continuer ensuite avec un BTS industriel (mécanique, électronique, etc.).

Question :

Philippe : J'ai une formation de mécanicien, je travaille actuellement dans un grand garage. Mon rêve c'est les avions. Est-ce possible de travailler sur les avions si je passe une équivalence ou une formation ? Quel type de formation ?

Réponse :

 

Philippe Dujaric : Il n'y a pas d'équivalence entre la formation de mécano auto et de mécano aéronautique. ll faut donc suivre une formation spécifiquement aéronautique type bac pro aéronautique et une mention complémentaire maintenance. Pour avoir les adresses de ces centres de formation, nous pouvons vous envoyer la brochure des formations aéronautiques en France. Demande par mail à :myriam.gonnand@gifas.fr.

Question :

Malek : Je suis actuellement détenteur du PPL avion et j'aimerais devenir pilote de ligne ? Comment pourrais-je me faire financer ma formation ?

Réponse :

 

Mickaël Le Guen : Il faut rentrer à l'ENAC ! Ou sinon poursuivre par la voie privée. Sur le site internet d'AirEmploi, vous trouverez des vidéos métiers.

Question :

Kika75 : Je dois faire un stage d'observation et je veux devenir hôtesse de l'air. Est-ce qu'une entreprise me laissera voler pour que je voie le métier ? Merci

Réponse :

 

Mickaël Le Guen : Non car la réglementation est très stricte concernant les procédures de sûreté. Il ne faut pas oublier que toutes les personnes qui travaillent dans les aéroports ou dans les avions doivent posséder le badge aéroportuaire, qui leur permet d'accéder aux zones réservées (c'est une enquête de police très longue).

Question :

MarthaB : Combien gagne une hôtesse de l'air sans expérience ? Il parait que chef de cabine ça gagne mieux ?

Réponse :

 

Mickaël Le Guen : Une hôtesse débutante gagne entre 1 500 et 1 900 euros mensuels bruts, hors prime. Le salaire d'une chef de cabine, sinon, peut varier en fonction de la compagnie aérienne et du nombre d'années d'expérience.

Question :

ccc : C'est très masculin comme métiers ?

Réponse :

 

Philippe Dujaric : On n’a pas de métier "masculin" ou "féminin" dans l'industrie. Les métiers industriels peuvent convenir aux hommes comme aux femmes.


Mickaël Le Guen : Pour répondre à CCC, les métiers de l'aérien sont aussi bien ouverts aux femmes et aux hommes et pour certains métiers, aux personnes en situation de handicap.

Question :

Charlot : Quels sont les horaires pour une hôtesse ou un steward ?

Réponse :

 

Mickaël Le Guen : Ce sont des horaires décalés, en fonction des vols, donc il n'y pas de planning type.

Question :

Koby : Actuellement en Terminale CAP conduite de systèmes industriel, pourrais-je rentrer en 2e année de bac pro dans l'aéronautique en Ile-de-France ?

Réponse :

 

Philippe Dujaric : Votre candidature devrait pouvoir intéresser les centres de formation aéronautique qui préparent à un bac pro aéronautique. Pour l'Ile de France, s'adresser au lycée aéronautique de Cerny dans l'Essonne (Tél; : 01 64 57 60 22). Il y a également le lycée professionnel du Blanc-Mesnil (Tél. : 01 48 67 12 13).

Question :

Question : Qui sont les principaux employeurs ? Est-ce que les compagnies low cost paient moins bien ?

Réponse :

 

Philippe Dujaric : Les principaux employeurs industriels sont : Airbus, Safran, Dassault, Thalès.



Mickaël Le Guen : Les principaux employeurs sont Air France, CityJet, Régional, BritAir, AirLinair, etc. Vous avez aussi des compagnies européennes comme EasyJet. Vous avez également aujourd'hui des compagnies hors Union Européenne comme Emirates ou Qatar Airways. Pour ces 2 dernières, il faut accepter d'être délocalisé dans le pays d'origine de ces compagnies.
Concernant les salaires dans les compagnies lowcost, ils sont presque identiques aux salaires dans les compagnies les plus connues.

Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)