Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Valérie Engrand

Conseillère en formation continue, Greta Tertiaire Nord (77)
Date de l'interview : 07/03/2012

Les métiers du transport et de la logistique sont encore peu féminisés.

Valérie Engrand nous présente le nouveau projet FLOT « femmes dans la logistique et le transport » initié par le Greta Tertiaire Nord 77 avec le soutien financier de l’Europe.

Comment le projet  FLOT « femmes dans la logistique et le transport » est-il né ?

C'est à l'issue d'une étude de faisabilité sur la mise en place du BTS transport et prestations logistiques et de la prise de connaissance de besoins exprimés par le Fonds Social Européen d’amélioration et de développement de l’accès et de la participation durable des femmes au marché du travail que l'idée de ce projet est née au Greta Tertiaire Nord 77.

Quels sont ses objectifs ?

Il s’agit de contribuer à l’augmentation du taux d’emploi des femmes, de combler les écarts entre les hommes et les femmes et de lutter contre une conception stéréotypée des rôles sur le marché du travail et enfin de promouvoir un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée.

Que propose concrètement ce dispositif ?

Le projet s'articule autour de 4 grandes actions : la sensibilisation des entreprises et des bénéficiaires, l’accompagnement renforcé des bénéficiaires, la formation et l’intégration en emploi. Il a pour vocation de réduire l’inégalité hommes femmes dans le secteur d’activité de la logistique et du transport en accompagnant les femmes vers des métiers dits "masculins" et en sensibilisant les responsables d'entreprise. Il vise à faire découvrir les métiers de la logistique et du transport auprès d'un public féminin et à leur proposer une formation adaptée à leur projet à travers une offre de formation diversifiée.

Ce dispositif permettra de mieux accompagner les femmes dans une reconversion professionnelle ou un premier emploi, de leur donner de nouvelles opportunités d'embauche sur des métiers très peu féminisés. Les femmes pourront ainsi entrer dans un secteur porteur et accéder à un emploi durable.

Quels sont vos partenaires pour ce projet ?

Nos partenaires dans le secteur transport logistique sont l’OPCA Transports, la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), la Fédération des entreprises de transport et de logistique de France (TLF), l’AFT-IFTIM, Promotrans, Greta IGE-BTP 77 et des entreprises du domaine transport-logistique.

Quel est le taux de féminisation actuel des métiers du transport et de la logistique ?

Aujourd'hui Les métiers du transport et de la logistique sont peu féminisés. Le taux de féminisation de ces métiers atteint 20,3 % en France métropolitaine. La loi du 9 novembre 2010 renforçant  les obligations des égalités de traitement entre les hommes et les femmes dans le travail, a mis les entreprises face à de nouvelles exigences dans le domaine de la mixité professionnelle.
Lorsque l'on parle de mixité professionnelle, on évoque souvent la question de la pénibilité du travail. Sur ce plan, le secteur du transport logistique, comme bien d'autres secteurs, a connu de nets progrès. La direction assistée dans les véhicules, les aides à la manutention et au port de charges, l'aménagement des quais de déchargement… ont contribué à faciliter la réalisation d'un certain nombre de tâches.

L’amélioration des conditions de travail offre désormais aux femmes des possibilités de débouchés professionnels intéressants. Il est donc important aujourd'hui de faire connaître ces métiers auprès de la population féminine et de sensibiliser les entreprises à l'accueil de celle-ci.

Combien de places offre aux femmes le projet FLOT ?

Il est prévu de faire entrer 30 femmes sur le dispositif (tél. : 01.60.05.14.46). Nous proposons les formations et les diplômes suivants : Accès qualification logistique avec CACES1-3-5, CAP agent d’entreposage et de messagerie, bac professionnel logistique, BTS transport et prestation logistique, CACES 1-3-5, agente logistique, titre professionnel Transport de marchandises-permis C, Titre professionnel conducteur de personnes-permis D.

Comment allez-vous impliquer les entreprises dans ce projet ?

Dans ce projet, les entreprises occupent une place importante. Elles seront informées et sensibilisées sur le dispositif au travers des branches professionnelles. Une de nos actions prévoit d’aider les femmes à intégrer une entreprise. Nous pourrons avec l’aide de nos partenaires connaitre les besoins des recruteurs et diffuser les curriculum vitae des femmes faisant partie du dispositif auprès des entreprises.

Quels sont les pré-requis à l’entrée en formation ?  Quelle est la place des moins de 25 ans ?

Des heures de remise à niveau sont prévues afin de permettre aux femmes d’accéder à la formation identifiée lors du bilan. Toutefois une maîtrise minimale de la langue française est demandée afin de pouvoir intégrer le dispositif. Les femmes souhaitant s’orienter vers les métiers du transport doivent avoir impérativement leur permis B pour préparer les titres professionnels de conductrice. Ce projet s’adresse à toutes les femmes de plus de 18 ans en recherche d’emploi.


Propos recueillis par Annie Poullalié