Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Antoine Imbault

Directeur des partenariats écoles chez Sodexo France, Montigny le Bretonneux (78)
Date de l'interview : 08/02/2012

Nous avons actuellement 500 apprentis en formation, du CAP au master.

Antoine Imbault pilote la politique jeunes chez Sodexo et s’occupe plus spécifiquement des formations de l’enseignement supérieur. Il nous présente les actions Sodexo en faveur de l’emploi des jeunes.

Pouvez-vous nous présenter Sodexo ?

Sodexo emploie 38 000 personnes sur 4 000 sites en France, et 413 000 personnes à travers le monde. C’est une entreprise familiale crée en 1966 autour de la restauration collective sous-traitée. Très vite, nous avons développé d’autres services, par exemple de l’hôtellerie. Aujourd’hui, nous proposons des solutions globales de services autour de la qualité de vie. Notre activité est constituée à 75 % de restauration collective et à 25 % d’autres métiers comme la maintenance, l’accueil, l’hébergement, la propreté, la conciergerie d’entreprise, etc.

Nos clients sont présents dans des secteurs variés, de l’éducation à la défense en passant par le sport et la santé : nous avons des offres adaptées à chacun d’eux.

Quelles sont vos relations avec le monde de la formation initiale?

Pour les jeunes, Sodexo, c’est avant tout la cantine, leur connaissance de l’entreprise s’arrête là. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, nous avons mis en place des actions pour mieux nous faire connaître. Nous allons présenter nos métiers dans les écoles et les centres de formations, nous accueillons des jeunes en stage, nous signons des contrats d’apprentissage, etc.

Quels sont les métiers Sodexo accessibles aux jeunes ?

Sur le niveau CAP/bac pro, les postes proposés aux jeunes sont : employé 1er niveau dans la restauration collective, commis de cuisine, technicien de maintenance ainsi que les 1ers niveaux d’encadrement. A partir du BTS, le jeune diplômé peut être futur responsable de site cuisinant ou technicien de maintenance autonome. Au niveau licence et master, il s’agit de postes d’encadrement de plusieurs sites.

De quelles écoles et CFA franciliens êtes-vous partenaire ?

Pour la restauration, il s’agit des CFA René-Auffray de Clichy (92) et Trajectoire de Guyancourt (78). Pour la maintenance, nous travaillons avec le Lycée Raspail à Paris (75) et l’INHNI à Villejuif (94). Enfin, en ce qui concerne l’enseignement supérieur, Sodexo a des partenariats avec les universités de Versailles Saint-Quentin et de Cergy-Pontoise, avec l’ESSEC, les Arts et Métiers ou encore avec  l’UPMC.

Notre volonté de nouer des partenariats avec des établissements très variés reflète notre culture de la diversité. Cela nous permet de recruter des profils différents  qui seront conduits à travailler ensemble dans nos équipes, chacun apportant ses compétences et ses richesses.

Quels sont les métiers Sodexo et les diplômes accessibles en apprentissage ?

Nous avons actuellement 500 apprentis en formation, du CAP au master. Nous n’irons pas au-delà de ce chiffre car nous voulons garder la possibilité de recruter le jeune à l’issue de son apprentissage. Actuellement, nous embauchons 1 apprenti sur 3.

Dans le domaine de la restauration, avec la suppression du BEP et la mise en place du bac pro en 3 ans, la part de risque est devenue plus importante pour l’entreprise car elle s’engage auprès d’un jeune de 14-15 ans pour une durée de 3 ans. Cela demande un gros travail d’accompagnement.

En ce qui concerne les diplômes  préparés, il s’agit principalement, pour la restauration, du CAP cuisine, du bac pro restauration option cuisine, du BTS hôtellerie-restauration, et de différentes licences professionnelles orientées restauration et services. Pour la maintenance, il y a différents bacs pro, ainsi que le BTS fluide énergie environnement option génie climatique.  Pour les fonctions d’encadrement, nous accueillons des masters universitaires, des élèves d’écoles d’ingénieurs et de commerce et des étudiants en sciences de gestion.

Quelles sont les progressions de carrière possibles pour les jeunes diplômés qui débutent chez Sodexo ?

Nous avons une vraie volonté de faire progresser nos collaborateurs, à commencer par les femmes, par des formations qualifiantes. Chaque année, 250 certificats de qualification professionnelle (CQP) sont délivrés chez Sodexo ! Par ailleurs, les postes à pourvoir sont d’abord présentés en interne : les 2/3 de nos postes cadres sont pourvus par cette voie.

En développant des services autres que la restauration collective, nous avons également la possibilité de proposer à nos collaborateurs des évolutions vers des domaines activités autres, par exemple de la restauration vers l’accueil ou la propreté.

Dans le cas d’une évolution au sein de l’entreprise, nous demandons à nos collaborateurs d’être mobiles géographiquement. Mais en Ile-de-France, où nos sites sont nombreux, ce n’est pas trop contraignant.

Propos recueillis par Patricia Holl