Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Les ostéopathes inquiets pour l’avenir de leur profession

Les ostéopathes inquiets pour l’avenir de leur profession

Le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur en Ostéopathie (SNESO) tire le signal d’alarme sur l’urgence à réglementer la formation en ostéopathie.


Le 13/02/2012

 

L'ostéopathie est une médecine douce. L'originalité de cette méthode réside dans le fait qu'elle n'interpose aucun intermédiaire instrumental entre le praticien et son patient : l'ostéopathe soulage le patient en réalisant uniquement des manipulations à l'aide de ses mains.

 

On distingue 5 catégories d’ostéopathes :

  • Les ostéopathes exclusifs ;
  • Les médecins ostéopathes ;
  • Les sages-femmes ostéopathes ;
  • Les infirmiers ostéopathes ;
  • Les masseurs kinésithérapeutes ostéopathes.

 

Depuis 2002, seules les personnes titulaires du diplôme d'ostéopathe (agréé par le ministère de la Santé) sont habilitées à exercer en tant qu'ostéopathes.

 

Jusqu'en 2007, les études d'ostéopathie duraient 6 ans. En mars 2007, 2 décrets d'application ont été publiés sur la formation et les établissements de formation agréés permettant à des établissements proposant des formations en 3 ans d’être agréés.

 

Conséquence de cette évolution, il existe à ce jour 74 centres de formation, contre 11 avant 2007. Selon les établissements, la formation en ostéopathie dure entre 3 et 6 ans.

 

Afin de défendre le haut niveau de la formation en ostéopathie, le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur en Ostéopathie (SNESO) a pris l'initiative d'alerter l’opinion publique et les pouvoirs publics sur l’état d’urgence et de proposer des mesures ancrées dans cette réalité :

 

1.    Relever la durée de formation en ostéopathie aux normes internationales de l’OMS : 4465 heures minimum, dont 1000 de pratique clinique encadrée, réparties en 3 cycles.

 

2.    Encadrer et contrôler le nombre des établissements de formation par des normes d’accréditation qualitatives rigoureuses.


3.    Obtenir une régulation efficace de la formation et de la profession par une instance nationale indépendante.



Pour tout savoir sur la profession d’ostéopathe, consultez notre fiche métier détaillée.

 

Patricia Holl