Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Portrait du lycéen face à ses choix d’orientation

Portrait du lycéen face à ses choix d’orientation

A l’occasion du Salon européen de l’éducation, l’ONISEP en partenariat avec la MAIF et la MGEN, a commandé à Harris Interactive une enquête auprès de 500 jeunes représentatifs de la population française lycéenne afin d'identifier leur état d'esprit face à leurs choix d'orientation.


Le 28/11/2011


Les résultats de cette enquête Harris interactive, réalisée par Internet du 4 au 14 novembre 2011, révèlent les attitudes des lycéens par rapport à leur orientation, leur processus de réflexion et leurs critères de choix d’une formation.

 

Majoritairement préoccupés par leur futur travail, les lycéens pensent davantage à un métier (57 %) qu’à des études (43 %) lorsqu’ils imaginent l’après-lycée.


Si 95 % des lycéens ont déjà réfléchi à leur orientation, ils sont moins de 60 % à en avoir une idée assez précise.

 

Les lycéens sont davantage confiants (36 %) qu’inquiets (29 %) lorsqu’ils pensent à leur orientation.

 

Il est à souligner que près de 40 % d’entre eux s’estiment mal informés sur les choix possibles d’orientation.

 

Grâce essentiellement à l’appui important de leurs parents et de leurs familles, les lycéens ont majoritairement le sentiment de ne pas rester seuls et d’être aidés face à leurs choix d’orientation. L’équipe éducative et le CIO ne sont cités que loin derrière.


Une grande majorité de lycéens déclare avoir une idée précise de formation et de métier qu’ils souhaitent exercer plus tard. Seuls 3 % des lycéens n’ont aucune idée précise. Les filles sont toujours plus nombreuses à avoir une idée précise que les garçons.

 

Près de 65 % des lycéens se déclarent davantage attirés par une formation plutôt spécialisée afin de trouver un métier rapidement. L’université bénéficie cependant d’une bonne image.

 

Les critères de choix d’orientation des lycéens privilégient leur souhait d’être efficaces (formation accessible offrant une chance de réussite et des débouchés) et la prise en compte de leurs goûts personnels.

 

Dans le choix d’un métier, 54 % des étudiants privilégient l’épanouissement et la rémunération.


Les choix de métier diffèrent fortement selon le sexe.

 

Les métiers de la santé et du social attirent surtout les filles (35 %), de même que les métiers du marketing et de la publicité, de la communication et du journalisme.

 

De leur côté, les garçons sont davantage séduits par les métiers de l’informatique et des télécoms (21 %), de l'électronique, de la mécanique, du sport, des loisirs et du tourisme.

 

Dans cette étude, de nombreux tableaux permettent de nuancer les résultats en fonction du sexe, de l'âge, des catégories socio-professionnelles des parents, de la région d'habitation, de la filière dans laquelle les lycéens sont scolarisés...

 

Annie Poullalié