Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Chat
  • Les métiers de la sécurité

16/11/2011 à 17h00 - Les métiers de la sécurité

Prévenir, assister, protéger, sécuriser sont les missions principales des professionnels de la sécurité, qu'ils travaillent au sein de la Police, de la Gendarmerie, ou de sociétés privées.

Les invités

Patrice Genty - Brigadier chef de la Police nationale, délégué au recrutement

Driss Ait Youssef - Président de Day Conseil et conseiller du Président de l’Union des entreprises de sécurité privée (USP)

Question :

Il est 17 h, le chat peut commencer.

Réponse :

 

Patrice Genty : Je suis très heureux de passer ce moment avec vous. Je suis prêt à répondre à toutes vos questions.

 

Driss Ait Youssef : Je vais répondre avec plaisir à vos questions.

Question :

Majid : Comment intégrer la Police ?

Réponse :


Patrice Genty : La Police nationale, c'est assez vaste ! Il existe 3 grands domaines d’activités : les services actifs (avec les concours d'adjoint de sécurité, gardien de la paix, officier, commissaire) ; la police technique et scientifique (avec les agents spécialisés, techniciens, ingénieurs) ; et tous les concours administratifs (adjoints, secrétaires, attachés). En fonction de votre niveau de formation, vous pouvez vous présenter à différents concours, les conditions requises varient de sans diplôme à bac + 5.

Question :

Jeanne : Quels métiers sont les plus représentés dans les entreprises privées ?

Réponse :


Driss Ait Youssef : Vous avez le choix parmi 17 métiers au total. Les plus représentés sont les métiers de gardiennage (agent de sécurité dans les magasins, agent de sûreté dans les aéroports...). Mais il existe souvent plusieurs fonctions pour un même métier. Par exemple, dans un magasin, l’agent de sécurité peut se décliner en plusieurs fonctions : à l'entrée du magasin, derrière la caisse ou encore derrière un écran de surveillance. De même, les magasins emploient des agents de sécurité incendie.

Question :

Majid : Y a-t-il un âge minimum et maximum pour rentrer dans la police ?

Réponse :


Patrice Genty : Cela dépend de la branche de concours visée. Pour les services actifs oui, l'âge minimum est de 18 ans, et 35 ans maximum, avec des dérogations possibles. Pour la police technique et scientifique et les postes administratifs, il faut seulement être majeur. Attention, il y a d'autres conditions que l'âge pour passer les concours : nationalité par exemple.

 

Question :

Jo : Faut-il des qualités particulières pour faire de la sécurité ? Karim : Quelles qualité faut-il avoir pour entrer dans la sécurité privée?

Réponse :



Patrice Genty : Il faut faire preuve d'honnêteté, de goût du service public, de disponibilité, d’une bonne condition physique.

 

Driss Ait Youssef : Il faut être en bonne condition physique et psychique. Et surtout être motivé .Mais attention aux clichés. Il n'y est pas indispensable d'être très grand et très musclé. C'est un plus, mais ce n'est pas obligatoire.

Question :

Laurent : Quels sont les différents grades dans la police ? Grigri : C'est possible de commencer au bas de l'échelle et d'évoluer tout au long de sa carrière ?

Réponse :


Patrice Genty : Pour les services actifs, les différents grades sont, du plus bas au plus haut : cadet de la République, adjoint de sécurité, gardien de la paix, brigadier de police, brigadier chef, brigadier major, lieutenant de police, capitaine de police, commandant de police, commissaire de police et commissaire divisionnaire. Une fois intégré la Police nationale au bas de l'échelle, il est possible de passer au grade supérieur en passant des concours internes, sans les conditions de diplôme requises en externe. Vous pouvez tout à fait intégrer la Police nationale par "la petite porte", et par le biais des concours internes, évoluer vers des fonctions à plus grandes responsabilités. Cela nécessite cependant un gros travail personnel.

 

Question :

Eau gazeuse : A l'USP vous avez une vue d'ensemble.... savez-vous si les entreprise recrutent des jeunes en contrats d'alternance ?

Réponse :


Driss Ait Youssef : Concernant les métiers liés au gardiennage, non. En revanche, dans d'autres secteurs de la sécurité privée, tels que les métiers du conseil et l'audit, il est possible d'intégrer le marché du travail grâce à un contrat de professionnalisation. Mais pas en apprentissage.

Question :

Hub : Il faut passer les concours de la police pour effectuer des tâches administratives ?

Réponse :


Patrice Genty : Il existe en effet des concours spécifiques pour les postes administratifs : sans condition de diplôme, vous trouvez les adjoints administratifs. Avec un bac, les secrétaires administratifs ; et avec un bac +3, il est possible de présenter le concours de l'IRA (instituts régionaux d'administration) pour devenir attaché de l'administration. Je vous invite à consulter notre blog : www.blog-police-recrutement.com, où vous pouvez trouver toutes les informations sur les concours, des vidéos, des témoignages...

Question :

Poul : Driss, c'est quoi l'USP ?

Réponse :


Driss Ait Youssef : L'USP, c'est l'Union des entreprises de sécurité privée. C'est le principal syndicat professionnel regroupant plus de 380 entreprises pour 1,4 milliards d’euros de chiffre d'affaires annuel. Cela représente un peu plus de 100 000 agents.

Question :

Blog83629 : Est-ce que pour vous, le métier d'agent de sécurité incendie est inclue dans les "métiers" des entreprises de sécurité privée ?

Réponse :


Driss Ait Youssef : Les métiers de la sécurité incendie font en effet partie intégrante des métiers de la sécurité privée, au travers notamment des formations de type SSIAP (Service de sécurité incendie et d'assistance aux personnes). Cette formation se compose de 3 niveaux : agent de sécurité, chef d'équipe et chef de service. Les agents exercent généralement dans un ERP (établissement recevant du public) ou dans les IGH (immeubles de grande hauteur).

Question :

Poul : Merci pour la réponse. Securitas en fait partie ?

Réponse :


Driss Ait Youssef : Oui, les plus grosses sociétés du secteur sont adhérentes de l'USP. Notamment Securitas, Prosegur, Brinks, Uniprotect ...

Question :

Boomties : Y a t-il une taille minimum pour entrer dans la police ?

Réponse :


Patrice Genty : Il n'y a plus de taille minimum depuis un an environ. Cette condition de taille était appliquée sur les postes des services actifs. En ce qui concerne les autres domaines de recrutement, il n'y en a jamais eu. Cependant, une visite médicale obligatoire a lieu à l'issue du concours pour vérifier l'acuité visuelle (minimum de 15 dixièmes après correction pour les 2 yeux) et l'état de santé général du candidat ou de la candidate.

 

Question :

Boomties : Est-ce qu'il existe une école des officiers dans la police comme chez les pompiers et que faut-il comme diplôme pour y accéder ?

Réponse :


Patrice Genty : Pour les officiers, il faut être titulaire d'un bac +3 pour passer le concours, de préférence dans le domaine juridique. Une fois le concours obtenu, vous intégrez une école de police pour un an et demi à Cannes Ecluse, en Seine-et-Marne. C'est la seule école pour les officiers au niveau national.

Question :

Boomties : Vous êtes très impliqué dans le recrutement et l'égalité des chances, qu'est-ce que cela signifie ?

Réponse :

 

Patrice Genty : Dans le cadre de l'égalité des chances, le ministère de l'Intérieur propose des recrutements facilités, notamment pour les jeunes non diplômés (âgés de moins de 30 ans) : les cadets de la République et les adjoints de sécurité. Le recrutement ne se fait pas sur concours, mais grâce à des tests de sélection (écrits et oraux). Seuls sont recrutés ceux qui ont la plus grande motivation. Des possibilités sont aussi offertes pour les jeunes de moins de 26 ans, concernant les postes administratifs : il s’agit du dispositif PACTE.

 

Driss Ait Youssef : Dans la sécurité privée, la notion d'égalité des chances n'existe pas réellement, dans la mesure où l'on peut intégrer ce secteur sans diplôme. On peut évoluer ensuite dans ces entreprises, avec de la motivation. Donc, il n'y a pas de dispositif d'égalité des chances ou de promotion de la diversité, puisqu'elle se vit au quotidien.

Question :

Tristan : Avez-vous le droit de porter une arme ?

Réponse :

 

Driss Ait Youssef : Oui, c'est possible. Mais seulement pour certains métiers spécifiques, tels que les convoyeurs de fonds et, très exceptionnellement, pour les agents de protection rapprochée. Autrement, les agents de sécurité (gardiennage, sécurité incendie), n'ont pas le droit au port d'une arme à feu.

 

Patrice Genty : Oui ! C'est non seulement un droit, mais c'est utile à l'exercice de nos fonctions. C'est uniquement réservé aux fonctionnaires des services actifs. Avant d'être habilité à porter l'arme, il y a une longue formation pratique (épreuves de tir) et juridique (cas d'usage des armes). Lors de la scolarité en école de police, l'usage des armes est très largement abordé.

Question :

Farid : Driss, est-ce que ça le métier de garde du corps font partie de la sécurité privée? Comment fait-on pour le devenir ?

Réponse :


Driss Ait Youssef : Le métier de garde du corps ne fait pas partie du périmètre d'intervention de l'USP. Les entreprises ont leur propre organisation professionnelle, mais qui sont partenaires de l'USP. Pour exercer cette profession, il faut une condition physique et psychique à la hauteur des enjeux, une formation obligatoire et un agrément.

Question :

Beber : Combien de personnes, la Police recrute chaque année?

Réponse :


Patrice Genty : Le plus gros recrutement actuellement, ce sont les adjoints de sécurité : environ 2 000 postes au niveau national chaque année. Pour les gardiens de la paix, on recrute 250 externes et 250 internes. Pour les officiers et les commissaires, le nombre de postes est très restreint : 60 environ pour les officiers, et une trentaine pour les commissaires. Avec toujours la moitié en interne, à peu près. On ne connaît pas encore le nombre de postes proposés pour les concours 2012 !

Question :

Boomties : Combien gagne un vigile de boîte de nuit ? Y a-t-il un taux horaire particulier ?

Réponse :


Driss Ait Youssef : La profession de «videur» de boîte de nuit est un métier particulier, qui échappe au secteur de la sécurité privée. Donc je ne peux pas répondre précisément à cette question. En revanche, dans les métiers de la sécurité privée, le salaire de base dépend de la qualification et d'un coefficient. Mais globalement, il faut compter au départ 1 600 € bruts mensuels. Et cela varie en fonction des responsabilités (chef d’équipe, chef de service...). Il faut savoir que la sécurité incendie est peut-être le secteur le plus avantageux niveau rémunération, mais comporte quelques contraintes (réglementation stricte, connaissances pointues...).

Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)