Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Les diplômés du CFA SUP 2000 n’ont rien à envier à ceux des grandes écoles !

Les diplômés du CFA SUP 2000 n’ont rien à envier à ceux des grandes écoles !

L’enquête IPA 2011 «Insertion dans la vie active des apprentis» réalisée par le CFA SUP 2000, à la demande du ministère de l’Education nationale et de la région Ile-de-France, montre que 79 % des diplômés du CFA SUP 2000 trouvent un emploi dans les 6 mois qui suivent la fin de leurs études.


Le 27/09/2011

 

Menée début 2011 auprès de 2 200 apprentis diplômés, l’enquête IPA 2011 révèle qu’avec un taux approchant les 80 % d’insertion (tous niveaux et diplômes confondus), le CFA SUP 2000 concurrence le taux de placement des diplômés des écoles de commerce et d’ingénieurs, respectivement 76 % et 72 %.

 

Les diplômés du CFA SUP 2000 (tous niveaux et diplômses confondus) perçoivent un salaire moyen de 1600 euros mensuels nets et 63,5 % d’entre eux sont en CDI.

 

Les bac + 2 ont un taux d’insertion de 62 % d’insertion dont 44,5 % en CDI avec un salaire moyen de 1 270 euros mensuels nets.

 

De leurs côtés, les bac + 3 (licences professionnelles plus particulièrement) explosent les statistiques avec un taux d’insertion de 84 %, 64 % de CDI et un salaire moyen de 1550 euros mensuels nets.

 

Concernant les bac + 5 (master pro), ils rejoignent le taux d’insertion et le niveau de salaire des diplômés d’écoles de commerce et d’ingénieurs avec un taux de placement de 76,4 %, dont 67,5 % en CDI avec un salaire moyen de 2 000 euros mensuels nets.
A ce niveau, l’apprentissage universitaire permet donc aux jeunes diplômés de trouver du travail aussi rapidement et avec les mêmes conditions salariales que les étudiants des grandes écoles, dans un contexte économique qui reste fragile.

 

Il est à noter que parmi les 44 % d’apprentis  du CFA SUP 2000 (tous niveaux confondus) qui décident de poursuivre leurs études, 80% d’entre eux plébiscitent une nouvelle fois apprentissage !

 

Zoom sur le CFA SUP 2000

A la fois pionnier et leader de l'apprentissage universitaire, ce CFA reste à ce jour le plus important de France.

Il accueille actuellement 3 000 apprentis dans 1 300 entreprises. Il regroupe 10 établissements d'enseignement supérieur partenaires (Paris 1 Panthéon - Sorbonne, Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC), Paris 13 Paris Nord, Paris Ouest Nanterre La Défense, Paris-Sud 11, Cergy-Pontoise et Paris-Est Marne-la-Vallée, Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, le CNAM et l'EPITA).

Certifié conforme à la ISO 9001 pour le suivi pédagogique des formations, il propose une centaine de diplômes du bac + 2 au bac + 5 dans tous les secteurs d’activité (informatique, industrie, commerce-vente, gestion, banque-assurance-finance....) : 15 DUT, 40 licences notamment pro, 20 masters, des diplômes et des titres délivrés par des écoles bac + 5....

 

Une véritable passerelle vers l'emploi


Géré par l'AFUNA (organisme associatif paritaire université/ entreprise), le CFA SUP 2000 a réussi à créer un partenariat fort entre le monde universitaire et professionnel (75 % de PME-PMI). Il a initié une étroite collaboration entre les cadres des entreprises partenaires et les universitaires pour concevoir, réaliser et assurer le suivi des enseignements.

 

Cette collaboration est la garantie d'une formation de qualité adaptée aux exigences d'un contexte économique en constante évolution.

 

Les entreprises travaillent dans une complémentarité avec le CFA qui va bien au-delà des stages offerts dans une formation classique

 

Chaque année, le CFA met en place de nouvelles formations. Grâce à cette réactivité, il répond aux besoins des entreprises et développe une offre de formation correspondant à la réalité du marché de l’emploi.

 

L’apprentissage dans l’enseignement universitaire supérieur concurrence désormais les grandes écoles.

 

Annie Poullalié