Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • 80 spécialités de bac pro accessibles à la rentrée 2011 !

80 spécialités de bac pro accessibles à la rentrée 2011 !

La rénovation de la voie professionnelle vient de s’achever : 80 bacs pro préparent désormais en 3 ans à un métier dans la production, les services, l’agriculture... sans exclure la poursuite d’études.


Le 13/09/2011


A la rentrée 2011, plus 700 000 élèves sont inscrits dans la voie professionnelle, qui représente aujourd’hui 26 % des candidats au bac, dépassant en nombre la voie technologique (24 %) ! De leurs côtés, les effectifs de la voie générale restent stables (50 % des candidats).

 

Depuis la rentrée 2011, il n'existe plus de formation spécifique au BEP. Tous les anciens BEP sont abrogés et prolongés en bac pro. Concernant les 2 derniers BEP qui étaient encore valides à la rentrée 2010, ils sont transformés en bac pro. Le BEP carrières sanitaires et sociales est ainsi remplacé par le bac pro accompagnement, soins, et services à la personne, tandis que le BEP métiers de la restauration et de l'hôtellerie se décline en 2 bacs pro : cuisine et commercialisation et services en restauration.

 

Le nouveau bac pro offre 80 spécialités couvrant un très large choix d'activités et de métiers : de l'aéronautique au transport -logistique, en passant par le BTP, le commerce, l'esthétique ou la mode...

 

En 2de pro, une cinquantaine de spécialités de bacs pro sont regroupée en 19 champs professionnels.
En optant pour un champ professionnel, l’élève pourra ensuite choisir en 1re pro parmi différentes spécialités de bacs pro qui y sont rattachées.
La mise en place de ces champs professionnels permet aux élèves d’effectuer un choix plus mûri d’orientation. Selon le ministère de l’Education nationale, cette spécialisation progressive devrait réduire le taux d’abandon en cours de formation.

A l’issue d’une 2de pro métiers des services administratifs, un élève peut se diriger vers le bac pro secrétariat ou comptabilité. De son côté, le champ de la maintenance industrielle mène à 3 bacs pro différents : étude et définition de produits industriels, maintenance des équipements industriels et maintenance des systèmes mécaniques automatisés.

 

A l’inverse, une vingtaine de spécialités de bacs pro ne sont rattachées à aucun champ professionnel et forment une filière unique de la 2de pro à la terminale pro. C’est le cas de la 2de pro sécurité-prévention qui mène uniquement au bac pro du même nom.

 

La voie professionnelle permet d'acquérir des connaissances, des compétences et des savoir-faire dans un domaine professionnel en vue d’une insertion rapide.
Le bac pro peut être suivi par la voie scolaire, dans les lycées, essentiellement les lycées professionnels et les lycées professionnels agricoles, ou par la voie de l'apprentissage dans les CFA.

 

Le cycle de 3 ans du bac pro correspond à :


-   84 semaines de cours (35 h hebdomadaires), comprenant des enseignements généraux communs à tous les bacs pro ainsi que des enseignements généraux (français, maths, histoire-géo, LV…) et des enseignements professionnels (en atelier, laboratoire ou salle informatique) propres à la spécialité choisie ;

 

A noter : les élèves de bacs pro commerce, comptabilité, exploitation des transports, logistique, secrétariat, sécurité-prévention, services de proximité et vie locale, services (accueil, assistance, conseil), alimentation ou vente suivent un enseignement obligatoire de LV2.

 

22 semaines de périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) durant lesquelles l’élève est en entreprise pour se confronter à des situations professionnelles en conditions réelles...;


-   2 semaines d’examens.

 

Pour favoriser la réussite des élèves, le nouveau bac pro permet des parcours individualisés, avec des cours de soutien pour suivre à son rythme et répondre aux besoins spécifiques des élèves. Chaque établissement bénéficie ainsi d’heures supplémentaires de cours qu’il utilise comme il l’entend : soit 2 h 30 d’accompagnement personnalisé par semaine et par classe.

 

Les élèves qui le souhaitent bénéficient de stages de 2 semaines en cours d’année ou durant les vacances scolaires et d’un tutorat durant toute leur scolarité afin d’améliorer leurs résultats ou changer de voie d’orientation. Le tuteur dont l’action est complémentaire à celle du professeur principal et du conseiller d’orientation-psychologue aide l’élève dans ses choix d’orientation.  


Dans le cadre du bac pro, les élèves préparent en 1re une certification intermédiaire qui est en général un BEP rénové (ou plus rarement un CAP). Quel que soit le résultat obtenu, il leur est possible de continuer en bac pro.

 

En bac pro, l’évaluation s’effectue par des CCF (contrôles en cours de formation) et/ou en fin de cursus. Pour réussir l’examen, la moyenne à l’ensemble des épreuves est exigée. La formation en entreprise est prise en compte.

 

Dès l’entrée en 2de pro, les élèves bénéficient, en principe, d’un entretien personnalisé d’orientation afin de les aider à atteindre leurs objectifs et à repérer au plus vite leurs éventuelles difficultés.

 

Bon à savoir : en voie pro, les réorientations et les passerelles existent . Ainsi après une 2de pro, l’élève peut rejoindre une 2e année de CAP proche de sa spécialité. De même si son niveau le lui permet, il peut en passant par une 1re techno préparer un BT ou un bac  techno.

 

Si les 2/3 des titulaires d'un bac pro s'insèrent directement sur le marché de l'emploi, ils sont néanmoins de plus en plus nombreux à poursuivre leur formation en préparant une MC, un CQP, un titre professionnel, un BTS (diplôme supérieur le plus adapté au profil des bacs pro) ou plus rarement un DUT...

 

A la dernière session (juillet 2011), les candidats aux bacs pro affichaient un très bon taux de réussite (83,7 % !) en dépit de fortes différences selon les spécialités.

 

Annie Poullalié