Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Une étude sur l'usage des réseaux sociaux par les étudiants

Une étude sur l'usage des réseaux sociaux par les étudiants

Le site Jobteaser.com met en ligne une étude sur l'usage professionnel des réseaux sociaux, réalisée auprès de 1 500 étudiants.


Le 05/08/2011

 

En juillet dernier, le site Jobteaser.com, qui permet aux étudiants et aux jeunes diplômés, de découvrir  une quarantaine d’entreprises et leurs métiers en vidéo, a publié les résultats d’une étude intitulée «réseaux sociaux et recrutement, comportements des étudiants et des entreprises».

 

Réalisée entre avril et mai 2011, l’étude a été menée auprès de 1 500 étudiants et jeunes diplômés, issus d’écoles d’ingénieurs (56 %), de commerce (40 %) et d’universités (4 %) et également auprès d’une quarantaine d’ entreprises.

 

Cette étude vise à comprendre les habitudes des étudiants concernant l’utilisation des principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Viadeo et LinkedIn) dans le cadre professionnel, en particulier au moment du recrutement. Elle cherche également à analyser l’usage et la perception des réseaux sociaux par les entreprises. 


Actuellement 95 % des étudiants sont inscrits sur Facebook, leur connection est le plus souvent quotidienne (86 %) et active (65 %).

Mais seulement 24 % des étudiants déclarent utiliser ce réseau pour trouver de l’information sur les entreprises. Et moins de 15 % d’entre eux sont fans d’une marque et set déclarent touchés par la communication «marque-employeur» déployée par les entreprises.

Ainsi la grande majorité des étudiants ne voit pas d’intérêt à suivre une page RH d’entreprise : d’ailleurs 79 % d’entre eux ne souhaitent pas être contactés par une entreprise via Facebook !

Facebook reste donc  principalement utilisé pour un usage personnel et privée chez les étudiants.

 

De leurs côtés, près de 40 % des entreprises possèdent une page RH sur Facebook et 10 % d’entre elles déclarent avoir déjà contacté des étudiants grâce à ce réseau. Elles cherchent principalement à développer une image de marque-employeur positive auprès des étudiants et des jeunes diplômés.


L’utilisation de Twitter est par ailleurs très restreinte, puisque seulement 16 % des étudiants possèdent un compte Twitter et seulement 5% y jouent un rôle actif.

 

Les réseaux sociaux professionnels (Viadeo, LinkedIn...) connaissent en revanche un réel essor, puisque 53 % des étudiants interrogés utilisent au moins l’un ou l’autre de ces outils et 29 % se connectent plus d’une fois par mois. Le taux d’utilisation monte à 62% pour les jeunes diplômés des écoles d'ingénieurs et même 96% pour les jeunes diplômés des écoles de commerce.

 

Les étudiants sont surtout inscrits sur ces réseaux pour soigner leur image. Ainsi 86 % des étudiants utilisent Viadeo ou LinkedIn afin d’avoir un profil leur permettant d’être référencés professionnellement sur le net, et pas tellement  pour échanger avec les recruteurs.

Les jeunes ne semblent pas non plus percevoir ces réseaux professionnels comme utiles à leur orientation professionnelle (peu de recueil d’information sur des métiers et des entreprises).

L’interaction proposée par ces outils reste méconnue des étudiants : ils sont par exemple seulement 9 % à avoir déjà répondu à une question ou participé à un forum.

 

De leur côté, 31 % des entreprises utilisent Viadeo ou LinkedIn pour se renseigner sur les candidats, mais seulement 14 % l’utilisent pour recruter des jeunes diplômés.

 

Sur ces réseaux professionnels, 75 % des étudiants déclarent souhaiter trouver des offres (stage, emploi), des invitations à des évènements organisés par les entreprises, des possibilités d’échanges directes avec des responsables RH (chats...).

 

Enfin 27 % des étudiants en recherche de stage ou de premier emploi possèdent un compte sur le site Jobteaser.com qui leur permet de manière concrète au travers de vidéos de recueillir des informations pratiques sur de nombreuse entreprises et leurs métiers .

 

En conclusion, les résultats de cette étude montrent que les étudiants sont encore peu sensibles à la communication RH déployée par les entreprises via les réseaux sociaux et qu’ils sont surtout demandeurs d’informations très ciblées.

 

Annie Poullalié