Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Centrale Paris favorise l’entrepreunariat

Centrale Paris favorise l’entrepreunariat

La filière Centrale Entrepreneurs aide et accompagne les jeunes ingénieurs qui souhaitent créer leur propre entreprise dès la sortie de l’école.


Le 20/05/20011

 

La filière Centrale Entrepreneurs, proposée en 3e année à l’école Centrale Paris, aide concrètement pendant 15 mois les élèves ingénieurs à passer de l'idée à la réalisation d’un projet d’entreprise grâce au développement de compétences techniques, mais surtout relationnelles.

 

Depuis plus de 7 ans, cette filière née au sein d’une grande école prestigieuse a permis à ses étudiants de créer plusieurs dizaines d'entreprises en France ou à l'international, dont 90% sont toujours en vie, innovent et créent de l'emploi.

 

Elle s'adresse à des élèves ingénieurs porteurs d'un projet concret de création d'une entreprise ou souhaitant découvrir de manière opérationnelle le monde de la création d'entreprise. Selon son responsable Eric Langrognet, lui-même centralien, coach et chef d’entreprise, il est possible de créer une entreprise sans expérience préalable, car devenir entrepreneur, cela ne s’apprend pas dans les livres, cela se vit.


Les élèves sont coachés dans le développement de nouveaux comportements essentiels à un futur entrepreneur : donner du sens à son projet professionnel, être proactif, gérer la complexité  et le stress, développer sa créativité, la confiance en soi et l’autonomie,  mieux communiquer, apprendre à décider...

 

Il s’agit pour les élèves de mieux se connaître et de parvenir à l’issue de ces 15 mois à développer leur projet de création d’entreprise. Chaque année un grand nombre d’élèves créent réellement leur entreprise à l’issue de la formation. Les autres ont vécu une expérience forte et acquis des compétences très recherchées par les entreprises et trouvent facilement un emploi dans des secteurs très variés (conseil, génie civil, banque, recherche fondamentale, etc.).

 

La formation permet également aux élèves de s’approprier un certain nombre d'outils de gestion et de management nécessaires à un entrepreneur : stratégie, marketing, finance, gestion de ressources, management, vente, négociation, etc.

 

La mission de fin d'étude ne consiste pas en un stage classique en entreprise mais en la mise en œuvre du projet personnel des élèves (seuls ou en groupe).

 

Bon à savoir : les grandes étapes du programme
- 1e semaine/grands témoins : participation de nombreux entrepreneurs qui viennent partager leur expérience et présentation des principes de création et de développement d'une entreprise ;
- 2e semaine/cas finance : révision des notions de finances et perfectionnement avec un directeur financier suivis d’une étude de cas d’un entrepreneur présentant les chiffres de sa société et son projet de développement. Proposition de solutions ;
- 3e semaine/marketing stratégique : les angles d'approche d'un marché ;
- 4e semaine/business plan : les concepts à maîtriser, théorie et témoignages d'entrepreneurs et de financiers ;
- 5e semaine/management opérationnel : plan d'actions, gestion du temps, gestion d'équipe ;
- 6e semaine/vente-négociation : théorie et pratique ;
- à partir de la 7e semaine (fin avril)/mission entrepreneuriale sur le terrain : les étudiants travaillent seuls ou en groupe sur leur projet de création. Pour mener à bien leur projet, ils  bénéficient de coaching avec un créateur d'entreprise, d’ateliers de communication, d’une approche des RH et de rencontres avec  des experts. L'objectif est de mettre en application les enseignements, d'aller concrètement sur le terrain, pour rencontrer des clients, des fournisseurs et des partenaires potentiels et valider leurs hypothèses ;
- juillet et décembre/jurys professionnels : les élèves présentent la synthèse de leurs travaux devant un jury de professionnels de la création d'entreprise. Outre l'obtention d'une note contribuant à la validation de la filière, ces 2 jurys leur permettent de prendre du recul et de repartir avec des conseils très utiles.

 

L'école Centrale Paris propose une approche élargie de la création d'entreprise, en offrant des différents dispositifs intégrés ou non au cursus des 3 années d'études : un module thématique en 2e année, une filière en 3e année (présentée ci-dessus), un incubateur d'entreprises sur le campus, une manifestation nationale sur l'entrepreneuriat et enfin un groupement Centrale Start ‘UP dans le cadre de l'association des anciens élèves.

 

Annie Poullalié