Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Métiers
  • Les restaurateurs promettent la création de 80 000 emplois d’ici 2015

Les restaurateurs promettent la création de 80 000 emplois d’ici 2015

Richement dotée en cafés et en restaurants, l’Ile-de-France pourrait accueillir une part significative de ces nouveaux emplois.


Le 05/05/2011

Le 1er juillet 2009, la TVA  passait de 19,6 %  à 5.5 % dans le secteur des cafés et restaurants. En contrepartie, les organisations professionnelles s’engageaient à répercuter cette baisse sur les prix, l’investissement, l’emploi et les salaires.

 

Le mois dernier, les restaurateurs et le gouvernement ont pris de nouveaux engagements pour les 4 années à venir.

 

Les restaurateurs ont notamment promis de créer 20 000 emplois par an d'ici à juillet 2015, soit 80 000 emplois au total.

 

Ils se sont également engagés à développer l'apprentissage, principale voie d'accès aux différents métiers de ce secteur. Le nombre de bénéficiaires de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation augmentera en moyenne d’au moins 5 000 par an, en priorité pour les jeunes de moins de 26 ans et les demandeurs d’emploi.

 

Ces engagements sont précieux pour l’Ile-de-France puisque la région concentre plus de 20 % des établissements de l’hôtellerie-restauration de France. Selon l’Observatoire de l’hôtellerie et de la restauration, restaurants et cafés franciliens emploient environ 160 000 personnes.

 

Un peu plus de la moitié des professionnels en activité n'ont pas été formés au métier qu’ils exercent. On dénombre néanmoins une trentaine de formations spécifiques (CAP, bac pro, etc.) qui facilitent l'insertion. Si une large majorité des cadres et responsables d'établissements est issue de la promotion interne, les diplômés des grandes écoles sont de plus en plus recherchés.

 

Patricia Holl