Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Chat
  • Les métiers de la mode et du textile

18/05/2011 à 17h00 - Les métiers de la mode et du textile

Berceau de la haute couture, la France est une référence mondiale dans le domaine de la mode. Mais la concurrence des pays émergents a profondément ébranlé le secteur. Des dizaines de milliers d’emplois ont été perdus. Contraintes de réorganiser leurs activités, les entreprises françaises s'ouvrent à de nouvelles compétences.

Les invités

Laurent Renaud - Professeur au lycée de la mode et du vêtement Marie Laurencin

Marie Blancard - Chargée d’études et de développement au FORTHAC

Question :

Le chat va commencer. N'hésitez pas à poser vos questions dès maintenant.

Réponse :

 

Laurent Renaud : Bonjour ! Je suis Laurent Renaud, professeur de matières professionnelles "habillement" à Paris au Lycée Marie Laurencin (10e arrondissement).

 

Marie Blancard : Bonjour. Je m'appelle Marie Blancard, en charge de la communication au FORTHAC. Je suis à l'écoute de vos différentes questions.

Question :

XXXX : Mme Blancard, est-ce que vous avez une formation dans la mode ?

Réponse :

 

Marie Blancard : Non, je n'ai pas de formation dans la mode. J'ai suivi un cursus en lettres modernes et je me suis spécialisée ensuite en communication et marketing.

Question :

Akimo : Rochas, Hermès, Balenciaga, Paco Rabanne… quelle Maison avez-vous préféré Mr Renaud ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : Je n'ai pas de préférence pour une Maison, tout dépend des collections proposées. Quand on travaille dans une Maison, on ne choisit pas la collection. J'ai des coups de coeur personnels pour Hermès, Yves St-Laurent (à l'époque de Monsieur).

Question :

Lydie : Mr Renaud, est-ce que vous avez été dégoûté du milieu pour devenir enseignant ou est-ce un choix ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : Non, je n'ai pas été dégoûté. J'ai choisi l'enseignement pour partager un savoir-faire et le transmettre aux jeunes générations. Je garde toujours des contacts avec des ateliers, avec lesquels il m'arrive encore de collaborer aujourd'hui.

Question :

Yannis : A quoi sert l'Observatoire des métiers de la mode ? Quelles infos peut-on y trouver ?

Réponse :

 

Marie Blancard : L'observatoire des métiers a été créé par les branches Chaussure, Couture, Cuirs et peaux, Entretien textile, Habillement, Maroquinerie et Textile en 2002. Il a pour mission d'apporter des informations générales sur ces secteurs (emploi et formation) et de les faire connaître. Il s'adresse à différents publics : entreprises, institutionnels, jeunes et leurs parents. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site : www.observatoiremodetextilescuirs.com

Question :

Lio : "Génie industriel textile et cuir", c'est quoi exactement Mr Renaud ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : Le "génie industriel textile et cuir" correspond à l'appellation officielle regroupant les enseignants des métiers de la mode (hors stylistes, qui sont généralement dans les arts appliqués).

Question :

fidji : Quels types de métiers existent autour de la mode ?

Réponse :

 

Marie Blancard : Il existe plusieurs grandes familles de métiers dans la mode : les métiers de la création (styliste, modéliste, directeur de collection), les métiers de la production (patronnier, mécanicienne modèle, responsable de production), les métiers de la commercialisation-communication (vendeur, chef de produit, directeur marketing), et les métiers transverses (logistique et fonction support).

 

Laurent Renaud : Au lycée Marie Laurencin, nous avons le CAP "prêt-à-porter" qui prépare à la fabrication de produits, le CAP "tailleur dames" spécifique à la fabrication de vestes, et le bac pro "métiers de la mode - vêtements" qui prépare plus particulièrement à la mise au point de produits (fabrication du premier vêtement), du patronage, et du dossier technique, en vue d'une fabrication.

Question :

Iouma : Est-ce que les métiers de la mode, c'est autant le prêt-à-porter que la haute-couture ?

Réponse :

 

Marie Blancard : Le secteur de la mode est assez diversifié. Il y a certes la haute-couture, qui correspond à une centaine d'entreprises connues du grand public avec leurs défilés. Mais il y a aussi le prêt-à-porter avec ce qu'on appelle les donneurs d'ordre, à savoir les grandes marques qui font produire par d'autres, et les sous-traitants qui produisent justement pour ces grandes marques. Un autre secteur est souvent oublié, celui du vêtement professionnel qui est en développement.

 

Laurent Renaud : Oui, mais il faut distinguer, au niveau des appellations, la "haute-couture", la "couture", le "prêt-à-porter de luxe" (haut de gamme), le "prêt-à-porter", la grande distribution, le "vêtement professionnel".

Question :

QuentinLeClo : Est-ce que c'est encore un secteur où il y a plus de filles ?

Réponse :

 

Marie Blancard : Oui, la mode reste un secteur assez féminin. Dans la couture, on compte 71 % de femmes. Et dans l'habillement (donneurs d'ordre et sous-traitants), 77 %.

 

Laurent Renaud : Oui, c'est un secteur majoritairement féminin. Sur trois de mes classes (36 élèves), il y a 2 garçons. En revanche, généralement, ils sont plus motivés et plutôt doués.

Question :

gab : Comment entre-t-on au lycée Marie Laurencin ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : Pour entrer au Lycée Marie Laurencin, vous devez effectuer votre demande de voeux pour une orientation après la 3e au sein de votre établissement, et sur dossier.

Question :

Maeva : Est-ce qu’il est difficile de rentrer dans votre lycée ? Quels sont les critères ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : La sélection n'est pas difficile, mais sectorisée entre les 5 établissements publics "mode" de Paris. Si vous voulez rentrer au Lycée Marie Laurencin, il faut l'écrire en premier voeu sur votre dossier de demande d'orientation.

Question :

Léonard : Quelle formation recommandez-vous pour devenir styliste ?

Réponse :

 

Marie Blancard : Généralement, les stylistes sont recrutés avec un niveau BTS ou bac + 2/3 (licences professionnelles, diplôme d’arts appliqués). Toutefois, si ce métier attire beaucoup, les débouchés se font rares. D'autres métiers, un peu plus techniques (modéliste...), offrent plus de perspectives.

Question :

géraldine : Ma fille de 13 ans veut devenir styliste. Que lui conseillez-vous ? De faire des études supérieures dans la mode ou d'aller directement en CAP ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : Je vérifierais d'abord que c'est une vraie motivation, parce que la sélection est plus difficile que dans les domaines techniques. Toutefois, l'orientation serait une bonne connaissance du dessin au plus tôt, une filière générale "arts appliqués", et elle aura besoin au final de présenter un "book" ; le mieux est de le commencer le plus tôt possible pour voir l'évolution.

Question :

maxime : J'ai fait des études de droit, je n'aime pas du tout ça, existe-t-il des formations courtes ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : Vous avez le choix entre faire un BTS modéliste ou suivre des cours du soir, voire les cours du GRETA...suivant vos envies.

Question :

Berlingot : Quels sont les métiers possibles après un master 2 "mode et création" ?

Réponse :

 

Marie Blancard : S'il s'agit bien du Master professionnel "Mode et création", il est possible par exemple de devenir chef de produit. Celui-ci a pour fonction d'étudier les tendances, d'élaborer le plan de collection, de faire des études de marché, de lancer des nouveaux produits...

Question :

didine : Y a-t-il encore un avenir pour les petites mains dans les ateliers ? / manureva : On parle beaucoup des petites mains... d'après votre avis de pros, est-ce qu'on n'est pas en train de les perdre ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : Il y en aura toujours besoin, il faudra toujours monter les collections, mais il faut être précis et doué d'une technicité pointue. Généralement, les petites mains sont formées au sein même des ateliers, en commençant par un CAP, mais le recrutement au sein des maisons prestigieuses est rigoureux. C'est principalement via l'apprentissage ou l'alternance.

Question :

Flo : Est-ce que vous pensez que les formations en alternance sont la bonne solution ?

Réponse :

 

Marie Blancard : Oui ! L'alternance est très formatrice. Ce type de cursus permet de réaliser des stages en entreprise, de se confronter au monde du travail et d'acquérir la technicité recherchée par les entreprises.

 

Laurent Renaud : En formation continue au sein d'un établissement, il y a de longues périodes de stages obligatoires en entreprise.

Question :

Camille : Faites-vous des formations pour adultes au lycée Marie Laurencin ou bien en connaissez-vous ailleurs ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : Non, il n'y en a pas au Lycée Marie Laurencin. Après, en formations pour adultes, il y a le GRETA, et certains cours du soir de la Mairie de Paris dont certains sont diplômants.

 

Marie Blancard : Pour les adultes qui sont déjà en poste dans le secteur, il existe de nombreux organismes de formation spécialisés. On peut les retrouver sur le site de l'Observatoire (www.observatoiremodetextilescuirs.com), dans l"Espace salariés" rubrique "Formations".

Question :

XXXX... : Est-ce que les droits d'inscription sont chers pour votre école ?

Réponse :

 

Laurent Renaud : Il n'y en a pas, c'est un lycée public, donc gratuit. En revanche, il y a des fournitures nécessaires au travail en atelier (paire de ciseaux, dé à coudre, aiguille, épingle, réglet...) sachant que certaines fournitures vous servent toute votre carrière. Je possède toujours ma paire de ciseaux de CAP.

Question :

MagdeMag : Mme Blancard, pourriez-vous me conseiller un métier dans la mode où j'ai vraiment des chances de trouver un travail après ma formation ?

Réponse :

 

Marie Blancard : Il n'y a pas aujourd'hui de grandes vagues de recrutement. Toutefois, compte tenu de la pyramide des âges de ce secteur, certains métiers sont plus porteurs que d'autres. Les métiers de la qualité, du packaging, de la logistique, de la commercialisation sont en développement. La production est souvent délocalisée, mais les exigences de qualité sont fortes pour la mise sur le marché.

Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)