Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Les jeunes sont contents de leur orientation, mais pas des dispositifs d’orientation

Les jeunes sont contents de leur orientation, mais pas des dispositifs d’orientation

Un sondage réalisé pour le BIOP auprès de bacheliers diplômés montre que l’orientation au lycée ne répond pas aux attentes des élèves.


Le 17/03/2011

 

Le sondage « Les jeunes bacheliers et l’orientation » a été réalisé par Opinonway pour le BIOP[1], à l’occasion de la Nuit de l’Orientation à Paris qui a eu lieu fin janvier.

 

Une majorité de bacheliers (89 %) se disent satisfaits de leur formation actuelle, quelle que soit la filière d’études choisie.

 

Plus de 8 sur 10 (82 %) suivent la formation qu’ils voulaient intégrer avant le bac. C’est dans les classes préparatoires aux grandes écoles et les filières techniques spécifiques (BTS, IUT, etc.) que la concordance entre souhait d’orientation et orientation réelle est la plus forte. A l’inverse, les étudiants des universités sont plus nombreux à être dans cette voie par défaut.  20 % des étudiants de 1re année de fac envisagent même de se réorienter.

 

Plus étonnant, seuls 16 % des  étudiants qui suivent la formation qu’ils ont choisie estiment avoir un projet professionnel bien défini.

 

Une approche pragmatique


Interrogés sur les critères importants dans les choix d’orientation, les jeunes mettent d’abord en avant les débouchés (92 %) et les résultats scolaires (87 %). En revanche, l’avis des parents et des enseignants pèse beaucoup moins dans leurs décisions (respectivement 66 % et 59 %).

 

Pour bien s’orienter, les jeunes estiment qu’il faut avant tout connaître son profil (39 %) et être bien informé sur les formations disponibles et les débouchés (37 %). 41 % des jeunes interrogés jugent que les échanges qu’ils ont eus avec des professionnels ont influencé leur choix d’orientation. Et quand on les questionne sur les qualités ou compétences  indispensables pour réussir son orientation, les jeunes citent en premier lieu les bons résultats scolaires, l’envie et l’ambition.

 

Orientation au lycée : peut mieux faire !


Plus de la moitié des jeunes jugent inutiles les aides à l’orientation qui leur ont été proposées au lycée. En outre, ils regrettent de n’avoir pas été aidés à réfléchir sur eux-mêmes. Les 3/4 des lycéens affirment d’ailleurs ne pas avoir bénéficié d’un accompagnement personnalisé. Et parmi ceux qui ont eu cet accompagnement, 37 % l’ont jugé inutile.

 

La procédure d’admission post-bac est également très décriée. Une majorité de jeunes estiment qu’elle est trop complexe, opaque et, une fois de plus, pas assez personnalisée. 46 % des jeunes estiment même que cette procédure a compliqué leurs choix d’orientation !

 

Patricia Holl

 

 


[1] Créé par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris, le BIOP est un service d'orientation scolaire et professionnelle.