Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Des formations initiales qui recrutent en Ile-de-France

Domaines : CAP / BEP ou équivalent, Formations, Seconde, Première, Bac ou équivalent, Bac + 2, Autres formations
Août 2014
Voir le dossier complet

Les formations de la maintenance des engins et des automobiles

En France, on estime qu'environ 68 000 salariés travaillent dans la maintenance des matériels. Cette activité regroupe des entreprises de toutes tailles, dans des secteurs très diversifiés : constructeurs, concessionnaires, entreprises de distribution, de location, de service et de maintenance de matériels, artisans, services matériels d’entreprises du BTP ou de travaux agricoles, entreprises ou collectivités utilisatrices des matériels, etc.

La maintenance des matériels constitue une filière de formation spécifique, qui va principalement du CAP au BTS.

Bon à savoir

Afin de promouvoir les métiers de la maintenance des matériels auprès des jeunes, L'ASDM, Association des syndicats de la distribution et de la maintenance des matériels, a initié la création d’un site dédié. Vous y découvrirez les chiffres clés du secteur, les métiers et leurs évolutions, les formations, les matériels… 

Niveau CAP : CAP maintenance des matériels (2 ans, sous statut scolaire ou en apprentissage)

conducteur_machines_agricoles_383x209.jpgLe CAP maintenance des matériels se prépare en 2 après la classe de 3e, en lycée professionnel ou en CFA. Il comporte 3 options : matériels de parcs et jardin ; tracteurs et matériels agricoles ; matériels de travaux publics et de manutention.

C’est l’option matériels de parcs et jardins qui offre le plus grand nombre de places en formation. Elle est proposée par 9 établissements franciliens  (lycées professionnels, CFA, établissements d’enseignement adapté), dont 1 site vous permet de vous former en apprentissage. A la rentrée 2013, 81 jeunes étaient inscrits en 1ère année de CAP.

L’option tracteurs et matériels agricoles est proposée par 1 seul établissement francilien (lycée des métiers), en apprentissage et sous statut scolaire. A la rentrée 2013, 12 jeunes étaient inscrits en 1ère année de CAP.

L’option matériels de travaux publics et de manutention est proposée par 2 établissements franciliens (lycées professionnels et CFA), dont 1 vous permet de vous former en apprentissage. A la rentrée 2013, 26 jeunes étaient inscrits en 1ère année de CAP.

Les apprentis représentent de 2 % (dans l'option matériels de parcs et jardins) à 25 % des effectifs (dans l'option tracteurs et matériels agricoles).

Conditions d’accès

L’admission en lycée professionnel se fait sur dossier scolaire et après avis du conseil de classe de 3e, via la procédure d’affectation automatisée Affelnet.

L’admission en CFA se fait sur dossier scolaire et, pour certains établissements, sur entretien de motivation. Vous devez vous inscrire directement auprès du CFA qui vous intéresse.

Bon à savoir : pour vous inscrire en CFA, vous devez avoir 16 ans révolus (15 ans sous certaines conditions) et avoir trouvé l’entreprise qui vous prendra en apprentissage.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 2 ans, répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (en lycée pro : 12 semaines en entreprise au total ; en CFA, alternance entre cours et périodes en entreprise).

Au programme, des enseignements généraux (français, histoire-géographie, anglais, mathématiques et sciences, vie sociale et professionnelle, éducation artistique, EPS) et des enseignements professionnels (selon les options : génie mécanique ; diagnostic, intervention, contrôle ; technologie professionnelle ; dessin technique ; pneumatique, etc.).

Insertion professionnelle

Le titulaire du CAP maintenance des matériels entretient et répare des matériels dans un atelier ou sur site. Il doit être capable d’identifier les causes du dysfonctionnement, de rénover ou changer des pièces, d’effectuer essais et réglages. Selon les secteurs d’activité, il exerce le métier d’agent de maintenance, de technicien d’atelier, de technicien d’intervention, etc.

En Ile-de-France, l’insertion est bonne pour les diplômés des 3 options :

  • option tracteurs et matériels agricoles : avec quelque 5 000 exploitations et une surface qui couvre près de 50 % du territoire, l'agriculture reste un maillon essentiel de l'économie francilienne ;
  • option matériels de travaux publics et de manutention : fortement urbanisée et dotée d’un réseau routier très dense, l’Ile-de France accueille en permanence de très nombreux chantiers, et les opportunités doivent encore se multiplier avec la mise en œuvre du projet Nouveau Grand Paris ;
  • option matériels de parcs et jardins : l’Ile-de-France compte 4 parcs naturels régionaux (et 2 supplémentaires en projet) et d’innombrables jardins urbains qui nécessitent un entretien constant.

Bon à savoir

Si le CAP maintenance des matériels vise un accès direct à l’emploi, une poursuite d’étude est envisageable en bac pro maintenance des matériels, bac pro agroéquipement, etc.

Niveau bac : bac pro maintenance des matériels (3 ans, sous statut scolaire ou en apprentissage)

mecanicien_reparateur_en_materiel_agricole_383x209.jpgLe bac pro maintenance des matériels se prépare en 3 ans après la classe de 3e, en lycée professionnel ou en CFA. Comme le CAP maintenance des matériels, il comporte 3 options : matériels de parcs et jardins ; matériels agricoles ; matériels de travaux publics.

Sous certaines conditions peuvent être admis directement en classe de 1ère de de bac pro maintenance des matériels  les élèves titulaires d’un CAP du secteur : CAP maintenance des matériels, CAP conducteur d’engins, etc. 

C’est l’option matériels de travaux publics et de manutention qui offre le plus de places. Elle est proposée par 6 établissements franciliens  (lycées professionnels ou CFA), dont 2 sites qui vous permettent de vous former en apprentissage.

L’option matériels agricoles est proposée par 2 établissements franciliens (lycées professionnels et CFA), dont 2 sites vous permettent de vous former en apprentissage.

L’option matériels de parcs et jardins est proposée par 4 établissements franciliens (lycées professionnels), exclusivement sous statut scolaire.

A la rentrée 2013, 113 jeunes franciliens sont entrés en bac pro maintenance des matériels. L'option matériels agricoles accueille 37 d'apprentis.

Conditions d’accès

L’admission en lycée professionnel se fait sur dossier scolaire et après avis du conseil de classe de 3e via la procédure d’affectation automatisée Affelnet. Si vous êtes en terminale de CAP, vous devez remplir un dossier spécifique.

L’admission en CFA se fait sur dossier scolaire et, pour certains établissements, sur entretien de motivation. Vous devez vous inscrire directement auprès du CFA qui vous intéresse.

Bon à savoir : pour vous inscrire en CFA, vous devez avoir 16 ans révolus (15 ans sous certaines conditions) et avoir trouvé l’entreprise qui vous prendra en apprentissage.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 3 ans, équitablement répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (en lycée pro : 22 semaines en entreprise au total ; en CFA, alternance entre cours et périodes en entreprise).

Au programme, des enseignements généraux (français, histoire-géographie, mathématiques, sciences physiques et chimiques, langue vivante, arts appliqués et culture artistique, vie sociale et professionnelle, EPS) et des enseignements professionnels (selon les options : mécanique appliquée ; diagnostic, intervention, contrôle ; dessin industriel ; technologie professionnelle ; électricité ; analyse fonctionnelle, etc.).

Insertion professionnelle

Le titulaire du bac pro maintenance des matériels maîtrise le fonctionnement des matériels de sa spécialité. Polyvalent, il intervient aussi bien sur le plan technique (diagnostic, réparation, etc.) que sur celui du conseil et de la gestion. Selon les secteurs et les entreprises, il peut être employé comme technicien de maintenance des matériels, mécanicien-réparateur d'engins de chantier, chef d’atelier, etc.

Qu’elles fabriquent, distribuent, louent, utilisent ou réparent des matériels, les entreprises ont des difficultés à recruter des mécaniciens qualifiés. Ces difficultés sont particulièrement marquées en Ile-de-France, région qui concentre entreprises du BTP et, dans une moindre mesure, zones agricoles.

Bon à savoir

Si le bac pro maintenance des matériels vise un accès direct à l’emploi, une poursuite d'études est envisageable, par exemple en BTS maintenance et après-vente des engins de travaux publics et de manutention ou en BTSA génie des équipements agricoles.

Niveau bac : bac pro maintenance des véhicules auto, option véhicules de transport routier (3 ans, sous statut scolaire ou en apprentissage)

electricien_automobile_383x209.jpgLe bac pro maintenance des véhicules, option véhicules de transport routier (qui remplace le bac pro maintenance des véhicules auto, option véhicules industriels) se prépare en 3 ans après la classe de 3e, en lycée professionnel ou en CFA.

Sous certaines conditions peuvent être admis directement en classe de 1ère de bac pro maintenance des véhicules, option véhicules de transport routier les élèves titulaires d’un CAP de la spécialité, par exemple un CAP maintenance des véhicules automobiles option véhicules industriels.

En Ile-de-France, 6 établissements (lycées professionnels et CFA) préparent à ce bac pro, dont 5 sites qui vous offrent la possibilité de vous former en apprentissage. A la rentrée 2013, 80 jeunes franciliens, dont 69 % d'apprentis, sont entrés en 1ère année de bac pro.

Conditions d’accès

L’admission en lycée professionnel se fait sur dossier scolaire et après avis du conseil de classe de 3e via la procédure d’affectation automatisée Affelnet. Si vous êtes en terminale de CAP, vous devez remplir un dossier spécifique.

L’admission en CFA se fait sur dossier scolaire et, pour certains établissements, sur entretien de motivation. Vous devez vous inscrire directement auprès du CFA qui vous intéresse.

Bon à savoir : pour vous inscrire en CFA, vous devez avoir 16 ans révolus (15 ans sous certaines conditions) et avoir trouvé l’entreprise qui vous prendra en apprentissage.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 3 ans, équitablement répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (en lycée pro : 22 semaines en entreprise au total ; en CFA, alternance entre cours et périodes en entreprise).

Au programme, des enseignements généraux (français, histoire-géographie, mathématiques, sciences, langue vivante, arts appliqués et culture artistique, vie sociale et professionnelle, EPS) et des enseignements professionnels (sciences et techniques industrielles : analyse fonctionnelle et structurelle, mécanique ; génie électrique et automatique ; technologie et travaux pratiques d'atelier ; gestion de maintenance, qualité, etc.).

Insertion professionnelle

Le titulaire du bac pro maintenance des véhicules auto, option véhicules de transport routier assure la maintenance et la réparation des véhicules utilitaires et industriels. Son rôle principal consiste à démonter, contrôler et régler les organes mécaniques, électriques, hydrauliques et pneumatiques des véhicules.

Ce professionnel s'insère le plus souvent sur des postes d'ouvrier ou de technicien de maintenance des poids lourds. A terme, il peut devenir chef de garage, animateur de réseaux, chef d'équipe d'atelier. Ses compétences sont transposables sur d'autres métiers, ce qui accroit les débouchés possibles.

En Ile-de-France, le parc de véhicules utilitaires (camions, camionnettes, autobus, etc.) compte plusieurs centaines de milliers d'engins qu'il faut maintenir en bon état de marche. Recrutés principalement par les concessionnaires et les vendeurs réparateurs de poids-lourds, les spécialistes de la maintenance de véhicules industriels ont donc de quoi faire !

 

Bon à savoir

Si le bac pro bac pro maintenance des véhicules auto, option véhicules industriels vise un accès direct à l’emploi, une poursuite d'études est envisageable, par exemple en BTS après-vente automobile option véhicules industriels ou en BTS maintenance et après-vente des engins de travaux publics et de manutention.