Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

domaine

Les formations qui recrutent en Ile-de-France

Domaines : CAP / BEP ou équivalent, Formations, Seconde, Première, Bac ou équivalent, Bac + 2, Autres formations
Juillet 2012
Voir le dossier complet

Les formations de la maintenance industrielle

Les activités de maintenance concernent près de 210 000 professionnels en Ile-de-France, dont la moitié occupe un poste de technicien ou d’agent de maîtrise. La maintenance est un domaine stratégique pour les entreprises industrielles puisqu’elle contribue à optimiser les performances de l’appareil de production.

En 2011, près de 1 500 jeunes franciliens étaient inscrits en 2e année d'une formation dans le domaine de la maintenance industrielle. Pour près 60 % d’entre eux, il s’agit d’une formation de niveau bac.

L’offre de formation francilienne en maintenance industrielle est peu étoffée : pas de CAP, un bac pro et un BTS, auxquels il convient d’ajouter une mention complémentaire et un titre homologué (niveau bac). Les places vacantes concernent le bac pro et, dans une moindre mesure, le BTS.

Niveau bac : bac pro maintenance des équipements industriels (3 ans, sous statut scolaire ou en apprentissage)

agent_maintenance_mecanique_383x209.jpgLe bac pro maintenance des équipements industriels (MEI) se prépare en 3 ans après la classe de 3e, en lycée professionnel ou en CFA.

Sous certaines conditions peuvent être admis directement en première année de ce bac pro les élèves titulaires d’un CAP industriel, ainsi que les élèves de classe de 1re STI2D dans certaines spécialités. La durée de la formation est alors réduite à 2 ans.

En Ile-de-France, 45 établissements (lycées professionnels et CFA) préparent au bac pro MEI, dont 13 vous offrent la possibilité de vous former en apprentissage. A la rentrée 2011, 833 jeunes franciliens étaient inscrits en 2e année de bac pro MEI. Les places non pourvues se trouvent en premier lieu dans les formations en apprentissage.

Conditions d’accès

L’admission en lycée professionnel se fait sur dossier scolaire et après avis du conseil de classe de 3e, via la procédure d’affectation automatisée Affelnet. Si vous êtes en terminale de CAP, vous devez remplir un dossier spécifique.

L’admission en CFA se fait sur dossier scolaire et, pour certains établissements, sur entretien de motivation. Vous devez vous inscrire directement auprès du CFA qui vous intéresse.

Bon à savoir : pour vous inscrire en CFA, vous devez avoir 16 ans révolus (15 ans sous certaines conditions) et avoir trouvé l’entreprise qui vous prendra en apprentissage.

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 3 ans, répartis entre enseignements théoriques et formation pratique (en lycée pro : 16 à 20 semaines en entreprise au total ; en CFA, alternance entre cours et périodes en entreprise).

Au programme, des enseignements généraux (français, mathématiques et sciences physique, anglais, histoire-géographie et éducation civique, arts appliqués et culture artistique, EPS, prévention, santé et environnement) et des enseignements professionnels (dessin technique, hydraulique, pneumatique, électricité, électronique, automatique, maintenance, règles de sécurité).

Insertion professionnelle

Le titulaire du bac pro MEI est un technicien qui réalise la maintenance corrective et préventive de biens à caractère industriel. Il participe aussi bien à l’amélioration et à la modification des équipements existants qu’à la mise en place et en œuvre de nouvelles installations.

Selon son domaine d’activité, il peut exercer différents métiers : ajusteur-monteur, ascensoriste, électromécanicien, agent de maintenance en mécanique industrielle, technicien en automatismes, etc.

L’Ile-de-France s’appuie sur un tissu industriel dense qui regroupe 50 000 entreprises employant plus de 470 000 personnes. Les opportunités d’emplois pour les titulaires du bac pro MEI sont donc nombreuses. Malgré le flux important de nouveaux diplômés arrivant sur le marché du travail chaque année, l’insertion est bonne.

Bon à savoir
Si le bac pro MEI vise un accès direct à l’emploi, une poursuite d'études est possible, par exemple en BTS maintenance industrielle, BTS mécanique et automatismes industriel, BTSA génie des équipements agricoles, MC technicien(ne) ascensoriste service et modernisation, etc.

Niveau bac : MC ascensoriste (1 an sous statut scolaire)

La MC (mention complémentaire) ascensoriste se prépare en 1 an en lycée professionnel.

En Ile-de-France, 8 lycées professionnels proposent ce diplôme, uniquement sous statut scolaire. A la rentrée 2011, 74 jeunes franciliens, exclusivement des garçons, suivaient cette formation.

Conditions d’accès

L’entrée en formation se fait sur dossier, principalement après un bac pro maintenance des équipements industriels (MEI), un bac pro électrotechnique énergie équipements communicants (ELEEC) ou un bac pro STI2D dans certaines spécialités, via la procédure d’affectation automatisé Admission Post-Bac (APB).

Contenu de la formation

L'ensemble de la formation se déroule sur 1 an, réparti entre enseignements au lycée et formation pratique (16 semaines en entreprise).

Au programme, essentiellement des enseignements professionnels (électrotechnique, procédés d'intervention, analyse fonctionnelle et structurelle, communication professionnelle, hygiène et prévention des risques professionnels).

Insertion professionnelle

Le titulaire de la MC ascensoriste exerce le plus souvent le métier technicien ascensoriste ou de monteur/agent de maintenance d'ascenseurs. Travaillant en autonomie tout en étant intégré à une équipe, il intervient sur site pour réparer et moderniser les ascenseurs, ou en assurer la maintenance.

Environ 1 500 techniciens ascensoristes sont recrutés chaque année en France. La région Ile-de-France, qui concentre plus d'un tiers des ascenseurs de France, regroupe une grande partie des emplois.

Bon à savoir

La MC ascensoriste vise un accès direct à l'emploi, les possibilités de poursuite d'études sont très limitées.