Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Les formations du paramédical

Domaines : CAP / BEP ou équivalent, Formations, Bac ou équivalent, Bac + 2, Bac + 3, Bac + 4, Bac + 5
Avril 2013
Voir le dossier complet

Les formations aux métiers de la rééducation

Niveau bac + 2 : BTS diététique (2 ans, apprentissage ou enseignement par correspondance possibles)

dieteticienne_383x209.jpgLe diététicien intervient pour assurer l'équilibre et la qualité des repas, la mise en place de régimes, le respect de l'hygiène alimentaire. Son activité consiste à la fois à soigner et à informer le public, afin de prévenir les surcharges de poids ou les maladies cardiovasculaires, par exemple.

Deux diplômes de niveau bac + 2 donnent accès à cette profession : le BTS diététique et le DUT génie biologique option diététique. De niveau équivalent, ces 2 diplômes accessibles après le bac ont la même valeur sur le marché de l'emploi.

Le BTS diététique se prépare en 2 ans après le bac dans des lycées ou écoles, publics ou privés. En Ile-de-France, 7 établissements proposent cette formation. Le BTS diététique peut également se préparer en apprentissage ou par correspondance.

Le BTS diététique est accessible sur dossier aux bacheliers de préférence S, STL spécialité biochimie-génie biologique et ST2S. La sélection est rigoureuse.

Bon à savoir : des prépas de mise à niveau scientifique sont proposées dans certaines écoles aux bacheliers autres que S, STL et ST2S, ou aux bacheliers de ces filières dont le dossier n’est pas retenu lors de la sélection.

Au programme des 2 années : biochimie, physiologie, biologie, étude des aliments, régimes, initiation à la physiopathologie de la diététique, etc. Des disciplines générales telles que l'économie, la gestion, le droit et les sciences humaines complètent la formation.

Au total, vous effectuez 20 semaines de stage à l’hôpital, dans des établissements de restauration collective, des centres sportifs ou l’industrie agro-alimentaire ou pharmaceutiques. L’ensemble de ces stages conduit à la rédaction d’un mémoire soutenu lors des épreuves finales du BTS. 

Et après ? Après le BTS ou le DUT, vous pouvez continuer en licence professionnelle en 1 an ou tenter de rejoindre en admission parallèle une école d'ingénieur agronome.

A noter : un diplôme d'Etat de diététicien est en cours de création. Il se préparera en 3 ans après le bac et devrait devenir l'unique voie d'accès à la profession.

Téléchargez la fiche du BTS diététique.

Niveau bac + 2 : DUT génie biologique option diététique (2 ans)

Le diététicien intervient pour assurer l'équilibre et la qualité des repas, la mise en place de régimes, le respect de l'hygiène alimentaire. Son activité consiste à la fois à soigner et à informer le public, afin de prévenir les surcharges de poids ou les maladies cardiovasculaires, par exemple.

Deux diplômes de niveau bac + 2 donnent  accès à cette profession : le BTS diététique et le DUT génie biologique option diététique. De niveau équivalent, ces 2 diplômes accessibles après le bac ont la même valeur sur le marché de l'emploi.

Le DUT génie biologique option diététique se prépare en 2 ans dans un IUT (institut universitaire de technologie), après un bac le plus souvent S, STL option biochimie, génie biologique ou ST2S.

En Ile-de-France, seul l'IUT de Créteil-Vitry propose l’option diététique.

L'accès au DUT se fait sur dossier, entretien, voire tests. La sélection est sévère (moins d'un admis sur 10). La première année est commune à toutes les options du DUT génie biologique. C’est en 2e année que vous pouvez choisir l’option « diététique » qui vous prépare au métier de diététicien.

Bon à savoir : Les candidats ayant effectué 2 années d’études dans le supérieur peuvent entrer directement en deuxième année de formation.

Au programme de la première année : mathématiques, statistiques, informatique, physique, chimie, biologie, physiologie, microbiologie, sous forme de cours, travaux dirigés et travaux pratiques.

La 2e année est centrée sur des enseignements spécifiques à la diététique : nutrition générale (alimentation du bien portant, techniques culinaires), pathologies des adultes et des enfants, régimes thérapeutiques, économie et gestion des services de restauration collective, relation avec le patient, psychosociologie.

La professionnalisation de la formation est complétée par 300 h de projets tutorés et 15 semaines de stages minimum dont 8 semaines en secteur thérapeutique, c’est-à-dire en hôpital, établissements de soin ou de cure, etc. 

Et après ? Après le BTS ou le DUT, vous pouvez continuer en licence professionnelle en 1 an ou tenter de rejoindre en admission parallèle une école d'ingénieur agronome.

A suivre : un diplôme d'Etat de diététicien est en cours de création. Il se préparera en 3 ans après le bac et devrait devenir l'unique voie d'accès à la profession.

Toute l’information sur le DUT génie biologique option diététique.

Niveau bac + 2 : diplôme d'Etat de psychomotricien (3 ans)

psychomotricien_383x209.jpgLe psychomotricien agit sur le corps de patients qui présentent des troubles du geste et du mouvement. Par des exercices appropriés, il les aide à prendre conscience de leur corps afin de mieux le maîtriser.

Le diplôme d'Etat de psychomotricien, indispensable pour exercer cette profession, se prépare en 3 ans après le bac dans un centre de formation public ou privé.

Pour la session 2011-2012, 771 places sont proposées en formation dont 390 en Ile-de-France, dans 2 établissements de formation.

L'accès à la formation est soumis à un concours ouvert à tous les bacs mais qui avantage les bacheliers scientifiques. L’écrit comporte en effet, en plus d’une épreuve de contraction de texte, une épreuve de biologie sur le programme de première et terminale S. Selon les centres de formation, ils peuvent être complétés par un entretien de motivation ou des tests psychotechniques qui évaluent votre capacité à raisonner vite et logiquement.

A noter : Certains instituts de formation recrutent uniquement les étudiants ayant effectué une première année de médecine dans leur université.

Au cours des 3 années, vous alternez enseignement théorique, pratique corporelle et 680 heures de stage pratique.

 Vous suivez des cours d’anatomie, physiologie, psychologie, santé publique, et étudiez les techniques de psychomotricité : relaxation, conscience corporelle et étude du mouvement, expressivité du corps, pratiques sportives et artistiques adaptées.

Bon à savoir : Si vous êtes titulaire d’un diplôme d’Etat du secteur paramédical, d’une licence de psychologie ou STAPS, ou si vous avez suivi une première année de médecine, vous pouvez accéder directement à la 2e année du DE de psychomotricien.

En savoir plus sur le DE de psychomotricien.

Niveau bac + 3 : diplôme d'Etat d'ergothérapeute (3 ans)

ergotherapeute_383x209.jpgL'ergothérapeute aide les adultes et les enfants accidentés, les personnes âgées ou handicapées à acquérir une plus grande autonomie grâce à des techniques de rééducation adaptées.

Pour exercer ce métier, vous devez obtenir le diplôme d’Etat d’ergothérapeute, qui se prépare en 3 ans après le bac dans un institut de formation, public ou privé. Il existe 2 centres de formations en Ile-de-France.

Vous pouvez vous présenter au concours d’entrée en formation si vous avez au moins 17 ans et que vous êtes titulaire du bac (ou équivalent).

Ce concours comporte une épreuve de contraction de texte, des tests psychotechniques (qui évaluent votre capacité à raisonner vite et logiquement), et une épreuve de  biologie et physique portant sur le programme de première et terminale S.

La majorité des admis sont donc des bacheliers scientifiques, même si le concours est ouvert à tous les bacheliers. 

A noter : Certains instituts de formation recrutent uniquement les étudiants ayant effectué une première année de médecine dans l'une de leurs universités. D’autres réservent des places aux étudiants de première année de médecine classés, aux titulaires d’une L1 STAPS ou SVT, et à des sportifs de haut niveau. Renseignez-vous !

Au programme de ces 3 années : anatomie, physiologie, psychologie, méthodes et techniques d’intervention de l’ergothérapeute, etc.

Au total, sur les 120 semaines que comporte la formation, vous passerez 36 semaines en stage, à l’hôpital ou en centre spécialisé.

Le diplôme d'Etat d'ergothérapeute s'obtient par validation du contrôle continu et par des épreuves d’examen final.

En savoir plus sur le DE d'ergothérapeute.

Niveau bac + 3 : certificat de capacité d'orthoptiste (3 ans)

orthoptiste_383x209.jpgL'orthoptiste prend en charge, sur prescription du médecin, les troubles de la vision : strabisme, fatigue visuelle, malvoyance, etc. Il procède à des examens, rééduque petits et grands, des nourrissons aux personnes âgées.

Pour devenir orthoptiste, vous devez obtenir le certificat de capacité d'orthoptiste, qui se prépare en 3 ans à l’université, dans des unités de formation et de recherche (UFR) de sciences médicales, et donne un niveau bac + 2. En Ile-de-France, 2 établissements proposent cette formation.

Pour entrer en formation, vous devez être titulaire du bac et réussir le concours d’entrée.

Ce concours comporte 2 épreuves écrites portant sur le programme de terminale S en sciences de la vie et de la terre et en physique. C’est pourquoi la majorité des étudiants qui réussissent le concours possèdent un bac scientifique. Enfin, une épreuve orale d’admission évalue vos connaissances générales.

Les 3 années menant au certificat de capacité d’orthoptiste comportent un enseignement théorique et pratique ainsi qu’un stage hospitalier dans un service d'ophtalmologie.

Au programme, des cours d’anatomie de l’œil, physiologie (accommodation, convergence), l’étude des pathologies (strabisme, paralysie), et méthodes d’examens et techniques de rééducation orthoptiques. Des cours de psychologie viennent compléter la formation, pour vous apprendre à gérer la relation au patient.

Chaque année est sanctionnée par des épreuves écrites et orales. Le certificat de capacité d’orthoptiste s'obtient à la suite d'un examen final, comprenant des épreuves écrites et orales, comprenant notamment la démonstration d’un appareil d’examen ou de traitement orthoptique.

Et après ? Le certificat de capacité d’orthoptiste donne accès aux licences de sciences sanitaires et sociales, sciences de l'éducation, aux licences professionnelles du domaine de la vision, et à quelques masters et DU.

Tout savoir sur le DE orthoptiste.  

Niveau bac + 3 : diplôme d'Etat de pédicure-podologue (3 ans)

pedicure_383x209.jpgLe métier de pédicure-podologue est très varié puisqu'il va des simples soins d'hygiène du pied et des ongles jusqu'à la conception sur prescription médicale de semelles orthopédiques.

Si ce métier vous attire, vous devrez décrocher le diplôme d’Etat de pédicure-podologue. Celui-ci se prépare en 3 ans après le bac dans un institut spécialisé, public ou privé.

En Ile-de-France, 4 établissements proposent cette  formation, tous à Paris et privés, avec des frais de scolarité s’élevant de 24 000 à 27 000 euros pour les 3 années.

Pour entrer en centre de formation au DE de pédicure-podologue, il faut avoir au moins 17 ans, être titulaire du bac (ou équivalent), et réussir le concours d’entrée, très sélectif !

Le concours consiste en une épreuve de biologie de 2 h portant sur le programme de première et terminale S. Parfois, les centres de formation organisent une épreuve complémentaire sous forme d’entretien de motivation.

Les admis sont très majoritairement des bacheliers scientifiques (environ 90 %) et sont nombreux à avoir effectué une année d’études avant le concours, en médecine par exemple.

Une fois admis dans une école, les 3 années de formation mêlent théorie et pratique. Cours magistraux et travaux dirigés abordent notamment l’anatomie, la physiologie, la pharmacologie, la biomécanique et les troubles morphologiques, malformations et lésions du pied. 

Des travaux pratiques permettent de vous initier aux techniques professionnelles : soins de pédicure, examen clinique, appareils de contention, réalisation de semelles orthopédiques, etc.

A cela s’ajoutent des stages tout au long de la formation, en hôpital ou en maison de retraite, qui font l’objet d’une évaluation par le responsable de stage.

Le passage d’une année à l’autre se fait sur évaluation en contrôle continu et examen (écrit et épreuves pratiques). L’obtention du DE de pédicure-podologue repose sur 3 épreuves finales de mises en situation professionnelle et oral de connaissances du programme des études.

En savoir plus sur le DE pédicure-podologue.

Niveau bac + 4 (M1) : certificat de capacité d'orthophonie (4 ans)

orthophoniste_383x209.jpgL’orthophoniste est spécialisé dans les troubles du langage oral ou écrit. Beaucoup de ses patients sont des enfants rencontrant un problème de bégaiement, de dyslexie, d'apprentissage de la lecture, etc.

Pour exercer cette profession, vous devez être en possession du certificat de capacité d'orthophoniste. Il se prépare en 4 ans après le bac et est, depuis le 28 octobre 2011, reconnu au niveau master 1 (bac + 4).

Les études d'orthophonie se déroulent dans des centres de formation dépendant des facultés de médecine (16 établissements en France, dont 1 en Ile-de-France). Le recrutement se fait sur concours. Pour réussir, vous devez être titulaire d’un bac général et maîtriser parfaitement le français.

Plus de 80 % des orthophonistes exercent en libéral dans un cabinet privé. Si les grandes villes sont un peu saturées, d'autres zones, comme les communes rurales ou certaines banlieues, offrent de nombreuses possibilités d'installation aux jeunes diplômés.

Les services hospitaliers de neurologie, de psychiatrie ou de pédiatrie, par exemple, recrutent des orthophonistes.

De nombreuses structures d'accueil, pour des enfants et des adultes handicapés ou des personnes âgées, embauchent des orthophonistes. Elles sont issues du secteur associatif privé ou bien dépendent, par exemple, du ministère de l'Education nationale.

Niveau bac + 4 (M1) : diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute (3 ou 4 ans, apprentissage possible)

masseur_kinesitherapeute_383x209.jpgLe masseur-kinésithérapeute assure des rééducations de motricité. Ses patients souffrent de traumatismes divers : accidents du sport ou de la route, paralysies, difficultés respiratoires ou circulatoires, etc.

Indispensable pour exercer ce métier, le diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute se prépare actuellement en 3 ou 4 ans dans un institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK).

A partir de la rentrée 2012, la reconnaissance du DE à bac + 4 (master 1) sera accompagnée d'une 1re année obligatoire de préparation et de sélection (PACES principalement, L1 STAPS, L1 SVT) à l'université. Une 5e année (master 2) complémentaire de spécialisation en pratiques avancées débouchera sur une nouvelle profession de kinésithérapeute praticien.

2 295 places sont proposées au concours pour la session 2011-2012, dont plus de 550 en Ile-de-France, qui compte 11 IFMK (2 publics et 9 privés).

Jusqu'à la rentrée 2011, pour entrer en IFMK, vous devez avoir 17 ans minimum, être titulaire du bac ou équivalent, remplir les conditions d'aptitude physique nécessaires à l’exercice de la profession et réussir un concours très sélectif. Seuls 5 % des candidats y sont admis !

Certains IFMK recrutent sur concours, ouvert aux bacheliers. Le concours est composé de 3 épreuves écrites de physique, chimie et biologie, portant sur le programme de première et terminale S. 98 % des admis sont donc des bacheliers scientifiques.

En théorie, il vous suffit d’avoir le bac pour vous présenter au concours. Mais dans les faits, la concurrence est tellement rude que la très grande majorité des candidats suivent 1 ou 2 années de préparation avant de réussir le concours.

Désormais, certains instituts de formations ne recrutent que des étudiants ayant effectué une PACES (Première année commune aux études de santé) dans les facultés de médecine avec lesquelles elles ont conclu un accord. Renseignez-vous !

Bon à savoir : les titulaires de certains DE du paramédical et les personnes ayant validé le 1er cycle des études médicales peuvent être dispensés de la 1re année en institut, sous réserve d’avoir satisfait à l’examen de passage en 2e année.

Les années d’études à l’IFMK comprennent des modules d’enseignement théorique sur l’anatomie, la morphologie, la physiologie, la psychologie et des modules plus propres à la profession avec l’étude des différentes pathologies et leurs méthodes de rééducation et réadaptation : traumatologie, neurologie, rhumatologie, pathologie cardio-vasculaire, respiratoires, infantiles, etc.

La théorie est mise en application par des travaux pratiques, où les étudiants s’exercent entre eux aux massages et mouvements, et pendant les stages, qui représentent la moitié du temps de formation en deuxième et troisième années. Ils doivent être réalisés auprès de différents publics (enfants, personnes âgées) et dans différents services.

L’obtention du diplôme d’Etat repose sur la validation des modules théoriques au cours de la formation et sur 2 épreuves de mise en situation professionnelle.

Tout savoir sur le DE masseur-kinésithérapeute.

Diplôme d'ostéopathe (5 ans)

osteopathe_383x209.jpgL'ostéopathe reçoit en consultation des patients souffrant principalement de troubles articulaires, musculaires ou digestifs. Il réalise des palpations, des manipulations, des massages pour soulager le corps.

Seules les personnes titulaires du diplôme d'ostéopathe (agréé par le ministère de la Santé) sont habilitées à exercer en tant qu'ostéopathes.

Après l'obtention d'un bac (S de préférence), vous devez suivre une formation reconnue à bac + 5. Beaucoup d'écoles proposent néanmoins un cursus plus long (jusqu'à 6 ans).

La formation se partage en 2 phases : d'une part, des enseignements théoriques des sciences médicales fondamentales, de la psychologie, comptabilité, anglais, éthique, psychologie, etc. ; et, d’autre part, des techniques professionnelles de l'ostéopathie. Il faut compter environ 7 500 euros par an pour les frais de scolarité.

Les personnes titulaires d'un diplôme de médecin, de masseur-kinésithérapeute, de sage-femme ou d'infirmier sont dispensées de tout ou partie des enseignements théoriques. Cependant, toutes les écoles ne proposent pas cette formation continue, plus courte, réservée aux professionnels de santé.

En savoir plus sur le diplôme d'ostéopathe.

Aller à la page précédente
Page :1234567
Aller à la page suivante