Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • De nouveaux débouchés pour les élèves de prépa littéraire !

De nouveaux débouchés pour les élèves de prépa littéraire !

Dès la session 2011, plusieurs écoles recruteront les élèves de khâgne via les épreuves écrites du concours des prestigieuses ENS littéraires.


Elargir les débouchés des classes préparatoires littéraires est, depuis plusieurs années, une préoccupation croissante du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. La circulaire publiée au bulletin officiel du 9 décembre 2010 va dans ce sens.

 

Les prépas littéraires ont pour vocation première de préparer en 2 ans aux concours d'admission des Ecoles normales supérieures (ENS). Mais, en raison de la sélectivité du concours de ces prestigieux établissements, seuls 5% des élèves de prépas littéraires intègrent une ENS.

 

A l’issue de la khâgne (1), nombreux sont donc les élèves à poursuivre leurs études à l’université ou à souhaiter intégrer des écoles telles que les IEP (instituts d’études politiques), le CELSA (2), les écoles de commerce ou de traduction...

 

Cependant, le rythme soutenu qu’impose la préparation du concours de l’ENS rend difficile la préparation parallèle d’autres concours dont les épreuves peuvent porter sur des matières et des exercices différents.

 

C’est pour résoudre ce paradoxe que dès la session de concours 2011, la banque d'épreuves littéraires (BEL), constituée des épreuves d'admissibilité aux concours des ENS, sera ouverte à de nouvelles écoles et formations.

 

Ces établissements utiliseront les écrits des concours des ENS comme épreuves d’admissibilité dans leur propre cursus, en les complétant éventuellement par d’autres.

 

Les élèves des classes préparatoires littéraires pourront donc intégrer des formations variées à partir d’un seul ensemble d’épreuves écrites, celui de la BEL, en fonction des résultats qu’ils y obtiendront. Ils devront pour cela s’être inscrits préalablement au concours des écoles auxquelles ils souhaitent postuler.

 

La circulaire souligne bien que ces changements n’entraîneront aucune modification du contenu de la formation des classes préparatoires littéraires.

 

Plusieurs établissements utiliseront la BEL dès 2011 pour leur recrutement :

 

- le CELSA ;

 

- certaines écoles du concours BCE, banque d'épreuves communes à 25 grandes écoles de management. La liste précise des écoles participantes sera connue ultérieurement ;

 

- les 6 écoles de commerce du concours Ecricome : BEM (Bordeaux Management School), Euromed Management (Marseille), ICN Business School (Nancy-Metz), Reims Management School, Rouen Business School et ESCEM (Tours-Poitiers) ;

 

- l’Ecole nationale des Chartes ;

 

- l’ESIT (Ecole supérieure d'interprètes et de traducteurs, université Paris III) ;

 

- les instituts d'études politiques d'Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes et Toulouse ;

 

- l’ISMaPP (institut supérieur du management public et politique) ;

 

- l’ISIT (Institut de management et de communication interculturels).

 

D'autres écoles et formations devraient entrer dans la BEL en 2012.

 

Solène L’Hénoret, le 17/12/10

 



(1) Khâgne : 2e année des classes préparatoires littéraires. Elle est précédée de l’hypokhâgne.

(2) CELSA : école de communication, marketing et journalisme rattachée à l’université Paris IV