Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Eclaircie annoncée sur le marché de l’emploi des cadres

Eclaircie annoncée sur le marché de l’emploi des cadres

Selon l’APEC, Agence pour l’emploi des cadres, les entreprises seront plus nombreuses à recruter des cadres dans les prochains mois.


D’après la note conjoncture du 4e trimestre 2010 publiée par l'APEC(*), près de la moitié des entreprises françaises prévoient de recruter au moins un cadre au cours du dernier trimestre 2010, contre 42 % fin 2009.

Même si les jeunes cadres expérimentés (5 à 10 ans d’expérience) restent les plus recherchés, l’embellie devrait largement profiter aux débutants : 47 % des entreprises envisagent de recruter des jeunes diplômés, contre seulement 22 % fin 2009. La situation s’améliore également pour les cadres seniors (plus de 20 ans d’expérience) puisque 40 % des entreprises prévoient de recruter ce profil contre seulement 33 % un an plus tôt.

Côté secteurs, la bonne surprise vient en premier lieu de l’industrie : après 2 années très moroses, les prévisions de recrutement de cadres (ingénieurs de production, ingénieurs méthodes, acheteurs, responsables QSE, etc.) sont nettement en hausse, passant de 33 % fin 2009 à 48 % fin 2010.

La situation est également  favorable aux cadres du commerce et des transports (managers de rayon, responsables de magasin, logisticiens, etc.), avec des prévisions de recrutements qui passent de 37 % fin 2009 à 43 % fin 2010. Ces chiffres optimistes sont, pour partie, à mettre sur le compte des fêtes de fin d’année qui, traditionnellement, dopent les activités commerciales et les services associés (transport, logistique).

L’informatique et l’ingénierie / recherche & développement, gros employeurs de cadres (responsables systèmes et réseaux, administrateurs de bases de données, ingénieur R&D, etc.), annoncent aussi des prévisions de recrutement en hausse. Selon l’APEC, cette amélioration est avant tout « un effet de rattrapage après une longue période d’attentisme », avec des recrutements effectués principalement pour combler les départs à la retraite. Il ne devrait donc pas y avoir de créations d’emplois au sens strict.

Dans le BTP et le secteur médico-social, 2 domaines d’activité qui emploient peu de cadres, les intentions de recrutement sont stables.

C’est dans les secteurs de la banque et des assurances que la situation est la plus tendue avec un emploi cadre toujours en recul : seulement 58 % des entreprises prévoient de recruter d’ici la fin 2010, contre 64 % l’an dernier à la même époque.

Si tous les secteurs ne sont pas logés à la même enseigne, ces prévisions sont, dans l’ensemble, encourageantes. Encore faut-il que ces déclarations d’intention soient réellement suivies des faits !

(*) Agence pour l'emploi des cadres