Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Brèves
  • Zoom sur l’insertion des femmes ingénieures et managers

Zoom sur l’insertion des femmes ingénieures et managers

Les femmes s’insèrent-elles de la même façon que les hommes ? L’enquête, menée par la CGE depuis 18 ans sur les diplômés d’écoles d’ingénieurs et de commerce, décrypte les choix et les conditions d’embauche des ingénieurs et managers femmes.


Pour la promotion 2009, peu d’avancés en termes de parité par rapport aux années précédentes !


Encore une fois, les indicateurs d’insertion sont meilleurs pour les hommes (activité professionnelle, taux net d’emploi, part de CDI, niveaux de salaires…). Globalement les hommes ingénieurs ou managers s’insèrent mieux que les femmes, obtenant plus souvent CDI et un niveau de rémunération supérieur.Du côté des ingénieur(e)s tout juste diplômé(e)s, 57,5 % sont en emploi pour les femmes contre 62,1 % des hommes.

63,2 % des femmes sont en CDI contre 75,8 % des hommes.

Du côté des managers, le pourcentage d’insertion hommes/femmes est plus similaire avec 63,3 % des femmes et 65,1 % pour les hommes.

Toutefois 67, 4 % des femmes sont en CDI contre 73,1 % des hommes.

La proportion de CDD est nettement plus élevée chez les femmes
avec près de 27 % d’entres elles sur des contrats à durée déterminée (16 % pour les hommes).

Le seul cas d’inversion concerne le temps mis à trouver un emploi pour les ingénieurs diplômés en 2009 : 77,8  % des femmes ayant un emploi en janvier 2010 l’ont trouvé en moins de 2 mois contre 75,6 % des hommes.
Un écart des salaires entre hommes et femmes dès le 1er emploi !

L’écart des salaires (hors primes) est d’environ 2.000 euros
pour les débutant(e)s : ainsi une femme ingénieur touche en moyenne 30 256 € contre 32 434 € pour son homologue masculin. Les femmes managers touchent en moyenne 31 425 € contre 33 635 € pour les hommes.

Mais si l’on compare la diminution des salaires entre la promotion 2008 et celle de 2009, les femmes ont moins subi la crise : en 2009, elles touchaient 1.500 euros de plus (ingénieures et managers) tandis que les hommes managers empochaient près de 3.000 euros supplémentaires (1.500 euros pour les ingénieurs).

Enquête complète à télécharger :
http://www.cge-news.com/contenus//99/cms_pc/fichier/69/101009124941_enquete-insertion-des-jeunes-diplomes-cge_resultats-2010.pdf


Publication : égalité hommes-femmes, encore un petit effort !
http://cge.asso.fr/GrandAngle/CGE-5/pdf/APERCU.pdf