Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Création de deux nouveaux BEP

La réforme de la voie professionnelle a vu progressivement disparaître la plupart des BEP au profit des bacs professionnels. Pourtant, 2 nouveaux BEP viennent d’être créés. Décryptage.


Le 30 septembre dernier, un arrêté publié dans le Journal officiel annonçait la création de 2 nouveaux BEP : le BEP modeleur maquettiste, qui remplace le CAP modelage mécanique ; et le BEP auxiliaire en prothèse dentaire, qui remplace le CAP prothésiste dentaire. La première session d'examen aura lieu en 2011 pour le BEP modeleur maquettiste et en 2012 pour le BEP auxiliaire en prothèse dentaire.

 

Car si la filière d’études menant au BEP a bel et bien disparu, le diplôme, lui, existe toujours. Il s’agit désormais d’une certification intermédiaire dans le cursus menant, en 3 ans après la 3e, au bac professionnel. Cette certification s’obtient au moyen d’un examen, qui intervient en moyenne 15 à 18 mois après l’entrée en seconde de bac pro.

 

« Le BEP est inclus dans le bac pro, il n’est plus possible de le préparer en dehors de cette filière », précise Didier Vallon(*), Président de la commission de l'enseignement de l'UNPPD, Union nationale patronale des prothésistes dentaires. « Quant à l’abrogation du CAP, elle est justifiée par le nombre réduit d’étudiants en formation, ce qui nous oblige à nous concentrer sur un petit nombre de diplômes », ajoute-t-il.

 

Le BEP auxiliaire en prothèse dentaire est la certification intermédiaire du bac pro prothèse dentaire, qui vise à apporter les connaissances nécessaires à la réalisation de certaines prothèses. En Ile-de- France, 1 CFA à Versailles (78) et 2 écoles privées à Paris (75) proposent ce bac pro. 


Le BEP modeleur maquettiste, quant à lui, est la certification intermédiaire du bac pro technicien modeleur. Le titulaire de ce bac pro peut exercer dans l’industrie comme ajusteur-monteur, mécanicien-outilleur ou mouleur-noyauteur. En Ile-de-France, 2 lycées, à Bezons (95) et Malakoff (92), préparent les élèves au bac pro technicien modeleur.

 

« La certification intermédiaire que constitue le BEP ne doit pas être une fin en soi pour les élèves car elle correspond à un niveau de compétences peu élevé », précise Didier Vallon. Néanmoins, elle permet à ceux qui, pour une quelconque raison, n’iront pas au terme de leur bac pro, de faire valoir ce début de formation auprès des laboratoires, qui ont toujours besoin de personnel exerçant des tâches peu complexes. Le BEP contribue aussi à remettre le pied à l’étrier en donnant la possibilité par la suite d’évoluer grâce à la formation continue ou la validation des acquis de l’expérience ».

 

 (*) Didier Vallon a été interrogé par lesmetiers.net le 18 octobre 2010.