Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Aurélien Capart

Elève-ingénieur en 3e année AgroParis Tech, Paris (75)
Date de l'interview : 06/08/2010

Je m’intéresse au développement de nouveaux aliments grâce au cursus industries agroalimentaires (IAA).

Particulièrement intéressé par les sciences de l'aliment, Aurélien Capart a déjà eu l'occasion lors de ses stages chez Danone et Nestlé de contribuer au développement de nouveaux produits alimentaires.

Quelle voie vous a permis d'intégrer AgroParis Tech ?

La prépa BCPST n’était pas pour moi, je ne m’en sentais pas capable. Après un bac S option SVT, j’ai donc d’abord opté pour un BTSA technologies végétales en 2 ans. Puis j'ai voulu me rapprocher du produit alimentaire et j'ai intégré une autre voie technologique, le DUT génie biologique option industries alimentaires et biologiques (IAB), qui m'offrait aussi la possibilité de poursuivre mes études plus facilement par la suite. J’ai ainsi pu accéder sur dossier au concours C2 (ENSA/ENITA) puis à AgroParis Tech.

Pourquoi avez-vous plus particulièrement choisi cette école ?

J’ai choisi AgroParis Tech pour la renommée de son cursus agroalimentaire, et aussi parce que cette école permet d’avoir plus de facilité à intégrer un large panel d’entreprises.

Pour quels cursus et spécialisation avez-vous opté ?

J’ai opté pour le cursus industries agroalimentaires (IAA) qui s'inscrit parfaitement dans la continuité de mon DUT et correspond vraiment ce que je veux faire. Je me suis particulièrement investi dans la dominante sciences de l’aliment, car je trouve très intéressant de travailler au développement des nouveaux aliments. Le cursus IAA me permet aussi de connaître les processus de fabrication, l’aspect marketing et l’économie d’entreprise, ce qui m'offre une vision globale de ce que je serai amené à réaliser en entreprise.

Avez-vous eu l'occasion de séjourner à l'étranger dans le cadre vos études ?

Malheureusement, j’ai bien essayé de trouver un stage en entreprise à l’étranger, mais sans succès.

Quelles missions en entreprise avez-vous effectuées au cours de vos études ?

J’ai réalisé un stage chez Danone dans sa filière Baby Nutrition pour Blédina au service recherche et développement des laits infantiles. J’ai dû mettre à jour la base de donnée des matières premières ainsi que réviser l’outil informatique nécessaire à la formulation des laits infantiles. J’ai aussi aidé à la rédaction d’un cahier des charges pour un nouvel équipement pilote. Actuellement, je suis en stage de fin d’études chez Nestlé, je travaille sur les additifs dans les desserts lactés frais. Mon travail vient en support des projets actuels et futurs de développement de nouveaux produits.

Comment envisagez-vous votre insertion professionnelle ?

Après mon stage de fin d'études, j’aimerais obtenir un contrat au moins à durée déterminée chez Nestlé afin d’avoir une expérience assez longue dans une même grande entreprise, et pouvoir évoluer vers des postes à l’international. En effet, j’aimerais beaucoup partir à l’étranger pour y avoir une expérience, que ce soit dans le cadre d’un contrat dans une entreprise, ou d’une autre opportunité. Je pense en effet que ce type d'expérience est de nos jours primordial pour s’ouvrir un très grand nombre de portes. Cela correspond aussi à un souhait personnel.

Avez-vous des conseils à donner à nos jeunes internautes ?

Je conseille avant tout aux internautes qui cherchent leur voie de se lancer dans les études qui leur plaisent, de voyager s'ils le peuvent, d'utiliser les passerelles s’ils se rendent compte qu'ils se sont trompés, et de tout faire pour y arriver même si c'est parfois au prix de quelques sacrifices personnels. Un dernier conseil ne pas hésiter à se renseigner par soi-même comme sur le site lesmetiers.net ou auprès d’anciens élèves.