Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

19/05/2010 à 17h00 - Les métiers du web

Omniprésent dans le monde professionnel comme dans la vie privée, Internet est devenu une industrie à part entière. Pour connaître les formations les plus adaptées, les profils recherchés par les recruteurs et les perspectives d'emploi, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Emmanuel Panaye - Directeur général d'Inovagora, une agence web dédiée aux organismes publics

Annie Bourdoux - Responsable de la licence pro commerce option marketing et commerce sur internet à l'IUT d'Evry

Question :

Modérateur métiers : Bonjour, vous pouvez poser vos questions à nos invités, dés à présent. Annie Bourdoux sera en retard mais elle répondra à vos questions en cours de chat.

Réponse :

Emmanuel Panaye : Bonjour à toutes et à tous !

Question :

Post : Que fait Inovagora, Monsieur Panaye ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Inovagora réalise des sites internet pour les acteurs publics (villes, conseils généraux, offices de tourisme entre autres). Depuis janvier 2001, nous avons réalisé plus de 400 sites internet. Aujourd'hui, nous sommes sur une moyenne de 70 nouveaux clients par an. Et nous répondons à plus de 350 appels d'offre chaque année. La société compte 24 personnes. Parmi ces 24 collaborateurs, 4 sont dédiés à la gestion administrative, commerciale et financière de la société. Tous les autres participent à la construction des sites internet ! Sur le secteur, nous avons deux types de concurrence : la première provient des grosses SS2I nationales, comme Smile, et la seconde est la concurrence locale. Nous avons un prix de vente moyen en première année qui tourne autour des 20 000 euros hors taxes. Nous assurons ensuite le suivi, la maintenance, l'hébergement de nos clients.

Question :

??? : Bonjour, Monsieur Panaye, je voudrais en savoir plus sur votre métier ? Quel est votre rôle ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Mon métier recouvre plusieurs facettes : gestion financière de la société, prospective, représentation de la société (que j'ai fondée) dans toute la France, gestion des ressources humaines.

Question :

Greg : Selon vous, quels genres de profils sont les plus recherchés pour le web ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Il existe plusieurs types de profils en fonction des métiers. Tout d'abord, le "chef de projet". Sa formation, c'est une école de commerce ou un master en technologie de l'information à Marne-La-Vallée, qui est, à mes yeux, l'une des meilleures écoles, notamment parce qu'elle propose un master Technologies de l'information et Collectivités Territoriales, le seul master qui prépare dans ma spécialité. Ensuite, il existe un profil "intégrateur front end", qui nécessite aujourd'hui un double savoir en lien avec tout ce qui est découpe et intégration (formation initiale web). Il est bon d'avoir une spécialisation dans le domaine de l'accessibilité numérique. Il y a également le métier de développeur. Chez Inovagora, tous les développeurs sont des ingénieurs, souvent préparés à l'UTC de Compiègne. Le profil le plus recherché est "intégrateur front end".

Question :

william : Quel est votre parcours personnel ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : J'ai d'abord travaillé comme assistant parlementaire, puis membre de cabinet ministériel. J'ai monté ma première web agency en 1995, à l'époque où France Telecom expliquait que l'avenir, c'était la télématique et le minitel ! Ensuite, j'ai participé à toute la vague des créations de sociétés éphémères dans la bulle Internet ! Puis j'ai monté Inovagora en 2001, en plein crash de la bulle Internet...

Question :

Machoute : Pourquoi vous être spécialisé sur le secteur public ? C'est un choix de départ ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : J'ai monté cette agence pour assembler mes deux passions : la communication publique et politique, et l'Internet. A l'époque, et encore aujourd'hui, beaucoup de mes concurrents ne savent pas parler à un élu, un directeur général des services, etc. Ma culture politique fait que j'ai la chance de parler le "même langage" qu'eux.

Question :

Freud78 : Avez-vous ressenti la crise économique dans vos activités liées au net ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Je ne l'ai pas ressentie au niveau du résultat de l'entreprise puisque les résultats sont, depuis la création, en perpétuelle augmentation. Mais un effet pervers du plan anti-crise de Sarkozy, c'est d'avoir fait sauter le seuil des marchés publics. Avant, des prestations à moins de 4 000 euros n'étaient pas soumises à appel d'offres. Le gouvernement a relevé ce seuil à 20 000 euros TTC, soit environ 15 000 HT. Donc, pour des produits que nous étions capables de vendre à plus de 20 000 euros, on a cassé les prix, ce qui a affecté le résultat. Secundo, un certain nombre d'appels d'offre nous ont échappé puisqu'il n'y avait plus obligation de passer par l'appel d'offre.

Question :

Question Freud78 : Faut-il nécessairement avoir de fortes connaissances techniques pour vendre des projets internet ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : De mon côté, je n'ai aucun savoir technique. J'ai acquis de l'expérience depuis 1995 donc je suis capable d'échanger avec un directeur des services informatiques. Mais mon métier en tant que commercial du produit ne nécessite pas des connaissances très pointues.

Question :

Fifi : On nous parle beaucoup du web, mais est-ce vraiment un secteur qui recrute ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : C'est un secteur qui recrute "normalement", si l'on peut dire ! On n'est plus dans la bulle Internet, la situation s'est stabilisée.

Question :

Dopdop : Dans votre agence, y a-t-il beaucoup de collègues qui ont un diplôme ou bien ont-ils appris sur le tas ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Cela dépend des profils. L'ensemble du "dur", l'informatique, possède des diplômes, qui vont du BTS au master. Notre particularité est plutôt de prendre aujourd'hui des personnes à peine formées pour pouvoir les former à notre manière de travailler. Ce sont des gens qui, au départ, sont autodidactes et ont validé cette expérience avec un diplôme ou une alternance. Un de nos collaborateurs, par exemple, a d'abord fait du "graff" à Rennes, puis une formation dispensée par le Pôle Emploi (à l'époque, ANPE). Ensuite, il a essayé de se mettre à son compte puis a atterri chez nous, où l'on continue de le former à nos pratiques.

Question :

Paul : Avez vous des filles dans votre équipe ? Ou bien est-ce que ce sont encore des métiers très masculins ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Il y a des filles dans notre équipe, notamment dans le "cheffat" de projet. Par exemple, parmi nos chefs de projet, nous avions une journaliste et une autre personne qui voulait au départ être professeur de français, etc. Nous "avons", pardon !

Question :

Calcomanie : Bonjour, je suis en seconde, je m'intéresse aux métiers du web et je vois souvent des annonces d'emplois pour web-marketer ou web-planner. Qu'est-ce que ça veut dire? Quelles formations faut-il avoir suivi pour ces postes ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Le "web-marketeur" fait un travail de marketing appliqué au web. Le web-planneur, c'est celui qui va assurer la visibilité d'une marque ou d'une identité sur le web. Il faut avoir suivi une formation en école de commerce et avoir du bon sens ! Les meilleurs sont ceux qui sont réellement créatifs car ces écoles ont tendance à former selon la "pensée unique du web". Pour cela, des stages en agence de communication traditionnelle sont un plus.

Question :

Bling bling : Est ce qu'il faut forcément passer par des stages ? Sont ils rémunérés ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Ce n'est pas obligatoire mais c'est mieux. Pour la rémunération, cela dépend. En général, plus l'agence est renommée, moins elle paye !

Question :

Alex : Quand je parle de métiers du web à mon conseiller d'orientation, il n'y connaît pas grand chose... Où pourrais-je avoir des informations sur les différentes formations et débouchés. Merci !

Réponse :

Emmanuel Panaye : Vous pouvez aller sur les sites de l'école des Gobelins, de l'INA et sur le site de l'université de Marne-La-Vallée.

Question :

AntoineC : Existe-t-il des formations pour devenir référenceur ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Oui, il y a des formations dans ce domaine. Consultez les sites que je viens d'évoquer. Il y a aussi le site du CFPJ (Centre de formation et de perfectionnement des journalistes) sur lequel vous pouvez vous renseigner.

Question :

miimi : Bonjour, je m'appelle Myriam, je suis passionnée de téléphonie mobile et d'informatique. De plus, j'adore construire et voir comment son fabriqués les ordinateurs et les portables. J'adorerais en faire mon métier mais cependant, je ne sais toujours pas quelle voie suivre et si le métier qui m'intéresse existe vraiment. Pouvez-vous m'aider, svp ??? Merci.

Réponse :

Emmanuel Panaye : Pour votre information, il y a un secteur en expansion, c'est le secteur des applications pour l'Internet mobile. Mais il faut avoir une formation de programmeur informatique pour cela.

Question :

Webmaster77 : Utilisez-vous des CMS, tel que Joomla ou autre ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Oui, nous utilisons le CMS (Content Management System, ou gestionnaire de contenus) eZpublish.

Question :

fanfan : Quelles sont les qualités requises pour travailler dans le web ? prudence : Quelles qualités faut-il pour travailler dans le web ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Il faut être très organisé, disponible, inventif et méthodique. Et surtout, ne pas croire que l'on sait tout parce que l'on a déjà développé des sites Internet... Donc il faut de l'humilité !

Question :

manue : Le web 2.0, ça vous inspire quoi ? C'est pas un peu pipeau ?

Réponse :

Emmanuel Panaye : Totalement pipeau ! C'est du marketing pour vendre une fausse interactivité, ou une fausse participation des internautes. Sur les premiers sites "vitrines" qui sortaient en 1995, les internautes laissaient déjà leurs commentaires sur des "livres d'or". Les blogs ne sont qu'une extension des forums. D'ailleurs techniquement, quand on développe un blog, on part généralement du module forum. Pour toutes ces questions, je recommande l'excellent ouvrage de Joël de Rosnay sur l'avenir de l'Internet.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)