Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

16/12/2009 à 17h00 - Les métiers du luxe

L'industrie du luxe recouvre des métiers variés dans les domaines de la mode, de la joaillerie, du design, de la décoration, de l'hôtellerie… A travers les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invitées, découvrez ce secteur emblématique et les perspectives professionnelles qu’il offre.

Les invités

Sandrine Guétin - Responsable du recrutement et du "marketing social" au Printemps

Sabine Ichikawa - Formatrice ayant travaillé depuis 25 ans dans le secteur de la mode et du luxe

Question :

Azerty : C'est quoi les métiers du luxe ?Séverine : Quels sont les principaux métiers du luxe ? Est-ce que ce sont des métiers qui recrutent ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : Je dirais que ce sont les métiers au sein des entreprises qui font partie du secteur luxe. Et cela comprend aussi bien les métiers de la création que de la communication, de la distribution. Avec le luxe, on est finalement sur plusieurs secteurs. La mode, la maroquinerie, les cosmétiques, les vins et spiritueux, mais également l'hôtellerie, les services... En fait le luxe recouvre tous les secteurs. Sandrine Guétin : Le luxe est un terme un peu galvaudé, car il va regrouper différents types d'entreprises : high tech comme Apple qui ont des offres positionnées "luxe" ou Nespresso et bien entendu tous les grands groupes de joaillerie, de mode... Il y a donc des métiers extrêmement variés comme dans toutes les entreprises. Il y a les métiers de la vente qui sont extrêmement importants, car dans le luxe la qualité de la relation client est déterminante, de la performance de l'entreprise et de sa capacité à fidéliser ce client. Oui ce sont des métiers qui recrutent.

Question :

Pauline : Toutes les 2, avez-vous toujours voulu travailler dans l'univers du luxe ou bien c'est venu par hasard ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : Oui j'ai toujours voulu travailler dans la mode! mais pas dans le luxe en particulier. La mode était ma passion au départ. Il s'avère que certaines marques sont dans des problématiques de gestion de la valeur et de l'immatériel qui sont particulièrement fortes dans le secteur luxe. Sandrine Guétin : Non j'ai travaillé dix ans dans les nouvelles technologies mais le grand magasin, la distribution de luxe, est un secteur qui m'a toujours attiré et qui est passionnant par sa diversité et ses enjeux.

Question :

Joëlle : C'est quoi le marketing social ?

Réponse :

Sandrine Guétin : Le marketing social c'est une démarche marketing appliquée aux ressources humaines internes et externes de l'entreprise : analyse des attentes et comportements des collaborateurs et du marché du travail (mes clients), construction d'une offre RH segmentée afin d'attirer, de recruter, de développer et de fidéliser les talents.

Question :

Vincento : Quels postes avez-vous occupé à l'étranger, Sabine ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : J'ai été styliste et ensuite coordinatrice de style, puis coordinatrice de licences. Et par ailleurs j'ai enseigné la mode. Tout cela à l'étranger, essentiellement au Japon, mais aussi aux États-Unis et en Italie. Actuellement je donne des cours en Chine.

Question :

Aurélie et Cédric : Bonjour! Nous créons une activité de stylisme spécialisé dans le secteur de la bijouterie-joaillerie, pour les marques. Sauriez-vous nous conseiller, en ce qui concerne la façon d'approcher nos clients ?

Réponse :

Sandrine Guétin : Réfléchissez à votre positionnement : qui est votre cible ? Quelle est votre offre ? De quelle manière se positionne-t-elle ? Et ensuite segmentez votre marché et communiquez de manière à ce qu'ils comprennent ce que vous leur apportez. Sabine Ichikawa : Je suis tout à fait d'accord avec Sandrine Guétin.

Question :

Amel : Est-ce que les métiers du luxe, c'est surtout des métiers de la vente et du commerce ? Faut-il faire une école de commerce de préférence ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : Non pas forcément. Il n'y a pas que des métiers de vente. Mais c'est vrai que quand on regarde les offre d'emplois, on voit beaucoup de métiers autour de la vente et de la gestion de magasin. Et c'est vrai qu'il y a un besoin dans le monde de développer des réseaux et des marchés. Et c'est vrai qu'il y a plus besoin de commerciaux que de marketeurs. Donc une école de commerce doublée d'un master spécialisé est une bonne solution pour entrer dans ces métiers.

Question :

Amina : Est-ce qu'au Printemps vous recrutez plutôt des jeunes diplômés ou des gens avec de l'expérience ?

Réponse :

Sandrine Guétin : Au Printemps, nous recherchons actuellement des experts des métiers de la vente : des experts vente capables de développer le chiffre d'affaires d'un secteur ( mode, horlogerie, luxe...), d'accueillir, conseiller et fidéliser une clientèle exigeante. Des managers des ventes expérimentés qui managent entre dix et cinquante conseillers de vente, les motivent et développent leurs compétences tout en garantissant une expérience shopping unique à nos clients. Nous recherchons particulièrement des personnes parlant plusieurs langues (chinois, anglais, russe, arabe...) et ayant eu une expérience significative dans la distribution de luxe.

Question :

Galli : Bonjour, Mme Ichikawa. Quelles formations, à part marketing, peut-on suivre dans le Master de Marne-la-Vallée ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : En fait cela dépend du cursus qui précède au Master Luxe. Si vous venez d'une école d'art, un an en master luxe vous permettra d'acquérir des compétences en marketing qui viendront s'ajouter à votre cursus de base. De même pour un ingénieur, par exemple.

Question :

Mima : Mme Guétin, est-ce que le Printemps a des partenariats avec certaines grandes écoles ou autres formations sur les métiers du luxe ?

Réponse :

Sandrine Guétin : Oui ! Nous travaillons beaucoup avec des facultés, écoles de commerce, de mode, d'ingénieurs, en France et à l'étranger, afin de faire connaître les métiers passionnants de la distribution de luxe.

Question :

Michael : Comment on peut postuler au master de gestion des métiers du design et du luxe ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : Je vous invite à aller voir le site du master où tout est expliqué. L'adresse est www.masterluxe.fr Mais je vous conseille avant de bien murir votre projet. par exemple de faire des stages dans le secteur ou bien de faire un mémoire sur une marque du secteur luxe, si vous êtes encore étudiant.

Question :

Sinh : Quelles formations et expériences privilégiez-vous lors de vos recrutements ?

Réponse :

Sandrine Guétin : Les profils que nous recrutons sont très divers de par la variété des métiers que nous avons. Nous privilégions des personnes qui ont une expérience dans la distribution et dans le luxe, qui ont un sens de la performance et du service client, que ce soit pour un poste dans les métiers de la vente ou aux achats par exemple car ce sont ces personnes là qui nous permettront de nous positionner de manière différenciée.

Question :

Aurélie et Cédric : Merci. Nous y travaillons, et pensons avoir assez bien déterminé tous ces critères. Vous qui êtes l'une et l'autre dans le recrutement et le stylisme, à quels arguments êtes-vous sensibles pour l'appréciation de professionnels proposant nos services ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : Il est difficile de vous conseiller sans connaître votre produit ou votre concept. Mais peut-être, je vous encouragerais à regarder vers l'étranger. Sandrine Guétin : Au Printemps nous avons plus de 3 000 marques référencées, que ce soit des marques institutionnelles très établies ou des petits créateurs, je vous invite à bien regarder de quelle manière vous pouvez vous positionner dans notre offre et alors vous pourrez contacter nos équipes achats.

Question :

Laura : Ce sont des métiers où l'on peut partir travailler à l'étranger ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : Absolument. C'est un secteur par définition international! Et, je vous encourage vivement, si vous souhaitez travailler à l'étranger, à partir étudier ou travailler le plus tôt possible pour intéresser les entreprises.

Question :

Sinh : Le luxe a-t-il plus d'avenir que le haut de gamme ?

Réponse :

Sandrine Guétin : Les notions de luxe et de haut de gamme sont relatives à la clientèle que l'on adresse. En ce qui concerne le Printemps, par exemple, notre offre "luxe" à Paris n'est pas la même que celle de Marseille ou Lyon.

Question :

Nois95 : Pensez-vous que le luxe va se développer sur le Net ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : Oui, Parce qu'internet est un outil où tout le monde va et où tout le monde va trouver sa place. Tout est en train de se transposer dans le virtuel. Il y a des sites vitrines et des sites marchands sur internet. Et chaque entreprise avance pas à pas sur la toile suivant sa stratégie. Un des freins majeurs est la crainte de la contrefaçon. Sandrine Guétin : C'est déjà le cas dans le prêt à porter, dans l'hôtellerie de luxe...

Question :

Cathy92 : Est-ce que vous prenez des stagiaires au Printemps ? A qui dois-je m'adresser ?

Réponse :

Sandrine Guétin : Oui nous recrutons près de 150 stagiaires sur des fonctions cadres par an. Et plusieurs centaines sur des postes de conseillers de vente. Pour postuler, connectez-vous sur www.printemps.jobs

Question :

Chris : Bonjour Sabine, votre parcours professionnel m'intéresse car le milieu me plait... Je suis actuellement salariée et je souhaite me reconvertir car le métier que j'occupe actuellement ne m'épanouit plus... Merci de votre conseil.

Réponse :

Sabine Ichikawa : Il m'est difficile de vous répondre sans plus d'informations. Précisez votre formation, votre âge et votre métier actuel.

Question :

Soon : Participez-vous à des salon ou des forums ? Ou peut-on vous rencontrer?

Réponse :

Sandrine Guétin : Oui nous sommes régulièrement dans les forums écoles et des collaborateurs Printemps interviennent aussi auprès des étudiants. Afin d'en savoir plus connectez vous sur notre site de recrutement www.printemps.jobs

Question :

Coralie : Les étudiants de votre Master trouvent-ils tous du travail à la sortie ? Pouvez- vous donner des exemples de beaux parcours ?

Réponse :

Sabine Ichikawa : Tout dépend de la conjoncture mais nous avons de beaux parcours car le master a une solide réputation auprès des entreprises. Et le réseau des anciens facilite les contacts.

Question :

Dring93 : Bonjour, est-ce facile d'avoir une vie de famille quand on travaille dans la mode ?

Réponse :

Sandrine Guétin : Bien entendu, tout est une question d'organisation !
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)