Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

27/05/2009 à 17h00 - Les métiers du marketing

Discipline aux enjeux économiques majeurs, le marketing est la chasse gardée des diplômés d’écoles de commerce. Pour découvrir les meilleures formations et connaître les profils recherchés par les recruteurs ou les perspectives d'emploi, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Yannick Morillon - Responsable trade marketing pour Coca Cola France

Valérie Dailly - Conseillère et coordinatrice pédagogique du master spécialisé marketing management de l'ESSEC (Paris)

Question :

Valou : Valérie, pouvez-vous nous raconter précisément votre parcours ?

Réponse :

Valérie Dailly : J'ai obtenu un bac, puis j'ai fait une classe prépa grandes écoles et je suis entrée à l'ESSEC, et dans le cadre de l'école j'ai fait un stage assistant chef de produit chez Colgate. Là j'ai découvert ma voie et j'ai souhaité poursuivre dans le domaine du marketing. Je suis rentrée chez Pernod-Ricard en tant qu'assistante chef de produit, puis Rowntree Macintosh où j'ai été chef de produit sur les marques After Eights, Quality Street, etc. A ce moment là, je me suis intéressée à l'enseignement et au conseil. J'avais envie de transmettre ma passion. C'est ainsi que j'ai commencé à enseigner à l'ESSEC et aujourd'hui être conseiller pédagogique du mastère spécialisé marketing management de l'ESSEC.

Question :

Modérateur : Monsieur Morillon, quel est votre parcours ?

Réponse :

Yannick Morillon : J'ai commencé par une maîtrise d'anglais, que j'ai complétée par une école de commerce, Audencia. Dans ce cadre, j'ai effectué un an de stage en tant qu'assistant chef de produit chez HP. Après mon diplôme, j'ai été chef de secteur chez Danone, pendant 2 ans. Puis Category Manager produits frais et surgelés chez Carrefour, et je suis maintenant responsable Trade Marketing chez Coca-Cola depuis 18 mois. J'ai 34 ans.

Question :

Romain : Qu'est-ce que le marketing exactement ? Comment le définiriez-vous ? Nouch : Trade marketing ça veut dire quoi exactement ?

Réponse :

Yannick Morillon : Le trade marketing consiste à construire un partenariat ''gagnant-gagnant'' avec les enseignes de la grande distribution. Plus particulièrement, sur la partie promotion au sens large des produits. Nous choisissons avec les distributeurs quels produits nous mettons en promo, avec quelle mécanique promotionnelle, et sur quels prospectus. En complément, le trade marketing consiste à monter aussi des jeux-concours en magasin, pour développer les ventes des produits. Valérie Dailly : Le marketing est une science de gestion mais par extension c'est aussi un domaine de l'entreprise qui consiste à analyser et découvrir les besoins des consommateurs pour tenter d'y répondre et ainsi de les satisfaire. Cela se traduit par des lancements de produits nouveaux avec des prix qui correspondent à ce qu'attendent les consommateurs, à des endroits où ils souhaitent trouver ces produits. Pour cela il faut faire de la publicité et de la promotion. En satisfaisant les besoins des consommateurs, les entreprises s'assurent une bonne rentabilité.

Question :

Sacha : Est-ce que toutes les grandes entreprises ont un département marketing ? Est-ce qu'il existe des sociétés qui ne font que du marketing ? En résumé, où peut-on travailler, dans quelles genre d'entreprises ?

Réponse :

Yannick Morillon : Cela peut prendre des formes différentes, mais à partir du moment où une entreprise a quelque chose à vendre, elle fait du marketing, qu'elle ait un département spécialisé ou non. Certaines entreprises ne font, en effet, que du marketing mais uniquement sur des segments particuliers, comme du marketing relationnel ou promotionnel. Vous pouvez travailler soit dans un département marketing d'une grande entreprise, soit dans une entreprise spécialisée dans le marketing... tout dépend de votre projet professionnel.

Question :

illa : Je suis élève en seconde et mes profs me conseillent une école de commerce. Je suis en fauteuil roulant. Chez Coca cola, est-ce qu'il y a des personnes handicapées dans les départements marketing ?

Réponse :

Yannick Morillon : A ma connaissance, nous n'avons pas de personne en fauteuil dans notre département. Notre siège social est tout à fait accessible aux personnes handicapées. Chez Coca-Cola, nous avons un programme spécifique pour promouvoir la diversité au sein de l'entreprise. Valérie Dailly : Dans le cadre d'un programme Handimanagement, on essaye de former les futurs cadres à ce que sont les situations de handicap pour qu'ils les connaissent et qu'ils n'aient pas peur d'intégrer dans leurs équipes des personnes en fauteuil roulant. Et de toute façon, il y a des lois pour encourager l'embauche des personnes en situation de handicap. Et sachez que les entreprises ont du mal à trouver des personnes handicapées formées. L'ESSEC a mis en place des conditions d'accessibilité pour les étudiants en situation de handicap. Sachez que le directeur des études de l'ESSEC, Laurent Bibard, est lui-même mal voyant. N'hésitez pas aller au bout de vos rêves !

Question :

Bic : Dans le marketing peut-on avoir une vie de famille ou passe-t-on ses journées au bureau, en déplacement ?

Réponse :

Yannick Morillon : Nous avons un vrai équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Cet équilibre est un des piliers des valeurs Coca-Cola. C'est un métier où l'on passe la majeure partie de son temps au bureau, les déplacements dépendant de la dimension plus ou moins internationale du poste. Valérie Dailly : Je pense que c'est dans tous les postes à responsabilités, il faut essayer de mener à fond les choses. Et oui, on peut avoir une vie de famille. Le marketing est une fonction où il faut être très organisé et qui demande une discipline horaire. Il faut savoir s'arrêter et rentrer chez soi. Bien sûr, si vous rêvez d'être à 17h chez vous, il faudra choisir une entreprise qui permette cela !

Question :

Youri : Mr Morillon, qu'est-ce que c'est ''category manager'' ? Quel est votre rôle ? Sissi : Bonjour, pourriez-vous nous dire ce qu'est le category management ?

Réponse :

Yannick Morillon : Le rôle du Category manager est de développer le chiffre d'affaires de ses produits. Et à cette fin, il a en charge l'optimisation de sa gamme de produit, de son positionnement prix, et du merchandising de ses produits. En complément, il s'appuie également sur l'analyse d'études (Nielsen, etc.), pour prendre les décisions les plus pertinentes.

Question :

hesol29 : Quels sont les métiers du marketing ?

Réponse :

Valérie Dailly : Les métiers du marketing sont très variés. A côté du poste archétypal qui est chef de produit, on a des postes de chargé d'études marketing, de trade marketing, de category management, de marchandiser. Bien sûr pour chef de produit, il existe différent niveaux hiérarchiques (de l'assistant jusqu'au directeur marketing). A côté des titres, ce qu'il faut surtout regarder ce sont les contenus de missions. Pour une même mission, il peut y avoir différents intitulés qui peuvent souvent recouvrir le même job : chef de produit, brand manager, ingénieur d'affaires, chef de marché.

Question :

Delphine. D : M. Morillon, la vente et le marketing sont très liés, pensez-vous que votre poste de chef de secteur ait été un plus pour assurer vos fonctions dans le marketing ?

Réponse :

Yannick Morillon : Le métier de chef de secteur (commercial en charge d'une région) est pour moi un passage indispensable pour être un bon marketeur. Car il permet de mieux comprendre ses clients en situation d'achat.

Question :

Delphine. D : Pourriez-vous, M. Morillon et Mme Dailly, nous dire ce que vous aimez, ce qui vous passionne et ce qui vous motive dans le marketing ?

Réponse :

Valérie Dailly : Principalement c'est la variété la diversité à la fois des missions qui sont confiées, des contacts que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'entreprise (par exemple avec les usines, les agences de publicité, de packaging, etc.). Par ailleurs, c'est la responsabilité qu'on a vis-à- vis du produit, on doit le développer, le faire grandir et le gérer et en ce sens on a également une responsabilité financière. Enfin, on a un rôle de coordinateur et de chef d'orchestre! Yannick Morillon : Ce qui me satisfait le plus, c'est d'être à l'interface avec différents services, et de mener des projets de leur naissance à leur mise en place, de bout en bout. Et c'est également avec Coca-Cola, l'occasion unique de participer à des lancements d'envergure, comme Coca-Cola Zéro.

Question :

Delphine. D : Mme Dailly, pourriez-vous nous précisez le type de profil recherché à l'ESSEC ? Un projet professionnel est-il indispensable ?

Réponse :

Valérie Dailly : A l'ESSEC, on a en fait 3 sources de profils recherchés. Pour la grande école ESSEC, on recherche des profils d'étudiants qui sortent de classe préparatoire. Pour le mastère spécialisé marketing management, on recherche des étudiants avec une première compétence (pharmacien, juriste, ingénieur, designer...) pour compléter avec une formation marketing. Enfin, pour l'école post bac (EPSCI), on recherche des bacheliers cherchant d'abord une carrière sur l'international. Ces 3 profils sont bien sûr recherchés pour le marketing. Le projet ne doit pas être définitif mais c'est bien d'avoir des idées sur ce qu'on veut faire plus tard.

Question :

fred : Comment bien choisir sa formation pour débuter dans le marketing ? Faut-il être d'un bon milieu pour avoir déjà un réseau ?

Réponse :

Yannick Morillon : Je pense que la meilleure formation reste l'école de commerce. Aujourd'hui, ces écoles travaillent beaucoup avec leur réseau : un étudiant peut ainsi appeler un ancien pour avoir un conseil, trouver un stage, etc. Le réseau se crée par l'école, et donc tous les étudiants partent sur un pied d'égalité. Valérie Dailly : Si vous en avez les capacités et la volonté, il faut faire une grande école de commerce qui sera la meilleure des garanties pour débuter, en raison de l'excellence des formations et des réseaux dont l'école dispose. A l'ESSEC, on favorise la diversité par les milieux sociaux. Il y a ainsi des bourses proposées et plus de 15 000 stages arrivent chaque année à l'ESSEC.

Question :

Trucly : Faut-il être forcément bilingue anglais ? Vous nous conseillez d'autres langues pour du marketing à l'international ?

Réponse :

Yannick Morillon : Il n'est pas nécessaire d'être bilingue en anglais, mais il faut pouvoir comprendre et se faire comprendre dans cette langue. En complément, l'espagnol est une 2e langue que je conseille fortement.

Question :

Pitchoune : Avec la crise, votre master rencontre-t-il des difficultés à insérer ses jeunes diplômés ?

Réponse :

Valérie Dailly : Evidemment, la crise a diminué les offres sur le marché. Néanmoins grâce à la formation dispensée par notre mastère, nos étudiants parviennent toujours à accéder au marché de l'emploi, même si cela prend un peu plus de temps et même si ils doivent également aller vers des entreprises plus petites, vers les services et être prêt à aller sur le terrain. Aujourd'hui le monde change, il faut que les jeunes s'adaptent. Ils ne feront pas carrière dans la même entreprise toute leur vie. Ils changeront d'entreprises et de lieux géographiques. Peut-être faut-il oublier le fameux CDI et accepter un VIE à l'international ou un CDD de longue durée !

Question :

pierrotdelille : Bonjour, je suis en 3e et je me demande si dans le marketing il peut y avoir un aspect un peu artistique ? Est-ce qu'on est amené à imaginer des packagings, des logos ?

Réponse :

Yannick Morillon : Vous avez tout à fait bien cerné le marketing... En effet, il y a une partie artistique, pour les publicités, les packagings, le design des logos, etc. En général, cette partie artistique est effectuée par des agences de communication, et n'est pas traitée en interne par les grandes entreprises. Cependant, c'est le marketing qui fait son choix parmi les différentes créa proposées. Donc un sens artistique est indispensable.

Question :

Chinagora : Est-ce que beaucoup de vos étudiants partent à l'étranger Mme Dailly ? Quel est le pourcentage à peu près ?

Réponse :

Valérie Dailly : Sur nos promotions mastère marketing, on a 15 % d'étrangers, et sur nos anciens on a de 20 à 25 % d'entre eux qui ont effectué un passage à l'étranger durant leur carrière. C'est une proportion plutôt forte.

Question :

julienor : Bonjour, je voudrais savoir si je peux faire un stage marketing chez Coca-cola? Où puis-je postuler ? Pouvez-vous m'aider ? merci.

Réponse :

Yannick Morillon : Bien sûr, nous avons de nombreuses offres de stage en marketing. Il est très simple de postuler en se rendant sur le site www.recrutement.coca-cola-entreprise.fr Nous avons des stages de 6 mois ou 1 an. Et le processus de recrutement est assez court. Nous recherchons avant tout des personnalités partageant nos valeurs d'enthousiasme, d'esprit d'équipe et d'excellence.

Question :

Delphine. D : Selon vous, quels secteurs offrent le plus de débouchés pour les années à venir ?

Réponse :

Valérie Dailly : Bien sûr, en grande consommation et en luxe, qui sont les domaines historiques et phare du marketing, il y aura toujours des postes. Mais le gros des postes en devenir, se trouvent dans les activités de service que ce soit auprès des personnes ou des entreprises (par exemple, le marketing dans le tourisme, ou niveau des logiciels de conseil et puis en B to B, exemple en photovoltaïque et autres nouvelles énergies).

Question :

Sweb : Bonjour Mr Morillon, je souhaiterais avoir une idée de ce qu'on gagne chez Coca quand on travaille dans le marketing ? Par exemple, combien gagnez-vous ?

Réponse :

Yannick Morillon : Les salaires dans le marketing chez Coca-Cola dépendent du poste occupé et de l'expérience professionnelle. Un marketeur débutant peut gagner de 30 à 40 000 euros par an.

Question :

grisgris : Quelles sont les qualités recherchées chez un chef de produit ? En général et en particulier chez Coca ?

Réponse :

Yannick Morillon : Les qualités principales d'un chef de produit sont l'organisation, la rigueur, et la réactivité. Chez Coca-Cola, il faut également partager notre passion pour nos produits.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)