Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

19/02/2008 à 17h00 - Les métiers du tourisme

Première industrie de service en France, le tourisme recrute chaque année plus de 30 000 personnes. Pour connaître les formations les plus adaptées, les profils recherchés par les recruteurs et les perspectives d'emploi, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Nadia Sebbane - DRH chez Go Voyages

Pierre-Yves Hudault - Responsable de la formation aux métiers du tourisme au Comité régional du tourisme

Question :

Yesmen : Quels sont les différents métiers de ce secteur ? Et ceux qui recrutent le + ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : Les métiers de l'hôtellerie et la restauration sont certainement ceux qui recrutent le plus. Les métiers de bouche, de salle, le service... Les métiers d'accueil, de réception, de l'étage, femmes de ménage etc. C'est le secteur où il y a de fortes tensions sur le marché du travail : 15 000 offres d'emplois non satisfaites sur l'Ile-de-France ! Il y a aussi les métiers du voyage dont va parler Nadia, et ceux qui concernent les institutions et organismes à but non lucratif (comités régionaux et départementaux du tourisme, offices de tourisme), et communautés de communes. Ce sont des métiers du développement local, de l'accueil et de l'information, qui sont certainement les plus nombreux. Au niveau du département et de la région, des métiers de la promotion et de la communication. Nadia Sebbane : Dans le domaine de l'e-commerce, nous recrutons également régulièrement des webmasters... Des télé opérateurs pour la vente de voyage en ligne et principalement des personnes multilingues.

Question :

Quentin : C'est quoi les études les plus demandées dans le secteur ? Un BTS ? Une licence pro ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : Les plus demandés : les BTS, pour ce qui concerne l'hôtellerie et la restauration ou le voyage. Même chose en ce qui concerne l'accueil et l'information. Ce sont les formations qui insèrent le mieux les jeunes sur le marché du travail. On constate que 6 à 7 mois après le bac, plus de 76 % des BTS tourisme ont un travail. En-dessous (bac pro, BEP...) les chiffres tombent fortement. Plus on est formé, mieux on trouve du travail ! Sur les autres métiers de l'institutionnel, on est plutôt sur les bac + 4/ + 5.

Question :

bouh! : En tant que DRH, Nadia, vous privilégiez quels profils dans vos recrutements ?

Réponse :

Nadia Sebbane : Nous privilégions les BTS vente et production touristique, mais également des licences professionnelles, etc. La formation touristique n'est pas indispensable, puisque nous recrutons également des profils de personnes volontaires, souhaitant apprendre un métier ainsi que des personnes multilingues.

Question :

Baby : Nadia, comment doit-on postuler chez Go ? Comment se passent les recrutements ?

Réponse :

Nadia Sebbane : Pour postuler chez GO Voyages, il est possible d'adresser des candidatures spontanées ou de répondre en ligne aux annonces sur govoyages.com. Toutes nos annonces sont également diffusées sur les sites de l'ANPE et de l'APEC. Pour les recrutements, si votre profil est retenu, vous serez contacté par une chargée de recrutement pour une première sélection, et ensuite par le chef de service. Nous organisons également des recrutements collectifs. Les entretiens de groupe (environ 10 personnes) se déroulent sur une après-midi avec des tests écrits suivis d'entretiens individuels.

Question :

gaellecorbin : Il est difficile de trouver une place dans un office, quelle est la meilleure stratégie pour y parvenir ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : Il faut au minimum un BTS. Essayez les stages ! Attention, il n'y a pas énormément d'emplois dans les OT, particulièrement en Ile-de-France. Nous venons d'absorber un organisme qui fait de l'accueil et de l'information aux aéroports, et au Carrousel du Louvre, nous avons une quarantaine d'agents d'accueil. L'OT de Paris, c'est un peu plus sur l'année. Et on compte 5 à 6 gros OT en Ile-de-France, qui tournent autour de 15 à 20 agents d'accueil sur l'année. Il y a beaucoup d'emplois saisonniers.

Question :

petitindien : Y a-t-il un taux de turn-over important chez les agents de réservation ?

Réponse :

Nadia Sebbane : Effectivement le call center génère un taux de turn-over important, notamment parce que beaucoup d'employés évoluent vers d'autres services. Pierre-Yves Hudault : Dans toutes les professions du tourisme, il y a un turn-over important, particulièrement dans l'hôtellerie et la restauration, mais aussi dans les métiers de l'accueil et de l'information. Ce turn-over est lié à des conditions de travail qui sont parfois difficiles (horaires, décalage, coupures dans la journée...). Nadia Sebbane : Les évolutions se font surtout vers des postes techniques mais également des postes d'encadrement, management etc. Pierre-Yves Hudault : On ne reste pas longtemps dans ces métiers, c'est le problème qu'il faut impérativement régler au cours des prochaines années. Il faudra améliorer les salaires, les conditions de travail, et donner plus de perspectives de carrière.

Question :

Wouh : Combien on gagne chez Go Voyages en débutant ?

Réponse :

Nadia Sebbane : Un agent de voyage débutant intègre l'entreprise au SMIC plus une rémunération variable liée aux objectifs. Néanmoins, il existe de rapides perspectives d'évolution.

Question :

Tarek : Combien on est payé quand on débute dans ce secteur ? Est-ce qu'on évolue vite ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : On débute souvent au SMIC. Dans les OT et organismes institutionnels, il y a une convention collective avec un salaire un peu supérieur au SMIC et des conditions plutôt bonnes. L'évolution, dans l'hôtellerie restauration, se fait selon la convention collective. Dans l'hôtellerie de chaînes, on a beaucoup plus de possibilités d'évolution car on rentre dans un système très cadré, avec des plans de formation, etc. La seule possibilité d'évoluer dans tous ces métiers, c'est vraiment de se former !

Question :

petitindien : Avez vous une politique d'insertion des travailleurs handicapés ?

Réponse :

Nadia Sebbane : Oui, effectivement, nous avons une volonté d'intégration de travailleurs handicapés, notamment via la mise en place d'un partenariat avec le SERAC qui forme des agents de voyage malentendants ou malvoyants.

Question :

Loire : Recrutez-vous chez Go voyages des commerciaux? Quels sont leurs avantages ? Plutôt des primes sur les ventes ou voyages à moindre prix ?

Réponse :

Nadia Sebbane : Oui, nous recrutons des commerciaux chez GO Voyages, ils bénéficient de primes sur les ventes.

Question :

pirouette : Bonjour, quelles langues sont les plus importantes pour travailler dans l'hôtellerie en Ile-de-France ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : L'anglais, l'anglais, l'anglais !!! Aujourd'hui, pour travailler dans l'hôtellerie, l'anglais est obligatoire, avec une 2e langue étrangère quelle qu'elle soit.

Question :

tulane : Je connais Go voyages plutôt sur Internet, possédez-vous des agences physiques ? Combien en France ?

Réponse :

Nadia Sebbane : Oui, nous avons une agence à Paris, au 118 rue Réaumur 75002 Paris.

Question :

Caroma : Y a-t-il des opportunités en ce moment dans les organismes institutionnelles, pour des bacs + 5 ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : On a recruté récemment ce genre de profils... Donc les perspectives sont faibles dans l'immédiat. Mais n'hésitez pas à postuler !

Question :

Tulane : Lorsque qu'on travaille chez Go voyages a-t-on des avantages sur les billets d'avions... en gros voyage-t'on plus?

Réponse :

Nadia Sebbane : Lorsque vous travaillez chez GO Voyages, vous bénéficiez de toutes les promotions "agent de voyage" proposées par les compagnies aériennes et les tour-opérateurs. Par exemple aujourd'hui il y avait une promotion pour un vol Paris- New York à 276 euros (Hors taxes aéroport). En général les offres s'appliquent hors périodes de vacances scolaires.

Question :

Jean-Philippe : Quels sont les différents postes que l'on peut trouver dans un CRT ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : Dans un CRT, on trouve des chargés de mission dans les domaines de la communication, d'internet, de la promotion, du développement et de l'ingénierie, des études et de l'observation. Au CRT Ile-de-France, c'est particulier car nous avons tout un pan nouveau sur l'accueil et l'information, avec beaucoup d'agents d'accueil, managers de site, superviseurs... Et nous sommes en train de monter un service commercial.

Question :

petitindien : Chère Nadia, j'ai une formation en RH, recrutez-vous actuellement ?

Réponse :

Nadia Sebbane : Malheureusement cher Petitindien, notre effectif est complet actuellement au service ressources humaines, néanmoins si vous recherchez un stage pour cet été, nous pouvons étudier votre candidature.

Question :

badaboum : Avec les attentats, etc. le tourisme marche bien quand même ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : Oui bien sûr, on est reparti à la hausse après une chute due au 11 Septembre. Aujourd'hui, nous avons retrouvé et même dépassé les chiffres de fréquentation que nous avions en 2000. Les prévisions d'ici à 2020 du tourisme mondial sont en forte hausse. On pense qu'en France on aura 106 millions de touristes, peut-être 110 par an, en 2020. L'Ile-de-France sera une des principales destinations qui en profitera. Nadia Sebbane : Malgré la situation géopolitique actuelle, on ne peut pas dire que le secteur du tourisme soit vraiment touché. Pierre-Yves Hudault : Il y aura sans doute une modification des modes de tourisme, si ça devient plus cher et qu'on continue à polluer davantage, on viendra peut-être vers des plus gros porteurs, mais moins souvent et plus longtemps.

Question :

badaboum : Et dans les emplois de tourisme purs genre animateur, guide ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : Les guides, qui sont en principe une profession réglementée et protégée, sont aujourd'hui malheureusement concurrencés par les tour-opérateurs qui ont leurs propres guides interprètes, tout ça pour des réductions de coût. C'est une profession intéressante, mais où il faut se battre pour survivre ! Les conditions sont meilleures lorsqu'on travaille comme guide-interprète au sein d'un OT.

Question :

gigi : Go voyages est-il une agence ou il fait bon vivre ? Qu'est-ce qui vous démarque de vos concurrents ?

Réponse :

Nadia Sebbane : GO Voyages est un entreprise jeune et dynamique... Par rapport à la concurrence nous privilégions énormément la mobilité interne. De nombreux postes de direction ont été pourvus par des anciens stagiaires, par exemple notre directeur marketing ou notre directrice financière adjointe. GO Voyages tient à donner sa chance aux jeunes.

Question :

Mirif : Age maximum de recrutement pour les personnes en contact avec le public ? Quel degré de maîtrise d'une langue étrangère est-elle obligatoire pour accéder à un métier du tourisme, en contact direct ou non avec du public ?

Réponse :

Pierre-Yves Hudault : Il n'y a pas d'âge maximum. Il faut du sourire, de la culture, et des langues ! Sur les langues : 2 langues dont l'anglais impératif, pour tous les métiers de l'accueil et du commerce. L'anglais doit être courant.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)