Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

23/05/2007 à 17h00 - Les métiers de la banque

Malgré la crise, le secteur de la banque continue à recruter de façon importante. Pour connaître les formations les plus adaptées, les profils recherchés et les perspectives d'emploi, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invitées.

Les invités

Anne Rayon - Responsable du recrutement et de l'alternance chez LCL

Adeline Claquin - Directrice du CFA des Métiers de la Banque Paris Ile-de-France

Question :

Toufou : Qu'est-ce qui vous a donné envie de travailler dans ce secteur ? Cela ne fait pas forcément rêver quand on est jeune...

Réponse :

Adeline Claquin : Je suis arrivée dans la banque par hasard, puisque je parlais plusieurs langues et que mon profil intéressait une salle de marché. En réalité, j'ai finalement été affectée au rôle de conseiller entreprise dans une agence où j'ai découvert un métier commercial très riche. En effet, on est en contact avec les chefs d'entreprise sur des secteurs d'activité très différents. Et lorsque l'on est un peu curieux, c'est très enrichissant. Anne Rayon : J'ai commencé par faire un stage de fin d'études dans la banque, et je me suis rendue compte qu'il y a beaucoup de métiers différents à exercer, et une culture d'évolution au sein de la banque. Chez LCL, par exemple, on peut commencer comme chargé d'accueil dans une agence et progresser via des diplômes internes sur des postes à responsabilités, soit dans le commercial, soit dans d'autres fonctions comme les RH, le marketing... Il y a une très forte mobilité géographique et fonctionnelle, donc tous les 2-3 ans on peut changer de poste voire de métier.

Question :

Fortune : Il faut avoir quel diplôme pour travailler dans la banque ?

Réponse :

Adeline Claquin : Il est possible d'entrer dans le secteur bancaire à partir de bac + 2, jusqu'à bac + 5. Les premiers métiers sont ''chargé d'accueil au guichet'', puis on peut évoluer vers des postes de "conseiller clientèle de particuliers ou professionnels". Et ensuite prendre une sous direction en agence, ou une direction. A bac + 5 on accède assez rapidement à un poste à responsabilités, majoritairement en qualité de conseiller d'entreprise ou analyste crédit - selon les banques.

Question :

bilou : Embauche-t-on plus de femmes que d'hommes dans la banque ?

Réponse :

Anne Rayon : Globalement, on a plus de femmes qui postulent que d'hommes. C'est un métier, en effet, qui a tendance à se féminiser. Peut-être moins sur les niveaux bac + 5.

Question :

Morgan : Je serai l'année prochaine en BTS MUC en alternance, est-ce possible de réaliser cela au sein du Crédit Lyonnais ?

Réponse :

Adeline Claquin : De façon générale, c'est possible mais il existe un BTS banque plus particulièrement adapté aux métiers de la banque. Le CFA des métiers de la banque et de la finance forme au BTS banque en alternance, il propose également des contrats en alternance avec l'ensemble des établissements bancaires de la région parisienne. Anne Rayon : Nous, au LCL, nous travaillons avec des écoles partenaires et si vous avez vraiment le projet professionnel de travailler dans la banque, il vaut mieux choisir un BTS banque avec le CFA des métiers de la banque et de la finance. Nous travaillons aussi avec les CFA de notre groupe Crédit agricole, plutôt sur des DUT tech de co.

Question :

Jack : J'ai 20 ans, je suis en terminale scientifique, je suis à la recherche d'une banque pour un BTS banque en alternance c'est très dur d'en trouver ! Avez-vous quelques conseils qui pourront me servir dans cette démarche ou lors d'entretien ?

Réponse :

Adeline Claquin : Il faut vous rendre sur le site www.banque-apprentissage.com où l'on peut déposer son dossier en ligne qui sera, après un entretien téléphonique et des tests pour analyser les motivations du candidat, transmis aux établissements bancaires, partenaires, qui recrutent.

Question :

Audrey : Bonjour, j'ai un BTS en économie sociale et familiale, et j'ai 25 ans. Je travaille actuellement à la sécurité sociale. Les métiers de la banque m'intéressent beaucoup (accueil, conseillère...), mais à chaque fois que j'ai postulé, on m'a reproché de ne pas avoir de bagage commercial. Est-ce vraiment une grosse barrière ? Car je suis quelqu'un qui apprend vite, et je pense qu'on nous forme quand on rentre dans une banque.

Réponse :

Anne Rayon : Le diplôme est une chose, mais ce qu'on recherche surtout ce sont des gens avec un profil commercial. Cela s'apprend en partie, mais il faut des aptitudes au départ ! Tout ne s'apprend pas pour être un bon commercial. Il faut dans le CV que vous ayez des références qui montrent que le commercial vous intéresse. Adeline Claquin : C'est aujourd'hui la banque de réseau qui recrute le plus grand nombre de collaborateurs et qui recherche particulièrement des profils commerciaux pour être au contact de la clientèle, en agence, et vendre les produits et services bancaires. Plus que le diplôme acquis, c'est ce critère d'aptitude à la vente qui permettra le recrutement dans un établissement bancaire.

Question :

Kiwi : Quels sont les postes les plus recherchés aujourd'hui chez LCL ?

Réponse :

Anne Rayon : Nous recrutons en majorité sur les métiers commerciaux, à 90 %, c'est-à-dire sur les métiers du réseau, des postes comme chargé d'accueil, conseiller commercial particuliers, conseiller clientèle professionnel, gestion de patrimoine, et sur le marché des entreprises. Sur le marché des particuliers, nous sommes sur des recrutements à bac + 2 ou + 3 (BTS NRC, MUC, banque.., DUT tech de co, licence professionnelle commerce ou banque). Sur le marché des professionnels, la clientèle haut de gamme et l'entreprise, nous sommes sur des profils bac + 5, écoles de commerce ou master banque finance.

Question :

Papy : Est-ce que vos contrats d'alternance débouchent souvent sur des CDI ?

Réponse :

Adeline Claquin : Oui ! C'est dans cette optique que nous travaillons au CFA, avec nos partenaires banquiers. L'objectif de l'alternance est d'obtenir un diplôme mais surtout de permettre une embauche en CDI, dans la banque, à l'issue de la formation. Le suivi pédagogique que nous mettons en oeuvre a pour but de faciliter cette insertion professionnelle. Anne Rayon : Pour LCL, le recrutement en alternance est vraiment une voie privilégiée pour rentrer chez nous en CDI à l'issue de la période d'alternance. En effet, pour l'entreprise, cette période d'alternance permet d'observer le candidat en situation, et pour le jeune, cela lui permet de voir si c'est vraiment le métier qui lui plait, donc tout le monde est gagnant. La politique d'alternance se fait vraiment dans une optique de pré-recrutement.

Question :

Alexandra : Bonjour, j'ai dix sept ans et demi et je passe mon BEP vente cette année, je souhaite faire un bac pro l'année prochaine, les banques recrutent-elles des jeunes en alternance ?

Réponse :

Adeline Claquin : Non, les premiers recrutements se font post-bac, en BTS banque.

Question :

Benjamin : Je suis étonné par votre réponse lorsque que vous dites que pour être chargée d'accueil il fallait avoir un bac + 2. Je trouve cela très étonnant...

Réponse :

Anne Rayon : L'entrée sur un poste de chargé d'accueil n'est pas une finalité en soi, mais un poste de départ pour évoluer ensuite au sein de l'entreprise en fonction de son potentiel. C'est le poste où l'on apprend les bases des techniques bancaires, donc il est fondamental avant de pouvoir se parfaire techniquement et commercialement. Adeline Claquin : Pour être précise, un bac + 2 non spécialisé permet d'accéder à un poste de chargé d'accueil. Le BTS banque, plus ciblé et complété par la période d'alternance, débouche en principe - suivant les établissements - sur un poste de conseiller clientèle de particuliers. L'alternance est valorisée comme une expérience professionnelle à part entière. Bien entendu, il est possible d'évoluer....

Question :

Yann : Etes-vous ouverts aux personnes provenant de la finance de marché ou ne cherchez-vous que des profils commerciaux ?

Réponse :

Anne Rayon : Chez LCL, nous sommes recentrés sur la banque de détail, donc votre profil sera plutôt orienté sur une autre filiale du groupe Crédit Agricole, qui s'appelle Calyon.

Question :

Liloooooooo : Y a-t-il une différence de salaire entre un bac + 2 et un bac + 3 ?

Réponse :

Adeline Claquin : A l'issue d'un BTS banque en alternance ou d'une licence professionnelle banque, on accède au même métier qui est celui de conseiller clientèle de particuliers et la rémunération est sensiblement la même... Ce qui fait la différence : le potentiel commercial !

Question :

Yann : Doit-on forcément préalablement passer par le guichet pour espérer atteindre des postes "plus haut placés" comme chargé d'affaire entreprise par exemple ?

Réponse :

Anne Rayon : En ce qui nous concerne, nous ne recrutons pas directement sur le poste de chargé d'affaires entreprises pour quelqu'un qui n'a pas d'expérience. Le poste d'entrée sur le marché des entreprises est un poste d'analyste de crédit, pour lequel nous recrutons des bac + 5 (école de commerce ou master banque et finance). Le principal pré-requis pour ces métiers, c'est d'avoir une formation en analyse financière, et un stage en banque sera un plus, et même une voie d'entrée.

Question :

Reno : Hello, je suis un jeune français vivant aux USA et je travaille pour Bank of America en tant que responsable de clientèle. Est-ce possible pour moi d'accéder au même poste en France sans diplômes français ? Merci.

Réponse :

Adeline Claquin : De mon point de vue, c'est surtout l'expérience d'un métier qui compte. Si le métier exercé chez "Bank of America", s'assimile à un métier bancaire français, cela doit être possible ! Anne Rayon : Pour quelqu'un d'expérimenté dans le domaine bancaire, le diplôme n'a que peu d'importance : c'est l'expérience qui prime. Ce profil peut intéresser une filiale comme Calyon.

Question :

Benjamin : Quels sont les salaires proposés ? Peut-il y avoir des évolutions ?

Réponse :

Anne Rayon : Un chargé d'accueil commence chez nous entre 19 et 25.000 euros bruts par an. Ensuite, suivant vos aptitudes, c'est vous qui faites votre carrière, vous pouvez progresser rapidement, sachant qu'il ya d'énormes opportunités à saisir en ce moment et dans les années à venir.

Question :

Miki : Quelles sont les missions que vous donnez à l'étudiant en licence pro banque ?

Réponse :

Adeline Claquin : Pendant l'année d'alternance qui mène au diplôme de licence pro Banque, si le jeune n'a pas d'expérience bancaire au préalable, il démarrera au guichet les premiers mois pour apprendre les produits bancaires et les techniques de base. Les mois suivants, il évoluera progressivement vers un poste de conseiller clientèle en participant, en binôme, à des entretiens clientèles avec un conseiller expérimenté. A l'obtention du diplôme, il est en principe en capacité de prendre un poste de conseiller clientèle en autonomie.

Question :

Liloooooooo : Je suis actuellement en 2e année de BTS Commerce International. Je suis tentée de m'arrêter là, mais on me conseille de poursuivre en licence professionnelle banque, quel serait le plus choix le plus judicieux pour travailler dans le secteur bancaire ?

Réponse :

Anne Rayon : La meilleure solution serait de continuer en licence pro banque, en alternance dans un établissement bancaire. Cela vous permettrait à la fois de commencer à être salariée tout en poursuivant vos études. Cette expérience vous permettra ensuite de choisir votre voie en connaissance de cause.

Question :

Bobijol : Je suis actuellement en master 1 gestion finance contrôle et je voudrais arrêter mes études. Est-ce que la banque recrute des masters première année ?

Réponse :

Adeline Claquin : Chaque établissement a sa propre politique de recrutement. Néanmoins, compte tenu de l'intitulé de ce M1, et sans en connaître le contenu détaillé, il me semble qu'une poursuite en M2 sur un Master ciblé banque- assurance serait plus indiquée pour une intégration rapide dans la banque.

Question :

Roulette : Vous prenez combien de personnes en alternance ?

Réponse :

Anne Rayon : Chaque année, nous accueillons à la rentrée de septembre-octobre plus de 500 jeunes en contrat d'alternance (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation) sur toute la France. En majorité, ce sont des bac + 2 ou 3, mais il y a de plus en plus de bac + 5 avec des écoles de commerce ou des universités, puisque ces formations s'ouvrent peu à peu à l'alternance. Nous ouvrons à l'alternance en priorité les postes sur lesquels nous avons des besoins continuels de recrutements en CDI.

Question :

Miki : Avez-vous des conseils pour l'alternance ?

Réponse :

Adeline Claquin : Oui ! La formation en alternance est exigeante car il est assez difficile de mener de front une formation et une vie professionnelle. Cela demande une grande motivation, beaucoup d'organisation et une bonne capacité de travail. En revanche, l'intérêt est de pouvoir mettre en pratique, très vite, les enseignements théoriques ; cela facilite l'assimilation.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)