Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

22/11/2006 à 17h00 - Les métiers du social

Professionnels de l'écoute, de l'aide et du conseil, les travailleurs sociaux interviennent auprès de publics en difficultés passagères ou permanentes. Pour découvrir ces métiers exigeants, connaître les voies d’accès aux différentes écoles et les carrières possibles, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Olivier Cany - Directeur de l'AFORTS (Association française des organismes de formation et de recherche en travail social)

Stéphanie Valon - Educatrice spécialisée dans un service de pédopsychiatrie

Question :

Regg : A quoi ça sert l'AFORTS ? Vous faites quoi exactement ?

Réponse :

Olivier Cany : L'AFORTS est un réseau qui fédère les centres de formation (130) sur toute la France. Ces centres préparent aux métiers de l'intervention sociale. Il informe les personnes sur les métiers et les débouchés de ce secteur d'activité.

Question :

Karim : Faut-il faire quelles études pour travailler dans le social ? Faut-il forcément avoir le bac ?

Réponse :

Olivier Cany : On peut rentrer à plusieurs niveaux dans le travail social : sans qualification, c'est le cas par exemple pour les formations d'auxiliaire de vie sociale ou d'aide médico-psychologique. On peut aussi rentrer avec un diplôme de type bac +5, pour les métiers de direction et les fonctions d'expert ou de chef de projet. Il y a 14 diplômes en tout, permettant d'accéder à des emplois dans le champ social, du niveau V (BEPCAP) au niveau I (bac + 5).

Question :

Lili : Comment entrer dans le "social" à 38 ans ? Quelle formation conseillez-vous ?

Réponse :

Olivier Cany : On peut trouver un emploi dans le champ social à tous les âges de la vie. Et pas seulement en ayant au préalable un diplôme. Le diplôme est souvent une condition de maintien dans l'emploi, mais pas forcément d'accès. Vous pouvez commencer par essayer d'avoir une activité bénévole au sein d'une association ou d'un centre social. Et forte de cette expérience, commencer à repérer les emplois existants et postuler spontanément. L'expérience est importante !

Question :

Helene : A part éducateur spécialisé, quels sont les autres métiers du social ?

Réponse :

Olivier Cany : Il y a 3 grandes familles de métiers : les métiers de l'aide (aide à la personne -handicapée ou âgée, aux familles, aux populations en difficultés) ; les métiers éducatifs (éducation des personnes en situation de handicap, en difficultés sociales, et de l'enfance au sens large) ; et la 3e famille, ce sont les métiers de l'animation (sportive, loisirs, etc.).

Question :

Titi : Est-ce que ça recrute beaucoup, dans le social ?

Réponse :

Olivier Cany : Le secteur social est un secteur en expansion. Cependant, il ne recrute pas de la même manière selon les régions et selon les métiers. Le secteur de l'aide à domicile recrute actuellement de manière importante. Les autres secteurs recrutent aussi pour renouveler la pyramide des âges, mais de manière moins importante.

Question :

Bella : Stéphanie, comment est venue votre vocation ?

Réponse :

Stéphanie Valon : Je gardais des enfants quand j'avais 15 ans et je m'occupais d'un petit garçon qui avait des troubles autistiques. C'est comme ça que ma vocation est née. Quand j'ai eu mon bac, j'ai fait une école pour préparer les concours et connaître un peu mieux le métier.

Question :

pupucettedu13 : je m'appelle Jennyfer, j'ai 15 ans et je suis en troisième professionnelle et je voudrais faire un CAP petite enfance, mais c'est possible de me trouver d'autres métiers ?

Réponse :

Olivier Cany : Avec un CAP petite enfance, on peut travailler en halte-garderie notamment, on peut également aujourd'hui devenir assistante maternelle. Il est aussi possible de préparer son entrée dans une école de formation au travail social, pour y suivre des formations d'auxiliaire de vie sociale pour s'occuper de personnes âgées ou pour préparer des formations d'aide médico-pyschologique, pour s'occuper de personnes âgées ou handicapées.

Question :

educpse.com : Quelle est la mission d'un éducateur spécialisé dans un hôpital ?

Réponse :

Stéphanie Valon : Ca dépend du lieu où l'on travaille dans l'hôpital. Moi, je travaille pour un centre d'accueil thérapeutique à temps partiel avec une équipe pluridisciplinaire. Dans cette équipe soignante, je conserve mon rôle d'éducatrice.

Question :

Milou33 : Quelles sont les régions qui recrutent le plus ?

Réponse :

Olivier Cany : C'est d'abord la région parisienne, et le Nord Pas-de-Calais. Rhône-Alpes aussi. En gros, ce sont les grands centres urbanisés. Il y a aussi des besoins de recrutement en zones rurales, plus ponctuels, mais tout aussi importants, notamment sur les métiers d'aide à la personne et d'animation, le développement local, lutte contre l'isolement...

Question :

Arthur : Les horaires de travail d'un éducateur spécialisé sont-ils décalés ? Quels sont vos horaires de travail ?

Réponse :

Stéphanie Valon : Tout dépend du lieu où la personne souhaite travailler. En internat, c'est plutôt en matinée ou en soirée. Moi, j'ai des horaires plus classiques, de type 8 h - 17 h.

Question :

Carré : Après un bac ES, à 18 ans, quelles sont les formations du domaine social accessibles en alternance ? Vers quels employeurs se tourner ?

Réponse :

Olivier Cany : Pour l'instant, les formations de moniteur-éducateur et d'éducateur spécialisé sont accessibles en alternance, via un contrat de professionnalisation. A moyen terme, toutes les formations au travail social de niveau 3 seront accessibles par l'apprentissage. Une précision : les formations au travail social sont toutes des formations en alternance. Elles comportent toutes un volume horaire important de stages en établissement ou service. Au niveau des employeurs, ce sont majoritairement les employeurs privés (associations essentiellement) qui recrutent par cette voie. Très peu les collectivités locales.

Question :

Matt : Est-ce que vous vouliez travailler avec des enfants dès le début, ou ça s'est fait comme ça ?

Réponse :

Stéphanie Valon : J'ai toujours voulu travailler avec des enfants. Dès l'âge de 12 ans, je gardais des enfants mais c'est cette expérience avec ce petit garçon autiste qui a été déterminante. On apprend toujours des choses. Je travaille en pédopsychiatrie et il y a parfois des déceptions lorsque les enfants progressent puis régressent. On apprend alors à gérer cette déception !

Question :

Milou33 : Les concours d'entrée dans les IRTS sont-ils difficiles ?

Réponse :

Olivier Cany : Oui et non. Ils ne sont pas spécialement difficiles, mais très sélectifs. Les écoles reçoivent beaucoup de candidatures, mais ne peuvent admettre qu'un nombre limité de stagiaires. Il est donc difficile d'accéder à ces formations. La sélection s'opère aujourd'hui principalement sur le degré d'expérience et de motivation des candidats.
Stéphanie Valon : Oui, ils sont difficiles. Il faut suivre l'actualité pour avoir une chance d'avoir l'écrit. Pour les oraux qui suivent lorsqu'on est admissible, c'est sur le profil, l'expérience, le travail de groupe, bref sur le côté "humain" qu'on est jugé !
Olivier Cany : Finalement, les écoles recrutent d'abord des personnes fortement motivées et disposant d'une maturité suffisante pour dispenser de l'aide à des personnes en situation de fragilité.

Question :

Théo : Le métier d'éducateur spécialisé est-il facile à gérer au quotidien d'un point de vue psychologique ?

Réponse :

Stéphanie Valon : Le plus important dans notre travail c'est d'apprendre à prendre de la distance. La formation est là pour ça. C'est là-dessus qu'on travaille beaucoup au cours de notre formation.

Question :

Nono : Peut-on entrer dans une structure sociale en tant qu'élève éducateur puis passer le diplôme par la suite ?

Réponse :

Olivier Cany : Bien sûr, oui. La formation tout au long de la vie permet aujourd'hui des accès très différenciés aux formations. On peut donc par exemple entrer dans une école après une première expérience professionnelle. On peut aussi chercher à obtenir le diplôme d'éducateur spécialisé par le biais de la validation des acquis de l'expérience (VAE). On peut également entrer en formation pour valider les domaines de compétences qui n'ont pas été obtenus par le biais de la VAE. Les possibilités sont nombreuses.

Question :

Jo : Après un poste d'éducateur spécialisé, vers quel genre de poste peut-on évoluer ?

Réponse :

Stéphanie Valon : On peut devenir chef de service ou devenir formateur. Personnellement, ça fait 1 an et demi que je fais ce métier. On dit qu'il faut 5 ans sur un travail pour en faire le tour. Je verrai à ce moment où j'en serai !

Question :

Milou33 : Quelle est votre formation de base, M. Cany ?

Réponse :

Olivier Cany : Je suis juriste en droit social.

Question :

Milou33 : Les établissements sont-ils en général plutôt pour ou contre l'accès à ces formations en apprentissage ?

Réponse :

Olivier Cany : Ils sont plutôt favorables. Les établissements ont toujours recruté des candidats élèves qu'ils envoyaient ensuite en formation.

Question :

Momo : Vous êtes payés combien ?

Réponse :

Stéphanie Valon : Tout dépend si on travaille dans le public ou le privé. Dans le public, c'est un salaire de fonctionnaire, je touche environ 1 200 € par mois. Dans le privé, c'est environ 1 500... Mais j'ai de la chance car j'ai les vacances des fonctionnaires et comme je fais des heures supplémentaires, j'ai également les vacances scolaires.

Question :

TOUFIR : Je me porte candidat au métier de moniteur éducateur, et infirmier, en vue d'intégrer un centre psychiatrique. Quels pourraient être vos conseils pour un entretien oral ?

Réponse :

Olivier Cany : Pour l'entretien oral, il faut manifester un vrai souci des personnes, un projet avec et pour les autres, et démontrer une capacité à se mettre à distance, pour pouvoir accompagner des personnes en difficultés, surtout en milieu psychiatrique.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)