Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Chat
  • Les métiers du tourisme et des loisirs

17/05/2006 à 17h00 - Les métiers du tourisme et des loisirs

Première destination touristique mondiale, la France offre un large choix d’emplois touristiques sédentaires ou mobiles. Pour connaître les formations les plus adaptées et les attentes des recruteurs, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Emmanuelle André - Chargée de mission au CFA Stephenson

Franck Veillat - Manager recrutement à Disneyland Resort Paris

Question :

Titegirl : Peut-on poursuivre une formation en alternance ?

Réponse :

Emmanuelle André : Au CFA Stephenson, nous en proposons pour tous les niveaux. On part du niveau certificat de qualification professionnelle (CQP) réceptionniste : aucun niveau exigé mais un bon niveau d'anglais. Ensuite, on a le bac pro services accueil assistance conseil. Avec le bac, on peut faire en un an des mentions complémentaires télébilletterie et services voyages, ou accueil réception. Ensuite, en deux ans, on a le BTS animation et gestion touristique locale. Et le BTS vente et production touristique. Dans le cadre d'un partenariat avec l'institut de recherche et d'études supérieures du tourisme (IREST) de l'université de Paris I Panthéon Sorbonne, on peut accéder à la licence professionnelle hôtellerie et tourisme, avec deux options, hôtellerie et distribution touristique. C'est accessible avec un niveau bac + 2. Ensuite, trois masters professionnels, toujours en partenariat avec l'IREST : un master pro de gestion mention tourisme qui s'intitule ''gestion des activités touristiques et hôtelières''. L'accès en première année de master est réservé aux titulaires d'une licence de gestion ou de sciences éco. On a aussi un master pro de sciences humaines et sociales mention tourisme, intitulé ''développement et aménagement touristique des territoires'', accessible aux titulaires d'une licence de géographie. Et enfin, le master pro valorisation touristique des sites culturels, avec les mêmes conditions d'accès.

Question :

Jul : On dit souvent que les critères de recrutement chez Disney sont super durs, sur le physique, le look etc. Pouvez-vous nous dire si c'est vrai ?

Réponse :

Franck Veillat : Les critères ne sont pas ''super durs''. Ils sont liés au fait que nous accueillons du public. Nous avons les mêmes critères que des sociétés comme Accor ou Air France. A partir du moment où on est face à la clientèle, on représente l'entreprise et il est normal d'avoir une présentation soignée. De plus, nos clients sont face à des salariés qui jouent un rôle : l'image qu'ont les enfants (et leurs parents) des personnages, par exemple de la princesse ou du prince, ou d'autres personnages, doit être respectée.

Question :

Karen92 : C'est quoi les différents métiers dans une agence de voyage ? ça recrute beaucoup ?

Réponse :

Emmanuelle André : Il y a le métier d'agent de comptoir, qui accueille et renseigne les clients, et vend les prestations de l'agence. On l'appelle aussi agent de voyage ou conseiller voyage, c'est une autre dénomination. Autres métiers spécifiques à l'agence : des conseillers de voyage d'affaires, dans les agences d'incentive (voyages de stimulation) ; le forfaitiste, qui assemble les différents éléments qui vont constituer le voyage (réservation du billet d'avion, de la chambre d'hôtel, location d'une voiture...) Et il y a tout ce qui concerne la production : les chefs de produit, qui montent de nouveaux voyages. Ils créent de nouvelles offres de voyage.

Question :

Bline : Bonjour, je suis en 1re littéraire et je m'interroge sur mon orientation après le bac. Les métiers du tourisme m'attirent énormément, notamment le métier de conceptrice de voyage ou de guide-interprête national. L'animation dans un parc d'attraction comme Disneyland Resort Paris m'intéresse également. Pouvez-vous s'il vous plait m'informer sur les parcours possibles pour accéder à ces mêtiers ? Merci d'avance.

Réponse :

Franck Veillat : Je parle pour Disneyland Resort Paris. Nous avons, par exemple, le poste d'animateur d'attraction, chargé d'accueillir la clientèle, de lui présenter son histoire et son fonctionnement, de délivrer des consignes de sécurité, voire même de piloter certaines attractions. Pour rentrer dans ce type de fonction, nous ne demandons pas d'expérience particulière, mais d'être chaleureux, d'aimer le contact avec la clientèle, particulièrement avec les enfants, et d'autre part de se sentir à l'aise en anglais et dans une autre langue européenne.

Question :

Séb : Est-ce qu'on voyage forcément beaucoup dans les métiers du tourisme ?

Réponse :

Emmanuelle André : Cassons un mythe : le secteur du tourisme, c'est avant tout faire voyager les autres. Il est vrai que si on travaille chez un distributeur (agence ou tour opérateur), on peut bénéficier des ''educ-tours'', qui sont des voyages d'études offerts par les réceptifs locaux pour découvrir la destination. D'autre part, les agents de voyage bénéficient généralement de tarifs préférentiels sur les produits touristiques. Mais ce n'est ni régulier ni systématique. Franck Veillat : Au sein de Disney, on peut être amené à aller travailler ponctuellement pour un autre parc, par exemple en Californie. A ce moment-là, le contrat est suspendu en France. C'est un programme interne qui offre aussi des possibilités avec les croisières Disney, particulièrement en hôtellerie restauration. Mais quand on travaille dans nos métiers, on est surtout là pour faire voyager les autres.

Question :

BricedeNice : Avec juste un bac, y a-t-il des métiers du tourisme accessibles ?

Réponse :

Emmanuelle André : Absolument. A condition tout de même d'avoir un bon niveau d'anglais, car même si on travaille en France, comme on est le premier pays touristique au monde, on va devoir renseigner des touristes étrangers. Une formation est néanmoins conseillée. Avec un bac, on peut devenir réceptionniste dans l'hôtellerie, par exemple. La formation est conseillée pour avoir un bon niveau d'anglais et aussi pour maîtriser l'informatique, car l'hôtellerie comme la distribution touristique utilisent des systèmes de réservation informatiques (Amadeus par exemple). Et pour maîtriser ces systèmes, il faut une formation pointue, qui peut s'acquérir en un an, par exemple, une mention complémentaire. Franck Veillat : Oui bien sûr. Les métiers de la réception, de la conciergerie, du central de réservation, de l'accueil-information, et les métiers de la billetterie sont accessibles avec juste un bac. Par contre, pour tous ces métiers, nous demandons d'être bilingue anglais et d'avoir la connaissance d'une 3e langue. Pour la réservation, nous préférons même des candidats multilingues, mais c'est un poste spécifique.

Question :

Big : Ça consiste en quoi exactement, agent de voyages ? Quelles sont les tâches au quotidien ?

Réponse :

Emmanuelle André : Il accueille les clients, les renseigne, les informe, les conseille. En agence, le petit ''plus'' par rapport aux offres sur Internet, c'est justement le conseil. L'agent de voyage est donc avant tout un vendeur, qu doit être doté d'une solide culture générale, curieux, pour se documenter afin de mieux renseigner le client. Il fat connaître les destinations même sans y être allé !

Question :

Hello World : On peut évoluer vite dans le secteur, vers des postes à responsabilités ?

Réponse :

Emmanuelle André : Il faut distinguer le secteur de l'hôtellerie et le secteur de la distribution. Dans l'hôtellerie, l'évolution peut être assez rapide, elle est conditionnée au mérite. Il faut être passionné ! L'investissement personnel et le dynamisme sont essentiels pour l'évolution professionnelle. Dans la distribution touristique, tout dépend de la taille de la structure : dans une petite structure, l'évolution sera moins rapide que dans un grand groupe. La formation continue peut être un moyen de faire évoluer sa carrière. On a, par exemple, au CFA des personnels de Carlson Wagons Lits Travel, qui viennent suivre une formation pour évoluer.

Question :

Prince : Chez Disneyland Paris, quels sont les métiers qui recrutent le plus ? Ce sont quels types de contrat ?

Réponse :

Franck Veillat : Il s'agit des métiers d'animateur opérateurs d'attraction, de vendeur en boutique. Des métiers de la restauration, par exemple, pour le service à table ou au comptoir, ainsi qu'au bar. Par ailleurs, nous recrutons beaucoup dans les métiers de la maintenance. Précision, au total, nous avons 12.200 salariés dans l'entreprise. Nous recrutons chaque année plusieurs milliers de collaborateurs, en additionnant les CDI et les saisonniers. Au sein de Disneyland Resort Paris, nous avons plus de 500 métiers différents, depuis l'arboriste jusqu'au climaticien, en passant par le serveur en restaurant.

Question :

Kharn : Quelles sont les langues les plus recherchées pour faire guide-interprète en France ? A part l'anglais (japonais, chinois etc.)

Réponse :

Emmanuelle André : Je parlerais en priorité des clientèles européennes : allemand, espagnol, italien. Le chinois, ça va venir, mais ça reste marginal pour l'instant. L'anglais reste vraiment le pré-requis. En plus de l'anglais, une langue un peu plus rare peut être un avantage. Au CFA, dans la formation du BTS VPT, il y a deux langues obligatoires : l'anglais d'abord, et le choix pour la 2e langue est entre l'allemand, l'espagnol, l'italien, et l'arabe littéraire.

Question :

JC Dommeau : L'apprentissage est-il répandu dans le secteur ? Vous le conseillez ?

Réponse :

Franck Veillat : Bien sûr. Nous avons même une cellule de recrutement réservée aux apprentis. L'apprentissage est pratiqué essentiellement sur les métiers de l'hôtellerie restauration, mais aussi en maintenance, par exemple. Je conseille ce type de formation ! Nous pratiquons aussi beaucoup des programmes en alternance, surtout sur les diplômes du tourisme et de l'hôtellerie restauration.

Question :

Paola : Quelles sont les qualités pour travailler dans ce secteur ?

Réponse :

Emmanuelle André : D'abord, une excellente présentation : il faut être souriant, serviable, attentif à l'autre, et soigner sa tenue vestimentaire. Franck Veillat : Les critères sont les mêmes pour nous : d'abord une excellente présentation ! Emmanuelle André : Par exemple, au CFA Stephenson, le règlement intérieur interdit le port des jeans et baskets pour donner l'habitude à l'élève de soigner sa présentation dès le début de la formation. Il faut aussi être curieux, donc avoir envie d'apprendre, de se documenter, dans l'optique de mieux renseigner le client. Une première expérience est toujours appréciée : petits boulots, stages, voyages. Il faut aussi être motivé, donc s'investir personnellement. Penser à donner avant de recevoir. Enfin, la flexibilité, l'adaptabilité, sont importantes : il faut être polyvalent et ne pas rechigner aux tâches ingrates. La disponibilité, également : la satisfaction du client passe avant son confort personnel, que ce soit en termes d'horaires ou de services.

Question :

Marc86 : Quels sont les salaires quand on débute après un BTS tourisme ?

Réponse :

Franck Veillat : Je dirais au niveau du SMIC voire avec 10 ou 15 % au-dessus. Cela dépend de la spécialité que vous avez choisie. Les BTS avec une spécialité dans le domaine de la restauration sont mieux valorisés, par exemple, qu'une formation d'agent de voyage.

Question :

Audrey : Est-ce que le métier d'hôtesse de l'air fait partie des métiers du tourisme ? Si oui est-ce que vous le proposez ?

Réponse :

Emmanuelle André : Oui, mais nous ne proposons que des formations d'hôtesse au sol. Pour hôtesse de l'air, il faut s'adresser aux compagnies ou aux CFA des métiers de l'aérien. Les exigences en termes de maîtrise de l'anglais sont très pointues. Et ce secteur recrute peu en ce moment.

Question :

Boomties : Je suis actuellement en BTS alternance force de vente. Où pourrais-je travailler chez Disneyland mis à part aux caisses ?

Réponse :

Franck Veillat : Ce pourrait être, par exemple, sur un central de réservation, mais attention aux langues : 3 langues sont un minimum. Il faut pouvoir répondre à des questions plus ou moins précises, et surtout être capable de vendre des séjours : nuitées, repas, tickets pour le parc, mais aussi d'autres produits à l'extérieur du Parc, comme des excursions. Nous vendons des séjours clés en main : le client peut réserver une excursion à Versailles, par exemple, pendant son séjour à Disneyland Resort.

Question :

Farouk : Bonjour, au sein de votre école, avez-vous des partenariats avec des entreprises renommées que ce soit pour des stages, formations en alternance ou tout simplement pour recruter des élèves qui auraient terminé leurs études ?

Réponse :

Emmanuelle André : Absolument ! C'est même l'un des points forts du CFA Stephenson. Des partenariats solides existent avec de grandes entreprises du secteur : Accor, Hilton, ADP, Ibis, Disneyland Paris, Carlson Wagons Lits Traveil, Casino vacances mais aussi au niveau du tourisme territorial le conseil général de Seine-et-Marne, Maison de la France, etc. Le CFA met un point d'honneur à l'accompagnement des jeunes dès la phase de recrutement, avec des ateliers qui permettent de préciser un projet professionnel et de mieux connaître nos entreprises partenaires. Nous organisons aussi des rencontres avec ces entreprises, pour les jeunes, qui permettent de signer des contrats d'apprentissage avec ces entreprises. Quand le jeune trouve par lui-même l'entreprise dans laquelle il va effectuer son alternance, le CFA rencontre le responsable de cette entreprise afin de valider le programme de la formation.

Question :

Farouk : En regardant votre parcours Franck, ça donne envie d'aller travailler chez Disneyland, vous avez commencé bas pour avoir un poste à responsabilité maintenant. Avez-vous d'autres exemples de personnes ayant un parcours proche du vôtre ?

Réponse :

Franck Veillat : Dans notre effectif, il faut savoir que 92 % des salariés sont en CDI. L'évolution en interne est énormément encouragée, et les opportunités sont très diverses. Mais l'évolution n'est pas forcément toujours ascendante : on peut aller exercer ses compétences dans d'autres domaines. Il existe des passerelles entre métiers ou entre branches. Ainsi, le directeur de la formation et du recrutement chez nous a commencé comme chef de réception.

Question :

Youri : Comment on fait pour devenir guide touristique ?

Réponse :

Emmanuelle André : Il y a en fait 2 métiers : celui de guide accompagnateur, pour lequel le BTS AGTL prépare parfaitement, et qui est accessible sans autre condition. Sinon, l'autre métier, c'est celui de guide interprète, régional ou national, pour lequel là encore le BTS AGTL est la formation la plus adaptée, mais il faut ensuite passer encore un examen au niveau régional ou national pour obtenir le droit d'exercer.

Question :

Farouk : Et quand vous dites 3 langues minimum, quelles sont les langues qu'il faut maîtriser ? L'arabe en fait-il partie ? Merci d'avance.

Réponse :

Franck Veillat : Non, l'arabe ne fait pas partie des langues les plus demandées. La clientèle sur notre site est à 43 % française. Le reste de la clientèle provient de l'Italie, d'Espagne, d'Allemagne, d'Angleterre, de Hollande, etc. Quand nous exigeons des langues, il s'agit de langues européennes.

Question :

Audrey : Bonjour Emmanuelle, j'ai 17 ans et j'ai voulu faire de l'alternance mais aucune entreprise ne voulait de moi car j'étais trop jeune. Les entreprises ont-elles peur de recruter un CAP ?

Réponse :

Emmanuelle André : Pour nous, au CFA Stephenson, compte tenu des partenariats solides que nous avons avec les entreprises du secteur, l'âge n'est absolument pas un obstacle. Notre offre de formation démarre justement avec le CQP réceptionniste qui ne demande aucun diplôme et permet donc à tout jeune de s'intégrer dans une entreprise touristique, à 17 ans et même avant. Au contraire, certaines entreprises apprécient l'opportunité grâce à l'alternance de former un jeune en fonction de ses propres besoins.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)