Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

22/02/2006 à 17h00 - Les métiers de l'aérien

Le secteur aérien regroupe des métiers variés, allant de l’emploi peu qualifié à l’expertise de haut vol. Pour découvrir les différentes filières, les formations les plus adaptées et les perspectives de carrière, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Mickaël Le Guen et Laurent Dujaric - Conseillers à AIREMPLOI

Sandrine Vareille - Hôtesse de l'air chez Star Airlines

Question :

Mya : Pour être hôtesse de l'air, faut-il obligatoirement être bilingue ?

Réponse :

Sandrine Vareille : Oui, il vaut mieux être bilingue. En priorité parler l'anglais.

Question :

Thomas75 : Bonjour, quel est le niveau requis pour être agent d'escale ?

Réponse :

Airemploi : C'est le niveau bac minimum. L'anglais est indispensable également. Le permis de conduire est indispensable, et il y a des formations en apprentissage sur un an. C'est la mention complémentaire ''accueil dans les transports''.

Question :

Samari : Qu'est-ce qui vous a poussé à faire ce métier ?

Réponse :

Sandrine Vareille : C'est une passion. Une passion pour les avions, les voyages, le contact humain. J'ai beaucoup voyagé avec mes parents, et cela m'a donné envie très tôt d'être hôtesse de l'air. Airemploi : La passion de l'aérien ! Le goût des contacts, travailler en horaires décalés, côtoyer des personnes d'origines très différentes...

Question :

Lolo : c'est quoi le plus dur dans votre métier ? Et le mieux ?

Réponse :

Sandrine Vareille : Le plus délicat, c'est de gérer les passagers difficiles : les gens qui essayent de fumer à bord, qui se battent, qui sont insolents avec le personnel de bord. Le mieux, ce sont les escales et les rapports avec mes collègues.

Question :

Aneso : Bonjour je m'appelle Anne-sophie et je voudrais savoir précisément ce qu'il faut faire au niveau des études pour être hôtesse ?

Réponse :

Airemploi : Un niveau bac au minimum. Et avoir 21 ans pour passer le certificat sécurité sauvetage (CSS), qui est le diplôme d'Etat nécessaire à l'exercice du métier. L'anglais est indispensable. Sandrine Vareille : Avant le CSS, mieux vaut passer la visite médicale afin de vérifier qu'on est apte médicalement.

Question :

Copilote : C'est quoi Airemploi ?

Réponse :

Airemploi : Airemploi est une structure d'information et d'orientation sur les métiers de la construction aéronautique, la maintenance aéronautique et du transport aérien. Les métiers techniques vont du métier d'opérateur au métier d'ingénieur, par exemple ajusteur monteur, chaudronnier, technicien en bureau d'étude, ingénieur assurance qualité, ingénieur de production, etc. Ceux du transport aérien rassemblent tous les métiers qui s'exercent dans les compagnies aériennes (pilotes, agents d'escale, hôtesse de l'air...) et les métiers qui s'exercent dans les entreprises de l'assistance aéroportuaire (bagagiste, nettoyage d'avions, sûreté). Cette structure a été créée par les entreprises du secteur.

Question :

Julien : Avez-vous le temps de visiter les pays dans lesquels vous allez ?

Réponse :

Sandrine Vareille : Je travaille chez Star Airlines, compagnie de charter, moyens et longs courriers. Mon dernier vol, par exemple, c'était Roissy-Cancun (Mexique). Je suis parti 10 jours dont 8 jours sur place. Pendant ce temps, je reste à la disposition de la compagnie au cas où un vol supplémentaire serait à effectuer. Mais sinon, je peux profiter de mon séjour sur place comme je le souhaite : visites, plage, etc. Je peux également emmener un accompagnant pendant mon séjour.

Question :

Youpibat : Quels conseils pourriez-vous me donner pour postuler dans une compagnie aérienne ? Et surtout comment choisir la bonne ?

Réponse :

Airemploi : Tout dépend pour exercer quel métier ? Certains ne s'exercent pas dans les compagnies aériennes. Par exemple, on peut très bien être agent d'escale dans une société d'assistance. Une société d'assistance est une société qui sous-traite pour le compte d'une compagnie aérienne, par exemple Air China n'a pas ses propres agents d'escale et sous-traite donc à une société.

Question :

Jennyfer : Peut-on avoir une vie de famille quand on est hôtesse de l'air ?

Réponse :

Sandrine Vareille : Oui, tout a fait. Lorsque je pars 10 jours, j'ai une période de 5 jours de repos. La fréquence des vols dépend des plannings : je peux partir 20 jours sur un mois, comme une semaine seulement. Les plannings sont établis en moyenne 3 semaines à l'avance.

Question :

Superman : Choisissez-vous les compagnies dans lesquelles vous travaillez ?

Réponse :

Airemploi : Il existe différents types de compagnies aériennes : certaines ont des vols uniquement régionaux, d'autres des vols à l'international... De toute façon, il existe des processus de sélection, tests d'anglais, de culture générale, d'aptitude à l'emploi, entretiens professionnels, etc. Le marché aérien est très fluctuant : on est soumis aux aléas économiques et politiques (les attentats du 11 septembre ont fait du mal au secteur). Aujourd'hui, il y a des recrutements, mais ça peut changer avec l'actualité. Sandrine Vareille : J'ai eu l'opportunité de décrocher un CDI chez Star Airlines. J'ai choisi Star Airlines car c'était une petite compagnie en pleine expansion, qui proposait des vols longs courriers. J'ai passé le concours Air France entre temps, mais je n'ai pas été embauchée.

Question :

Gregory : Quelle est la proportion hommes / femmes au niveau des commandants de bord ?

Réponse :

Airemploi : La profession est ouverte autant aux hommes qu'aux femmes. Dans les faits, il y a pour l'instant beaucoup plus d'hommes, mais ça évolue. Chez Air France, il y a déjà 200 femmes pilotes. Sandrine Vareille : Il y a beaucoup plus de femmes dans les compagnies étrangères que dans les compagnies françaises...

Question :

Zadig : Je souhaiterais être steward, ou dois-je m'adresser exactement ?

Réponse :

Airemploi : Chez nous ! Vous pouvez prendre des informations chez Airemploi. Notre numéro : 01 48 16 71 71. Nous avons aussi un site Internet : www.airemploi.asso.fr. Nous avons des réunions d'information, où nous expliquons le métier, sa réalité, les parcours de formation, et les pré requis pour accéder à ce métier. Ensuite, nous orientons les personnes possédant ces pré requis sur des centres de formation.

Question :

Jennyfer : Est-ce dur de passer le concours pour devenir hôtesse de l'air ?

Réponse :

Sandrine Vareille : Déjà, il faut passer la visite médicale pour vérifier si on est apte médicalement. Ensuite, il faut préparer le Certificat de Sécurité Sauvetage (CSS) obligatoire pour les compagnies françaises, qui se compose d'une partie théorique et d'une partie pratique. Une fois le CSS obtenu, on doit effectuer un stage de 60 heures de vol dans une compagnie. Enfin, on passe les concours des différentes compagnies aériennes (tests psychotechniques, d'anglais, de personnalité, tests de groupe, mises en situation, etc.).

Question :

Bernard : Quels sont les centres de formation reconnus (ceux conventionnés par les ASSEDIC, s'il en existe) ?

Réponse :

Airemploi : Il y a un CAP de mécanicien aéronautique qui est fait pour les demandeurs d'emploi et qui peut être financé par les Assedic ou le Fongecif. Il existe aussi un bac professionnel aéronautique, qui permet de devenir technicien dans l'aéronautique, et qui peut aussi être financé par les Assedic ou le Fongecif. Il y en a encore d'autres, adressez-vous à Airemploi !

Question :

Psyche : J'ai 21 ans et j'aimerais devenir hôtesse. Pensez-vous que les offres d'emploi seront nombreuses dans les années à venir (3 ou 5 ans) ou bien est-ce vraiment difficile de prévoir à l'avance ?

Réponse :

Sandrine Vareille : Rentrer dans une compagnie, ce n'est pas le plus difficile. Le plus dur, c'est de trouver un CDI ! De nombreuses hôtesses peuvent rester en CDD pendant 4 ans.

Question :

Aziz : Quels sont les autres métiers qui peuvent exister mis a part hôtesse, commandant, steward ?

Réponse :

Airemploi : Il y a des métiers en amont, qui participent à la construction ou à l'entretien de l'avion. Des exemples : le métier d'ajusteur monteur, qui est le carrossier de l'avion; le métier de mécanicien, qui entretient ou répare les avions ; les métiers de technicien ou d'ingénieur en bureau d'études, qui conçoivent les nouveaux avions ; les métiers de technicien ou ingénieur support clients, qui assistent le client dans l'utilisation de son avion ; l'ingénieur de production, qui est dans les ateliers et organise le travail des mécaniciens... Ces métiers sont accessibles avec un CAP, un bac pro, un BTS ou un DUT, ou une école d'ingénieurs spécialisée dans l'aéronautique ou spécialisée dans la mécanique, l'électronique, l'électricité, etc. Vous pouvez consulter le site portail de l'industrie aéronautique, www.aeroemploiformation.com, où vous trouverez des offres d'emploi, une base de données pour déposer votre CV, et un annuaire regroupant l'ensemble des entreprises du secteur. Adressez-vous aussi à l'espace orientation Airemploi. Et prenez un rendez-vous avec un conseiller, pour vous orienter sur la bonne formation.

Question :

Icare : Combien de temps êtes-vous restée loin de chez vous au maximum ? Combien de temps maximum avez-vous "volé" en un trajet ?

Réponse :

Sandrine Vareille : Mon plus long vol, c'est 11 heures, justement pour Cancun (Mexique). Il faut savoir qu'on a rendez-vous 2 heures avant pour le briefing. Pour Cancun, je suis absente pendant 10 jours (2 jours de vol AR et 8 jours sur place).

Question :

Kérosène : On peut rentrer en apprentissage dans ces métiers ?

Réponse :

Airemploi : On peut rentrer en apprentissage, que ce soit pour les métiers de l'aérien ou les métiers de la construction. L'industrie aéronautique est l'un des secteurs industriels qui développe le plus l'apprentissage. Par exemple, la moitié des centres de formation qui font des bacs pros aéronautique sont des centres de formation d'apprentis.

Question :

Flagada jones : Avez-vous déjà hésité à monter dans un avion, quand celui-ci vous paraissait douteux, en mauvais état ? Pouvez-vous refuser de travailler à bord ?

Réponse :

Sandrine Vareille : Je n'ai jamais eu le cas personnellement, car nos avions sont neufs.

Question :

Bernard : Quelles sont les compétences et qualités requises pour devenir agent d'escale ?

Réponse :

Airemploi : Il faut parler couramment l'anglais, avoir au moins un niveau bac, et il est préférable d'avoir une expérience professionnelle dans un métier en contact avec la clientèle (au moins quelques mois). Le permis voiture est obligatoire. Le sens du service, le sens commercial, le goût du contact sont les qualités nécessaires pour exercer ce métier.
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)