Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

14/12/2005 à 17h00 - Les métiers de bouche

Le secteur des métiers de bouche regroupe des emplois variés liés à la fabrication, la transformation, ou encore la commercialisation des produits. Pour découvrir les spécialités porteuses, les formations les plus adaptées et les perspectives de carrière, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Frédéric Lalos - Boulanger

Alain Le Corre - Développeur de l'apprentissage

Question :

Fifi : Est-ce que ce sont les mêmes études pour faire pâtissier et boulanger ?

Réponse :

Alain Le Corre : Ce sont deux métiers différents, mais il est possible d'enchaîner les deux formations, dans la même entreprise s'il s'agit d'une boulangerie pâtisserie.

Frédéric Lalos : Je suis un peu atypique, j'ai fait une 1ere scientifique. Je voulais absolument devenir boulanger, et donc je me suis orienté vers un CAP boulanger. J'ai fait 2 ans en boulangerie, puis un an en pâtisserie pour obtenir le CAP pâtisserie.

Question :

Chewb : Combien de temps durent les études de pâtisserie ?

Réponse :

Alain Le Corre : Deux ans pour un CAP, puis éventuellement encore deux ans pour un BTM (Brevet technique des métiers), c'est un diplôme niveau bac pro.

Question :

Abou78130 : Quelle école dans le 78 je peux faire pour être pâtissier ?

Réponse :

Alain Le Corre : Contactez la chambre des métiers à Versailles.

Question :

Crousty : Est-ce que vous vous levez tôt ?

Réponse :

Frédéric Lalos : Personnellement, je me lève tôt, aux alentours de 4 heures tous les matins. Mais j'embauche aussi dans mon équipe des boulangers pour l'après-midi, entre midi et 20 heures. J'emploie une quinzaine de personnes par établissement.

Question :

Kloé : C'est quoi le truc difficile dans le métier (boulanger pâtissier) ?

Réponse :

Frédéric Lalos : C'est un métier physique, parce qu'on porte beaucoup de choses, des bacs de 6 à 8 kg, des grilles encore plus lourdes... C'est assez épuisant. En plein été, je perds facilement 3 kg dans la journée. Et je bois 4 ou 5 litres d'eau : il fait 40 °C dans le fournil ! Se lever tôt, ce n'est pas facile non plus. Il ne faut pas avoir peur de travailler. On ne dort pas beaucoup... Même si mon entreprise a grandi, ma vraie place reste dans le fournil. Je ne suis pas dans mon bureau à surveiller ce qui se passe !

Question :

Dreas : Est-ce mieux l'alternance ou la voie scolaire ?

Réponse :

Alain Le Corre : C'est une question de choix personnel. À temps plein, le CAP est très rare, c'est plutôt un BEP alimentation que l'on prépare, qui est moins spécialisé et donc moins demandé sur le marché du travail. La voie la plus classique reste l'apprentissage pour 80 % des salariés.

Frédéric Lalos : J'ai été pendant deux ans dans une école spécialisée à Caen, dans le Calvados, ma région d'origine. On y est moins confronté au monde de l'entreprise, mais on passe plus de temps à apprendre des techniques, le métier.

Question :

Matt25 : Quel diplôme faut-il avoir pour travailler dans la boulangerie ?

Réponse :

Alain Le Corre : Le BEP ou le BAC pro alimentation sont possibles, même si c'est moins fréquent. Le mieux reste le CAP de boulanger.

Frédéric Lalos : Oui, le CAP c'est bien, voire plus. C'est un métier qui demande beaucoup d'apprendre.

Question :

Séb : Est-ce qu'il existe des formations généralistes aux métiers de bouche ? Je ne sais pas encore ce que je veux faire mais j'aime bien faire la cuisine...

Réponse :

Alain Le Corre : Pour ce qui est de la cuisine, c'est un BEP restauration.

Question :

Fayssal92 : Après un BEP, est-ce qu'on peut rattraper un bac ?

Réponse :

Alain Le Corre : On peut effectivement rattraper un bac pro, c'est le plus logique.

Question :

Crousty : Frédéric, vous avez toujours voulu devenir boulanger ?

Réponse :

Frédéric Lalos : Tout petit déjà, j'ai toujours dit à mes parents : "je veux devenir boulanger". Pourtant il n'y en avait pas dans ma famille. Je suis sorti de 3e à 14 ans, mais ils ont eu peur que je m'oriente si tôt. Je suis donc allé en seconde générale, puis en 1ere S. Je ne connaissais pas du tout le monde de la boulangerie, j'étais attiré, sans savoir pourquoi. Et ça me plait toujours autant aujourd'hui.

Question :

Jul568 : A quel âge vous avez débuté dans le métier ?

Réponse :

Frédéric Lalos : J'ai commencé à 16 ans et demi. J'ai aujourd'hui 35 ans.

Question :

Fifi : J'ai 15 ans, en 3e, comment je dois faire pour aller en apprentissage boulanger ?

Réponse :

Alain Le Corre : Fifi, il faut que tu trouves une entreprise, et ensuite il faut que tu t'adresses à un centre de formation d'apprentis, l'admission ne se fera qu'après la signature du contrat avec l'entreprise. Le centre de formation peut t'aider dans la recherche de l'entreprise.

Question :

Chewb : C'est payé combien apprenti boulanger ?

Réponse :

Alain Le Corre : A 16 ans, sous contrat d'apprentissage, on est payé 300 euros par mois. Cela augmente par la suite.

Question :

Lodra : Qu'est-ce qui rapporte le plus, la boulangerie ou les livres ? On sait que dans la restauration, c'est l'hôtellerie qui sauve les grands chefs... Est-ce la même chose pour vous M. Lalos ?

Réponse :

Frédéric Lalos : Le livre est une opération médiatique... Faire des livres pour gagner de l'argent, le calcul n'est pas bon. Ecrire un livre, c'est d'abord une envie, et pas du tout financier.

Question :

42 : Vous gagnez combien ?

Réponse :

Frédéric Lalos : Il ne faut pas se diriger vers un métier pour savoir combien gagner ou non. Il gagnera ce qu'il mérite. Certains de mes salariés gagnent 1,5 fois plus que les autres. En moyenne, un boulanger gagne entre 1 200 et 1 800 euros par mois. Pour ma part, si je ramène mon salaire à mon taux horaire, il n'est pas élevé du tout !

Question :

Lolipop : Est-ce qu'il y a du chômage dans ces métiers ?

Réponse :

Alain Le Corre : Non, il n'y a pas de chômage dans ces métiers. L'emploi est partout, aussi bien en France (dans toutes les régions) qu'à l'étranger.

Frédéric Lalos : Il y a du chômage pour ceux qui le veulent.

Question :

Petit_scarabée : Trouve-t-on du travail en Europe en tant que boulanger ?<br> Matt25 : Est-ce qu'un boulanger qualifié (BP ou BTM) peut travailler à l'étranger ?

Réponse :

Frédéric Lalos : Oui, c'est possible. J'ai exercé à l'étranger pour des démonstrations, des stages, mais pas en tant que salarié.

Question :

Matt25 : Quelle est l'ampleur de la demande en boulangerie, en région Ile-de- France ?

Réponse :

Alain Le Corre : Sur les métiers de l'alimentation en Ile-de-France, il y a 30 400 salariés, et 20 % des effectifs vont partir à la retraite dans les 10 ans.

Question :

Chewb : Comment on devient meilleur ouvrier de France ? Ça sert à quoi ?

Réponse :

Frédéric Lalos : Le Meilleur Ouvrier de France (MOF), c'est un concours, qui a lieu tous les 3 ans. Il suffit (!) d'avoir 16/20 pour obtenir le titre. Celui-ci est décerné à vie. On devient l'ambassadeur de son métier, pour en parler, être disponible, faire profiter aux autres de son expérience. Tous les MOF exercent dans l'artisanat, personne n'est encore parti dans la grande distribution. C'est essentiel pour défendre ces beaux métiers de l'artisanat.

Question :

Fayssal92 : Métiers de bouche ça veut dire quoi exactement ? Ça regroupe quels métiers ?

Réponse :

Alain Le Corre : Cela regroupe tous les métiers de l'alimentation : boulanger, pâtissier, boucher, charcutier, traiteur, poissonniers et les cuisiniers...
Page :123
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)