Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

15/06/2005 à 17h00 - Les métiers de la musique

Plébiscité par les jeunes, le monde de la musique n’offre qu’un nombre réduit de débouchés, à fortiori dans le domaine purement artistique. Pour savoir à quoi ressemble la vie d’un musicien, découvrir les parcours de formation et connaître les perspectives de carrière, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et nos deux invités.

Les invités

Jean-Noël Bigotti - Responsable de la documentation à l'IRMA

Christophe Deschamps - Batteur

Question :

Roro : J'ai l'impression que pour réussir dans la musique, il faut surtout des relations, plus que des études... La formation vous semble-t-elle vraiment importante ?

Réponse :

Christophe Deschamps : Je pense qu'il faut d'abord des compétences. Certains vont les acquérir par une école, d'autres par eux-mêmes, de manière autodidacte. En ce qui concerne le métier de musicien qui est le mien, il n'y a pas vraiment de carnet d'adresses. Il faut se faire remarquer en jouant le plus possible, faire des rencontres, et être ouvert à toute proposition. Ou alors, plus simple, il faut coucher ! ;-) Jean-Noël Bigotti : Selon le corps de métier, il y a des apprentissages obligatoires. Mais il est évident que l'on peut réussir avec de la volonté et beaucoup de chance. Mais au fait, qu'est-ce que c'est que réussir dans la musique ?

Question :

Dero : Christophe, à quel moment as-tu pu vivre de ta passion ? Comment as-tu géré tes études ? Dans une perspective de pouvoir trouver un emploi si ça ne marchait pas avec la batterie ? TiotBouygues : Comment as-tu percé dans le monde de la musique ?

Réponse :

Christophe Deschamps : J'ai eu la chance de démarrer dès l'adolescence. J'ai toujours eu une bonne étoile. Je suis allé jusqu'en seconde mais j'étais tellement mauvais à l'école, et mes parents étaient tellement catastrophés, qu'ils se sont dits : " Perdu pour perdu, autant qu'il fasse de la batterie ! " Plus sérieusement, j'ai une foi qui m'a permis de ne jamais abandonner et de toujours y croire. Cela a payé.

Question :

Greg-bassiste-Boulognesurmer : Est-ce qu'à l'heure d'aujourd'hui, il est préférable de commencer en groupe, ne serait-ce que pour l'expérience ?

Réponse :

Christophe Deschamps : On va dire que c'est plus facile de démarrer en groupe, mais il n'y a pas de règles. Tu dois jouer ce que tu aimes.

Question :

Greg-bassiste-Boulognesurmer : Et pour se lancer concrètement avec un album, comment éviter les pièges des superproductions... S'auto produire ?

Réponse :

Jean-Noël Bigotti : Par rapport à la "réussite", l'autoproduction reste l'un des chemins les plus reconnus. Christophe Deschamps : Si ton album existe, c'est déjà énorme... Et une superproduction peut aussi être une chance !

Question :

Mezette : Faut-il des études spécifiques pour rentrer dans le domaine de la musique ?

Réponse :

Christophe Deschamps : On ne demandera jamais un diplôme à un musicien. C'est sa compétence qui est importante. La compétence s'acquiert en travaillant, en jouant, en se cultivant... sans oublier l'aspect humain. Jean-Noël Bigotti : C'est vrai, ce qui compte, c'est la compétence. Il y a plusieurs façons de l'acquérir. Soit de manière autodidacte, soit par l'intermédiaire d'une école. Maintenant, il existe dans la musique des métiers qui nécessitent des compétences très spécifiques et pour lesquels des diplômes sont très recommandés. C'est notamment le cas des régisseurs. Il y a déjà une différence entre les métiers "techniques" et les métiers "artistiques". Mais même au sein des métiers artistiques, il y a des différences suivant le style. Par exemple, un musicien classique dans un orchestre national a besoin de titres reconnus.

Question :

Exocnes : Bonjour, je m'appelle Inès Pothier, j'ai 14 ans, et j'essaye de fonder un groupe de rock car j'ai fait des compositions au piano et mes amis adorent. Par contre je ne trouve personne et j'aimerais bien savoir comment vous avez fait pour trouver des musiciens ou être musicien chanteur dans un groupe, merci. Inès.

Réponse :

Christophe Deschamps : Tu devrais déposer et répondre à des annonces sur Internet : il y a des centaines d'annonces qui correspondent à ce que tu recherches. Jean-Noël Bigotti : Il faut faire savoir que tu joues...

Question :

AngelikWeb : Quels conseils donneriez-vous à des artistes qui souhaitent être distribués mais dont les maisons de disques et labels misent tout sur les stars ac et autres...

Réponse :

Jean-Noël Bigotti : Les radio crochets, ça a toujours existé... Et il y a beaucoup de labels indépendants qui cherchent des artistes. Sinon, autoproduction !

Question :

Soleil : Que pensez-vous de tous ces jeunes qui veulent se lancer dans la musique en tant que professionnel ?

Réponse :

Christophe Deschamps : Je trouve ça bien. Mais seuls ceux qui ont du talent y arriveront. Jean-Noël Bigotti : J'ai beaucoup de copains qui font de l'athlétisme, mais aucun ne veut faire les JO. J'ai en revanche beaucoup de copains musiciens et tous veulent faire Bercy ! Les gens ne se rendent pas toujours compte de l'investissement que ça représente.

Question :

Adaguifa : Comment se passe la rémunération lors d'un enregistrement d'un album par exemple ? Êtes-vous payés par le nombre de disque vendus ou par le temps passé à composer cet album ?

Réponse :

Christophe Deschamps : C'est des forfaits de temps : à la séance de 3 heures, à la journée, ou plus, à la semaine ou au mois. Jean-Noël Bigotti : Normalement, le producteur doit payer des royalties à l'interprète de l'album dans le cadre du contrat d'artiste

Question :

Pierrot92 : Christophe, as-tu le statut d'intermittent ? Combien tu gagnes en moyenne par mois ?

Réponse :

Christophe Deschamps : Oui, j'ai le statut d'intermittent. Je n'ai pas de salaire régulier tous les mois. Je peux travailler 5 jours dans un mois, comme je peux travailler tous les jours. Et selon les travaux, nous pouvons être payés beaucoup ou peu. En additionnant droits d'auteur, royalties, différents salaires, et considérant que c'est différent chaque année, je dirais 120 000 € par an. Jean-Noël Bigotti : Précision : il n'y a qu'un seul Christophe Deschamps !

Question :

Charlie72 : Quels diplômes sont les mieux adaptés pour un régisseur son ?

Réponse :

Jean-Noël Bigotti: Il y a d'abord des bacs qui préparent à cette profession. Il y a aussi des universités et de nombreuses écoles privées accessibles après le bac : consultez l'Officiel de la musique pour les adresses.

Question :

Myfavoritedistraction : Tu as la "chance" de jouer en studio et sur scène : que préfères-tu et pourquoi ?

Réponse :

Christophe Deschamps : La scène est plus émotionnelle et le studio plus constructif. Je vis de plus grandes émotions sur scène. J'aime la stimulation que procure le public.

Question :

Missie : Ton meilleur souvenir de tournée ? Et le pire ;-) ?

Réponse :

Christophe Deschamps: La dernière tournée de Jean-Jacques Goldman est sûrement mon meilleur souvenir. Le pire souvenir, je l'ai oublié !

Question :

Marie75 : Pour Jean-Noël : comment fait-on pour rentrer au conservatoire ? Le niveau est-il vraiment très difficile ? Y a-t-il un âge limite ?

Réponse :

Jean-Noël Bigotti : Il y a un âge limite pour s'inscrire au Conservatoire. C'est plutôt très dur d'y rester... Il y a pléthore d'examens, c'est très encadré et ce n'est pas toujours adapté aux rêves des gamins ! Heureusement, pour ces gamins, il y a aussi d'autres écoles...

Question :

Myfavoritedistraction : La vie personnelle ne doit pas être évidente à gérer quand un musicien est en tournée... Est-ce une contrainte pour toi ? Regrettes-tu ?

Réponse :

Christophe Deschamps: Non, rien de rien, je ne regrette rien ! La vie de tournée a des inconvénients, mais aussi des avantages : périodes de temps libre, plaisir du travail...

Question :

Adaguifa : Avec quels chanteurs aimes tu le mieux jouer ? Et que fais-tu de ton temps quand tu ne fais pas de tournées ? (Xavier de Boulogne)

Réponse :

Christophe Deschamps : Mes chanteurs favoris sont Jean-Jacques Goldman, Pascal Obispo et Benjamin Biolay. Quand je ne fais pas de tournée, je tchatte... Plus sérieusement, je fais des séances de studio et j'écris des chansons.

Question :

AngelikWeb : Bonjour, beaucoup de personnes ont de plus en plus accès aux nouvelles technologies depuis un moment et montent eux-mêmes leur "home studio", et font ainsi leur maquette ou même leur album entier, qu'en pensez-vous ?

Réponse :

Jean-Noël Bigotti : C'est une réponse au goulet d'étranglement lié au manque de producteurs : on n'empêchera jamais la création d'exister. Tant mieux, mais cela veut aussi dire qu'il y a de plus en plus d'offres de musique différentes et pas assez de moyens de la diffuser. Christophe Deschamps : Je trouve ça génial. C'est une forme d'égalité des chances. Avant, pour avoir la chance d'aller dans un studio, il fallait être très loin dans le parcours.

Question :

Russ : Que pensez-vous (les deux invités) du téléchargement ? Krystall : Ne pensez-vous pas que les CD aujourd'hui sont trop chers ?

Réponse :

Jean-Noël Bigotti : Le téléchargement légal, c'est bien pour les artistes et les producteurs. Et oui, effectivement, les disques sont trop chers. Mais les syndicats de producteurs font pression pour avoir une TVA à 5,5 % (comme celle du livre) au lieu de 19,6 % pour diminuer le prix du CD. Christophe Deschamps: Je n'ai jamais autant acheté de musique que depuis que je télécharge légalement. Le téléchargement payant est l'accès le plus rapide et le plus pratique à la musique. On peut écouter un extrait, n'acheter qu'un ou plusieurs titres, et c'est moins cher qu'un CD. Le téléchargement pirate condamnera à moyen ou long terme la production musicale.

Question :

Capleton : Trouvez-vous normal qu'on condamne les internautes qui téléchargent ?

Réponse :

Christophe Deschamps: Ce n'est peut-être pas la meilleure solution, mais la dissuasion est nécessaire. Jean-Noël Bigotti : Je suis avant tout pour la pédagogie.

Question :

Boby : Je veux être musicien, ma mère ne veut pas, car elle dit que c'est un métier de marginaux ? Que pouvez-vous me dire pour la faire changer d'avis ?

Réponse :

Christophe Deschamps : Travaille bien à l'école et fais de la musique en plus ! Jean-Noël Bigotti : Jusqu'à quel âge vas-tu écouter ta mère ? "Passe ton bac d'abord" comme diraient les Wriggles !
Page :12
Aller à la page suivante

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)