Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

Tous les métiers et les formations initiales en île-de-France

  • Actu
  • Chat
  • Les métiers de l'environnement

30/03/2005 à 17h00 - Les métiers de l'environnement

Les entreprises, les associations et les collectivités agissent de plus en prenant l'environnement en compte. Elles font appel, pour cela, à des professionnels. Pour connaître les profils recherchés par les recruteurs, les formations adaptées et les perspectives d'emploi, retrouvez les échanges qui ont eu lieu entre les internautes et notre invité.

Les invités

Gabriel Calvoz - Développeur territorial

Un seul invité - pour ce chat

Question :

bidule'chouette : Qu'est-ce qu'un développeur territorial ? Vous faites quoi au quotidien ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Il s'agit d'un métier quasiment unique et spécifique à Territoire Environnement Emploi, qui existe dans 8 régions. Un ou deux animateur(s) ou développeur(s) travaille(nt) dans chaque région. Il s'agit d'étudier les métiers et les dispositifs publics permettant de créer une activité ou une structure dans le domaine de l'environnement. Nous informons le public pour toutes démarches : recherche d'emploi, de formation, d'information...

Question :

loma : Quels sont les métiers qui permettent de protéger l'environnement ? Les recruteurs sont des industries ou des villes ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Il existe beaucoup de domaines différents dans l'environnement, et donc de nombreux métiers. Les postes peuvent être créés par des villes ou des industries. Si vous voulez de l'information sur les métiers, vous pouvez vous rendre sur un site qui se nomme www.ecometiers.com, où vous aurez accès à 80 métiers et à l'information nécessaire sur les principaux employeurs, ainsi que sur les formations adéquates. Les grands domaines de l'environnement sont l'assainissement de l'eau et l'alimentation en eau potable, le traitement des déchets, la gestion des milieux naturels, les économies d'énergies et les énergies renouvelables, et enfin, l'éducation à l'environnement. L'eau et les déchets sont toutefois les plus développés.

Question :

mars : Bonjour. Quel avenir pour la santé environnementale ? Si avenir il y a, et s'il est connu...

Réponse :

Gabriel Calvoz : Les institutions qui travaillent autour des métiers de l'environnement considèrent le secteur hygiène, sécurité et propreté comme faisant partie du secteur de l'environnement. On peut penser que c'est amené à se développer, avec toutes les normes et les directives qui réglementent les rejets d'émissions polluantes, notamment la prochaine directive européenne sur l'eau. Les entreprises vont être amenées à prendre en compte ces aspects dans leur gestion.

Question :

cyberchloe : Est-ce que les offres d'emploi dans le domaine de l'environnement vont augmenter en 2005 ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : On parle de plus en plus d'environnement dans le débat public. L'échéance prochaine du protocole de Kyoto peut amener l'emploi dans l'environnement à se développer. Mais il faut rester prudent et ne pas penser que ça va exploser. D'une manière générale, il n'y a pas beaucoup d'offres. Il ne faut donc pas négliger les candidatures spontanées et les stages.

Question :

cmoi-72 : Quel est votre salaire ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Je gagne 1500 euros nets. Je suis relativement bien payé pour le secteur.

Question :

jersungf : Existe-t-il des formations de professeur en environnement ? Est-ce un poste demandé par le ministère de l'Education ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Non, il n'existe pas de telle formation. Ce sont les professeurs de biologie ou de sciences naturelles qui dispensent des cours sur l'écologie. Il n'existe pas beaucoup de métiers reconnus, et donc de diplômes, dans le domaine de l'environnement, parce que le ministère de l'Ecologie et du Développement durable n'a pas la compétence de reconnaître des métiers dans le domaine.

Question :

FreshFred : Quelles sont les qualités requises pour travailler dans l'environnement ? Mappy : Quelles sont les qualités pour exercer votre métier ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : De façon évidente, il faut de la motivation ainsi qu'une certaine éthique, mais également des connaissances techniques. L'envie ne suffit pas, car il y a déjà beaucoup de diplômés chaque année pour le nombre d'offres d'emploi. Donc l'autre qualité, c'est la patience !

Question :

cmoi-72 : Comment l'envie de faire ce métier vous est-elle venue ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Cela m'a semblé être en droite ligne de mes études en biologie. Notamment, la maîtrise que j'ai passé : ''biologie des populations et des écosystèmes'', qui est une formation généraliste en écologie.

Question :

Tintin: Moi je voudrais savoir si c'est pas frustrant de travailler dans l'environnement, parce que c'est une vision du monde constamment mise à mal par l'industrie...

Réponse :

Gabriel Calvoz : La frustration ne vient pas forcément de là. Mais du fait que beaucoup d'actions environnement, de projets, correspondent plus à de la communication qu'à un véritable travail concret en environnement.

Question :

jersungf : Quand les services publics ou semi publics (MEDD, ADEME, etc..) proposent-ils des postes ? Comment postuler autrement que par concours ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Pour les administrations et les ministères (Medd, Diren, Drire...), c'est naturellement les concours de la fonction publique. Pour les agences comme l'Ademe et les Agences de l'eau, il n'est pas nécessaire de passer des concours. Mais il faut être prudent quant au nombre d'offres disponibles. Les collectivités recrutent des personnes titulaires d'un concours de la fonction publique territoriale. Mais pour des postes spécialisés, il leur arrive de recruter des contractuels. Pour les collectivités, vous pouvez consulter les sites www.lagazettedescommunes.com et www.territorial.fr.

Question :

gégé : Les ingénieurs ont-ils beaucoup de possibilités dans l'environnement ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Les industriels et les entreprises ouvrent des postes pour adapter leur process de production aux normes environnementales. Il existe par exemple le métier d'ingénieur des procédés en environnement, de conseiller environnement entreprise... Pour vous, en tant qu'ingénieur, c'est un avantage d'avoir une connaissance du milieu industriel et de la compléter par des formations courtes, pour acquérir une connaissance générale de l'environnement. Selon votre secteur d'activité, il existe des fédérations professionnelles, des syndicats ou des associations qui peuvent offrir des formations courtes spécialisées, comme l'Office international de l'eau, le Comité de liaison des énergies renouvelables...

Question :

Président : Y a-t-il des études courtes qui permettent d'avoir un travail intéressant en rapport avec l'environnement ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Oui, il existe des formations de tout niveau. Depuis le CAP jusqu'au niveau thèse-doctorat. Vous retrouverez ces formations initiales sur le site www.ecoformations.net. Il existe également des formations continues de courte durée. Vous pouvez vous renseigner sur le site www.reseau-tee.net, rubrique "surfé pour vous", sous-rubrique "formations". Ce sont des formations courtes sur une thématique précise, qui complètent éventuellement le parcours que vous avez déjà.

Question :

Magloire : Y a-t-il beaucoup de débouchés dans le privé pour ces métiers ? Tintin : Vaut-il mieux travailler dans le privé ou dans le public pour ce secteur ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Les secteurs les plus développés dans le privé sont l'eau et les déchets. Ce sont des secteur qui demandent des formations techniques. Il existe également des entreprises qui travaillent à la dépollution des sols, et d'autres à la gestion des milieux naturels et paysagisme. Vous pouvez avoir des adresses en consultant par exemple le site www.pollutec.com. C'est le site du salon Pollutec des entreprises de la dépollution, à la rubrique "exposants", vous trouverez des contacts. Autre site : www.portailpme.fr, qui contient une petite base de données sur les PME de l'environnement. Le secteur public embauche peu. Mais il sous-traite souvent des prestations d'études environnement ou d'études d'impact à des bureaux d'études qui appartiennent au secteur privé. Vous pouvez consulter l'annuaire des prestataires de service en environnement de Victoire Editions. Il est disponible à l'ANPE Stendhal, rue des Prairies, dans le 20e arrondissement. Le public embauche peu, mais est prescripteur d'activités environnementales, réalisées par d'autres acteurs (bureaux d'études, entreprises travaillant dans l'alimentation en eau potable, entreprises du secteur des déchets...).

Question :

loma : Quels sont les profils les plus recherchés dans le secteur actuellement ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : On voit apparaître en ce moment beaucoup d'offres pour les industries et les entreprises privées. Ces offres sont de 2 natures : des ingénieurs aux compétences techniques et également des ingénieurs commerciaux. Il n'y a pas de profil type. Certains secteurs connaissent un essor du fait de directives ou de réglementations, comme l'eau et les déchets. Le secteur des énergies renouvelables, avec le protocole de Kyoto, peut de la même manière être amené à se développer.

Question :

Président : Travailler dans l'environnement n'est-ce pas toujours appliquer des directives bruxelloises ? Etre plus dans les Codes que dans les champs ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Les normes et les directives favorisent la prise en compte de l'environnement, et donc le développement d'activité. Il y a des normes européennes, mais aussi françaises. On trouve aussi beaucoup d'initiatives qui vont au-delà de la réglementation, et qui sont portées par des associations ou des collectivités qui ont la volonté politique de s'impliquer dans l'environnement.

Question :

lola : Quelle formation est la plus adaptée si on veut travailler au contact de la nature et agir concrètement ? Y a-t-il des débouchés dans l'éducation et l'information pour l'environnement ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Il existe des formations pour travailler à la protection de la nature, comme par exemple le BTSA aménagement paysager ou la licence de géographie mention aménagement, ou encore le DESS espaces et milieux. Vous pouvez consulter le site Ecoformations.net et le dossier ''environnement'' sur lesmetiers.net qui vous donneront la liste des métiers de ce secteur et les formations en rapport. Pour le secteur de l'éducation à l'environnement, les principaux débouchés sont les associations d'éducation à l'environnement, où des diplômes de l'animation, comme le BAFA, sont aussi recherchés. Mais comme les associations connaissent des difficultés en ce moment, il faut bien se renseigner avant d'entamer une recherche d'emploi. Je vous conseille de consulter le répertoire des 1000 associations pour l'environnement de Victoire Editions, toujours consultable à l'ANPE Stendhal. Enfin, si vous voulez plus d'info, vous pouvez contacter le Graine Ile-de-France, association spécialiste de ce secteur, à l'adresse : info@graine-idf.org

Question :

R2L : Salut ! J'aimerais savoir s'il est possible de faire un bac ES et de poursuivre ses études dans l'environnement ? Est-il obligatoire de faire un bac S. Quel bac conseillez-vous ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Il n'est pas obligatoire de passer un bac scientifique, mais c'est conseillé. Il permet d'aller dans les filières biologie/sciences naturelles, mais aussi physique/chimie ou les filières d'écoles d'ingénieur, qui peuvent amener aussi à travailler sur des thématiques environnementales. Il existe des formations bac + 5 en gestion publique de l'environnement, en droit de l'environnement, où un bac ES peut être un atout. Pour ma part, j'ai fait un bac C (devenu S par la suite).

Question :

lola : Les parcs nationaux et régionaux embauchent quels types de profils ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Ce sont des chargés de mission ayant l'expérience de la gestion de projet, de relations avec des partenaires, des méthodes de travail des collectivités, et ces personnes sont titulaires d'un concours de la fonction publique territoriale, souvent celui d'ingénieur territorial. Consultez www.lagazettedescommunes.com pour plus d'informations.

Question :

Sally : Cela fait maintenant 3 ans que j'ai terminé mes études. Je suis titulaire d'un DESS aménagement et gestion du littoral et d'un DU de chef d'exploitation en aquaculture. Je n'ai toujours pas trouvé un poste dans ma branche. Je souhaiterais savoir, vu que mon secteur n'est pas des plus développés, vers quel secteur de l'environnement faut-il que je me réoriente : eau, déchets ?

Réponse :

Gabriel Calvoz : Effectivement, trois ans peuvent paraître longs... Mais il faut savoir que les métiers dans le domaine de la gestion des milieux naturels, donc a fortiori les métiers de la gestion du littoral, sont parmi les moins développés. Vous pouvez peut-être vous intéresser aux débouchés dans les collectivités (www.gazettedescommunes.com) ou les associations de protection de la nature. Renseignez-vous auprès de l'Atelier technique des espaces naturels -Aten- : www.espaces-naturels.fr

Question :

Modérateur : Vous pouvez retrouver un dossier spécial environnement sur lesmetiers.net. Vous pouvez aussi envoyer un mail à info@tee-idf.net.

Réponse :

Modérateur : Merci pour vos questions, et rendez-vous le 20 avril pour un chat sur les métiers du secrétariat. A bientôt !

Lettre d'info

Inscrivez-vous à la lettre d’info lesmetiers.net

titre-portlet-push chat-video

chat video les formations qui recrutent

Alerte Actualité du site!

Inscrivez-vous gratuitement à notre service d’alerte pour être prévenu par SMS des actualités du site lesmetiers.net (nouveau dossier, nouveau guide pratique…)